mardi 26 juillet 2016

Mon jeu du moment: SOMA


Il y a des jeux dont je n'entends pas parler à leur sortie, puis que des potes viennent ensuite me narrer par de multiples superlatifs la découverte qu'ils souhaitent ainsi me faire profiter. C'est ici le cas de SOMA, jeu d'aventure à la première personne sorti en septembre 2015 sur PC et PS4, nous venant des studios suédois Frictional Games (développeurs précédemment de Penumbra et Amnesia).

Le personnage que nous incarnons se nomme Simon, souffrant d'un traumatisme au cerveau suite à un accident de voiture qui a coûté la vie à sa femme. Le gars accepte de subir un traitement expérimental censé le guérir de ses séquelles, mais quand il se réveille après son opération il se retrouve en un endroit inconnu sans âme qui vive. Où est-il? Comment y est-il arrivé? Que lui a-t-on fait réellement? Où est la population locale? Comment partir de là? De nombreuses questions se posent alors, mais aussi d'étranges bruits nous parviennent du bout des couloirs, clairement menaçants.


SOMA, pour faire simple, c'est Bioshock sans armes. La même ambiance oppressante que le titre de Ken Levine, le même côté aventure narrative avec des documents et cassettes audios à dénicher et écouter, la même liberté laissée au joueur de découvrir les lieux à son rythme... sauf qu'ici on n'a aucune carte ni indicateur d'objectif; en clair on se démerde vraiment tout seul! Il y a bien des ennemis qui traînent lors de notre périple, mais comme je l'ai dit aucune arme n'est à notre disposition: ici, on ne se bat pas, mais on se cache et on fuit.


Un gameplay simple, une virée nombreuses en casse-têtes (peu d'explications, au joueur de raisonner comme un grand), une ambiance survival-horror pesante, une narration de qualité: SOMA est bel et bien le très bon jeu qui m'a été conseillé, et je vous invite à mon tour à vous y essayer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire