mardi 16 août 2016

Test: The Walking Dead: Michonne


Opus spin-of de la série narrative à succès de Telltale Games, The Walking Dead: Michonne ne s'inscrit donc pas dans la continuité des deux premières saisons (exit donc les aventures de Clémentine) mais nous bascule dans l'histoire de Michonne, personnage connu des fans du comic et de la série télévisée. S'inscrivant dans un moment où elle quitte le groupe de Rick avant d'y revenir plus tard, on découvre ici une trame inédite sur un personnage qui valait bien son jeu à lui tout seul.


Plus court que les saisons traditionnelles - 3 épisodes au lieu de 5, 1h15 de jeu chaque contre 2h - ce nouveau segment dans le monde zombifié de TWD bénéficie de tout le savoir-faire du studio et se déguste goulûment, fort bien rythmé et riche en rebondissements. Ici, Michonne et ses nouveaux compagnons de route - des marins - sont confrontés à une colonie d'humains plus dangereux encore que les monstres alentours (mais ça c'est pas nouveau), dans une ambiance bien plus guerrière qu'à l'accoutumée. En même temps, sabre au poing, la belle n'hésite pas à rentrer dans le lard de ses ennemis et à trancher des têtes, à la différence de Clem et des autres vieilles connaissances qui sont plutôt du genre à fuir et se cacher. Un changement d'atmosphère pas désagréable, en somme, et plutôt logique.


En attendant la vraie saison 3, on a ici de quoi se satisfaire en compagnie d'une héroïne fort marquante, dans une histoire qui ne surprendra pas trop mais toujours aussi bien ficelée et mise en scène. Le choix des paroles et des actes reste important, façonnant l'identité de notre perso, ses relations et la suite des événements. Le format court ne gène lui en rien. Bref, du très bon pour le fan de la saga.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire