samedi 17 octobre 2015

Une vie de Poisseman


Mon T-shirt Akiba

Lors de précédents congés à Tokyo il y a plusieurs années de cela, je me suis acheté plusieurs T-shirts en souvenirs dont un estampillé "Akihabara", plutôt sobre (blanc avec l'inscription en noir). Cette année, je l'ai mis dans ma valise pour ce nouveau voyage au pays des mangas, et attendais le bon jour pour le porter. Comme je jugeais trop cliché le fait de l'arpenter dans le quartier en question, j'ai décidé de jouer l'antagonisme en l'enfilant lors de ma visite de l'agréable ville de Nara, connue pour ses daims en liberté. Bonne ou mauvaise idée?

Diantre, quel accueil on me fit là-bas, avec en premier lieu le point info-touriste situé à-même la gare et où nous allâmes cueillir des bons plans, avec en prime une visite guidée gratos du parc et de son sanctuaire. Signe distinctif pour me reconnaître mon pote et moi, en plus du mot Gaijin - étrangers en japonais-: mon T-shirt Akiba voyons! Et là, entre les animaux, les touristes et Bouddha, je fis fureur avec bon nombre de doigts pointés vers moi et les ricanements les accompagnant, sans compter les personnes me le disant ouvertement ("Akihabara, ah, ah, ah, ah") comme le gardien d'un jardin, le caissier d'un temple ou encore un serveur de restaurant.


A croire que pour eux être geek et amoureux de la nature est incompatible. Une drôle de journée passée là-bas, où j'ai appris qu'on ne porte pas n'importe quoi n'importe où (et que leur sens de l'humour est légèrement différent du mien). Et puis, merde, le plus geek des deux c'était pas moi mais l'autre!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire