lundi 27 juillet 2015

Mon jeu du moment: Fragile Dreams


Ah, Tri-Crescendo, magnifique studio qui m'a offert des heures de bonheur avec Baten Kaitos, Baten Kaitos Origins et Eternal Sonata. Des RPG où l'émotion était toujours présente, titres forts desquels on se souvient longtemps des aventures vécues alors. Si je parle de ces développeurs ici, c'est tout simplement parce que je suis en train de jouer à Fragile Dreams, leur titre exclusif Wii; je sais, il est sorti il y a 5 ans maintenant, mais comme je me suis récemment décidé à me prendre la bécane d'occaz, le titre était évidemment au top de mes wost wanted.


On a ici affaire à un survival-horror au gameplay me faisant fortement penser à Silent Hill, avec un design bien différent certes. La majorité du jeu se déroule en des endroits sombres (nuit ou intérieurs mal éclairés) et notre perso se promène avec son indispensable lampe-torche, laquelle nous permet de récolter des objets pour notre progression - clés, troc - en plus d'éblouir les ennemis qui nous feront face. On peut affronter ceux-ci (attention aux armes car elles cassent) ou bien choisir la fuite. Enfin, notre inventaire à porter est plutôt restreint avec une valise découpée en case comme dans nos bons vieux Resident Evil, et ainsi une certaine réflexion à effectuer quant aux items transportés et à la place laissée libre pour de nouvelles découvertes. Le titre prend aussi au genre RPG avec une montée en niveaux au fil de l'expérience accumulée - fuir à tous les coups n'est donc clairement pas conseillé - et la découverte de tout un tas d'objets non indispensables à notre avancée mais donnant une vraie richesse à cet univers via les souvenirs qu'ils conservent (divers courts récits).


L'histoire maintenant, nous présente un monde post-apocalyptique en compagnie de Seto, un jeune garçon d'une quinzaine d'années qui vivait seul avec son grand-père désormais décédé. Celui-ci lui laissa une lettre dans laquelle il lui demande d'aller vers l'ouest à la recherche d'éventuels autres survivants, suite à quoi notre ado prend alors la route. Un long chemin l'attend fait de divers lieux à visiter, rencontre à faire et ennemis à affronter (esprits, chiens errants...), le tout sur un rythme plutôt lent propice à une ambiance oppressante lors de notre découverte de ce monde quasi-mort dans lequel on est plongé avec si peu d'explications.


Différent des autres oeuvres du studios qui étaient de purs jeux de rôle, Fragile Dreams joue à fond sur les émotions et nous entraîne dans une terre que l'on découvre après un cataclysme inconnu, avec ses dangers et lueurs d'espoir. Si l'ambiance souhaitée est totalement ressentie et que le rendu graphique est extrêmement joli pour la machine, le gameplay souffre lui d'une mauvaise ergonomie des touches la Wiimote (zoomer sur le plan des lieux est juste une horreur, l'accès à l'inventaire n'est pas super simple), alors que son utilisation pour le maniement de la lampe-torche est tout bonnement judicieuse (le perso se déplaçant avec nunchuk). Encore un jeu passé loin de la consécration commerciale, mais un sacré bon titre à faire pour les connaisseurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire