vendredi 4 mars 2016

Mon jeu du moment: DanganRonpa Another Episode


Changement de style pour le troisième volet de la série qui abandonne ici son côté visual novel-enquête-tribunal au profit d'un jeu d'action à l'ambiance horrifique, de quoi décontenancer les fans de la première heure... avant de rapidement les emballer. S'intercalant scénaristiquement entre les deux premiers titres, Another Episode nous éclaircit sur bien des points de l'intrigue tout en nous offrant un gameplay plus traditionnel, avec un duo d'héroïnes antagonistes.


Komaru est une jeune fille kidnappée et vivant en captivité dans un minuscule appartement depuis un an et demi avant que ne débute l'aventure, sans nouvelles de sa famille ni de la vie au dehors. Quand enfin la porte s'ouvre laissant entrer une tierce personne et qu'elle se croit secourue, c'est un monokuma qui apparaît avec la seule idée de la découper en morceaux. Parvenant à s'enfuir avec l'aide d'une brigade d'intervention (qui se fait décimer), elle rencontre alors une autre fille avec qui son destin est désormais lié: Toko, alias Genocide Jack du premier opus. Toutes deux n'ont qu'une idée en tête: quitter cette ville maudite où foisonnent les monokumas, où les adultes sont traqués jusqu'au dernier.


Nous trouvons deux types de gameplay appartenant à chacune des filles, Komaru usant d'une arme à ultrasons contre ses ennemis (aux diverses fonctions, upgradée au fil de l'aventure) quand Toko les attaque aux ciseaux en mode invincible mais limité dans le temps. L'alternance entre les deux et le choix du mode de l'arme de Komaru (tir, électrique, danse, feu...) donne au joueur une bonne liberté dans son action. L'ambiance du titre se rapproche d'un survival-horror avec des déplacements lents et une bonne observation des nouveaux lieux visités, ceux-ci regorgeant d'améliorations et documents à découvrir. De plus, des énigmes sont dispersées ici et là avec des salles nous demandant l'élimination des ennemis en un coup, ainsi que des challenges de réflexion.


Une histoire riche forte en personnages (anciens et nouveaux), un sentiment d'angoisse permanent, un gameplay basique et varié, une intrigue à la mise en scène encore une fois impeccable, une bonne durée de vie avec ses cinq gros chapitres: cette exclu Vita garde l'esprit originel tout en modifiant son genre pour une transformation très réussie.



Mes tests de DanganRonpa et DanganRonpa 2.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire