lundi 29 août 2016

Mon jeu du moment: Batman Arkham Knight


Pour la cinquième fois dans cette série récente - après Asylum, City, Origins et Blackgate - Bruce Wayne ressort sa panoplie de super-héros et parcourt les rues de Gotham City en quête de vilains à mettre sous les barreaux. Troisième opus signé Rocksteady, premier à sortir sur consoles PS4 / XBox One, Batman Arkham Knight apporte avec lui une nouveauté de taille grâce à la Batmobile devenue enfin contrôlable dans une ville plus grande que jamais.


L'histoire de ce nouvel épisode qui se déroule après les événements d'Arkham City voit une ville vidée de ses habitants suite à une menace chimique de l'Epouvantail, avec pour seule populace les patrouilles de police, les délinquants de toutes sortes (heureux et libres de tout saccager) et évidemment Batman - et ses acolytes - parti remettre de l'ordre dans tout ça. Ce premier vilain désigné est vite rejoint par un nouveau venu qui prête son titre au jeu, le fameux Chevalier d'Arkham à la tenue inspirée par celle de Batou et qui voue une haine féroce au justicier masqué. Bien sûr, d'autres méchants de la série tels l'Homme-Mystère ou le Pingouin sont présents dans cette aventure qui part un peu dans toutes les directions.


En marge du scénario principal, il y a beaucoup à faire avec des histoires annexes à compléter (sauver les pompiers prisonniers, enquêter sur un tueur en série, venir en aide à Catwoman...), des défis R.A. en Batmobile, les trophées de l'Homme-Mystère à dénicher, des bombes à désamorcer et plus encore. Notre héros se manie comme auparavant avec des combats toujours extrêmement fluides, sa voiture demandant à l'inverse une bonne période d'adaptation car contrôlée de manière vraiment inhabituelle. Les objectifs des quêtes annexes ne sont pas toujours notés sur la carte, et il nous faudra bien écouter les conversations (ennemis ou police) pour découvrir des personnes dans le besoin par exemple. L'équipement de Batman n'évolue pas des masses, on retrouve ainsi tous les gadgets utilisés habituellement comme le batarang, le spray explosif, la tyrolienne, le grappin...


Ce terrain de jeu plus grand aurait à mon sens dû être mieux exploité, ne servant finalement de prétexte pour se mettre au volant de la Batmobile. Je regrette particulièrement l'absence de passants dans les rues comme le fait si bien la série des Assassin's Creed, et ce depuis la génération passée. Visuellement, je m'attendais à une claque mais là aussi la différence avec les précédents ne saute pas au yeux. Après ces points négatifs, signalons ce qu'il y a de bon avec une histoire intéressante dotée de nombreux personnages secondaires - même si lente à démarrer - un gameplay toujours idéal et une approche des cibles laissée au soin du joueur avec diverses possibilités d'attaque. Tout comme la gestion de nos différentes missions en fait.


Si ce n'est pas le top jeu que j'espérais, cela n'est reste pas moins du très bon Batman. Espérons maintenant que la licence s'endorme quelques temps et que les développeurs se lance sur de nouveaux projets originaux qui relanceront leur créativité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire