vendredi 31 juillet 2015

"100 jeux vidéo, 1000 anecdotes"


Retiré sur le stand des éditions Pix'n love lors de la dernière Japan Expo, le bouquin "100 jeux vidéo, 1000 anecdotes" fraîchement sorti m'a gentiment occupé avant le coucher (et aussi ailleurs) avec une lecture simple et imagée, sur un principe tout aussi élémentaire: nous faire découvrir dix anecdotes liées à un jeu. Il s'agit en fait d'un recueil tiré du site 1jeu10anecdotes.fr qui sortait une fois par semaine un titre du tiroir, avec ici une mise en page très propre pour un plaisir de lecture réel et instructif. Parmi les cent jeux que l'on y trouve - de dates et consoles diverses - je peux par exemple citer The Legend of Zelda, Doom, Uncharted, Out Run, Shenmue, Chrono Trigger ou encore Super Smash Bros.


mardi 28 juillet 2015

Cinéma La Isla Minima / Tale of Tales


Un excellent polar que cette production espagnole mettant en scène deux flics sur les traces d'un tueur d'adolescentes en 1980 sur une île loin des grandes zones urbaines, sérieux, froid et méthodique. Très bonne interprétation pour enquête passionnante avec La Isla Minima, film dans la même veine que le très suédois Millenium.

Je me suis bien fait chier avec Tale of Tales, gros mix de plusieurs histoires traînant en longueur, mal joué et sans grand intérêt au final. J'ai résisté pour ne pas m'endormir, attendu en vain que l'action et le fantastique ne se montrent, tout ça pour me taper une séquence de fin tout ce qu'il y a de plus flinguée. Pour faire simple, c'était fichtrement mauvais.

lundi 27 juillet 2015

Mon jeu du moment: Fragile Dreams


Ah, Tri-Crescendo, magnifique studio qui m'a offert des heures de bonheur avec Baten Kaitos, Baten Kaitos Origins et Eternal Sonata. Des RPG où l'émotion était toujours présente, titres forts desquels on se souvient longtemps des aventures vécues alors. Si je parle de ces développeurs ici, c'est tout simplement parce que je suis en train de jouer à Fragile Dreams, leur titre exclusif Wii; je sais, il est sorti il y a 5 ans maintenant, mais comme je me suis récemment décidé à me prendre la bécane d'occaz, le titre était évidemment au top de mes wost wanted.


On a ici affaire à un survival-horror au gameplay me faisant fortement penser à Silent Hill, avec un design bien différent certes. La majorité du jeu se déroule en des endroits sombres (nuit ou intérieurs mal éclairés) et notre perso se promène avec son indispensable lampe-torche, laquelle nous permet de récolter des objets pour notre progression - clés, troc - en plus d'éblouir les ennemis qui nous feront face. On peut affronter ceux-ci (attention aux armes car elles cassent) ou bien choisir la fuite. Enfin, notre inventaire à porter est plutôt restreint avec une valise découpée en case comme dans nos bons vieux Resident Evil, et ainsi une certaine réflexion à effectuer quant aux items transportés et à la place laissée libre pour de nouvelles découvertes. Le titre prend aussi au genre RPG avec une montée en niveaux au fil de l'expérience accumulée - fuir à tous les coups n'est donc clairement pas conseillé - et la découverte de tout un tas d'objets non indispensables à notre avancée mais donnant une vraie richesse à cet univers via les souvenirs qu'ils conservent (divers courts récits).


L'histoire maintenant, nous présente un monde post-apocalyptique en compagnie de Seto, un jeune garçon d'une quinzaine d'années qui vivait seul avec son grand-père désormais décédé. Celui-ci lui laissa une lettre dans laquelle il lui demande d'aller vers l'ouest à la recherche d'éventuels autres survivants, suite à quoi notre ado prend alors la route. Un long chemin l'attend fait de divers lieux à visiter, rencontre à faire et ennemis à affronter (esprits, chiens errants...), le tout sur un rythme plutôt lent propice à une ambiance oppressante lors de notre découverte de ce monde quasi-mort dans lequel on est plongé avec si peu d'explications.


Différent des autres oeuvres du studios qui étaient de purs jeux de rôle, Fragile Dreams joue à fond sur les émotions et nous entraîne dans une terre que l'on découvre après un cataclysme inconnu, avec ses dangers et lueurs d'espoir. Si l'ambiance souhaitée est totalement ressentie et que le rendu graphique est extrêmement joli pour la machine, le gameplay souffre lui d'une mauvaise ergonomie des touches la Wiimote (zoomer sur le plan des lieux est juste une horreur, l'accès à l'inventaire n'est pas super simple), alors que son utilisation pour le maniement de la lampe-torche est tout bonnement judicieuse (le perso se déplaçant avec nunchuk). Encore un jeu passé loin de la consécration commerciale, mais un sacré bon titre à faire pour les connaisseurs.

dimanche 26 juillet 2015

La semaine du gamer


Je continue ma découverte tardive de la ludothèque Wii avec une fin de partie sur le long (62h) et excellent Zelda Skyward Sword puis le début d'une nouvelle aventure nommée Fragile Dreams. Côté portable, je m'amuse toujours sur le très bon Tales of the Abyss de la 3DS.

jeudi 23 juillet 2015

Cinéma Pixels / Gallows


Originalité est le maître mot de Pixels, avec cette inimaginable attaque de notre planète par des aliens prenant la forme de persos de jeux vidéo. Un film pour les geeks de la vieille école qui se remémoreront Centipede et Donkey Kong, alliant nostalgie, humour (à la Adam Sandler, faut aimer) et action. Frais et bon.

Encore un film d'horreur pour ados, filmé au caméscope comme on en a désormais bien l'habitude, avec une bonne ambiance et quelques sursauts, prenant place dans un lycée hanté. Gallows est bon pendant les deux tiers de la séance, et puis part en vrille jusqu'à un dernier quart d'heure de grand n'importe quoi qui m'a gâché mon avis sur le film. Dommage.

mercredi 22 juillet 2015

Manga: Resident Evil Heavenly Island Tome 1


La saga horrifique créée par Shinji Mikami nous revient en librairie via une nouvelle série de mangas au doux titre de Heavenly Island. Cette nouvelle histoire encore une fois intégrée à la mythologie Resident Evil - et annoncée comme liée au jeu Revelations 2 - place son action sur une île paradisiaque où est tournée une télé-réalité avec mannequins en maillot de bain, et ce premier volume est l'occasion de faire la connaissance de Takeru Tominaga, travaillant sur l'émission et personnage principal de cette aventure. Ce tome d'introduction alterne séquences comiques et gore (là où Marhawa Desire débutait par un volume blindé de dialogues mais avec bien peu d'action) et nous montre dès les premières pages l'enfer qui attend tout ce petit monde avec un Némésis en vadrouille. Le personnage de Claire Redfield est également présent mais dans un rôle minimisé dans ce premier titre - qui prendra à n'en pas douter bien plus d'importance par la suite - enquêtant sur la découverte d'un poisson infecté au virus T dans un port non loin de là. Une très bonne lecture à l'ambiance quelque peu différente de ce à quoi la saga nous a habitué dont j'attends déjà impatiemment la suite.

samedi 18 juillet 2015

Cinéma Ant-Man / Microbe et Gasoil


Les super-héros prennent un coup de fraîcheur en cet été grâce à Ant-Man et son univers propice à de nombreux gags, avec une histoire sur fond sérieux mais tourné régulièrement en dérision. Une réalisation nickel, des seconds rôles très drôles, un scénar qui tient la route et surtout un nouveau héros fort bien interprété. J'en prendrais bien une suite, tiens!

Un film de Michel Gondry, c'est toujours une séance de qualité bourrée de bonnes idées; et ce n'est pas les aventures de Microbe et Gasoil qui viendront me contredire. Une histoire d'amitié qui nous prend par la main, des péripéties qui s'enchaînent, de l'humour à haute dose, de la réflexion sur notre enfance perdue et l'apprentissage de la vie. En clair, du très bon Gondry.

lundi 13 juillet 2015

2012 - Mon année de joueur


Cette année-là, la nouvelle portable de Sony démarrait avec un sacré catalogue, mais sa concurrente directe faisait elle aussi le plein de gros jeux. Sur nos télés, les exclus se font de plus en plus rares quand les machines sont enfin proprement domptées. Quand au cinéma Batman achevait sa trilogie Dark Knight en apothéose et que Montpellier était sacré champion de France de foot au grand dam des Qatariens, nous on pouvait jouer à ça:

10/ Gravity Rush

Action-plateformes-aventure sur la nouvelle PSVita avec un titre captivant jouant sur les lois de la gravité. Test.


9/ Yakuza Dead Souls

On reprend Yakuza 4 mais on y ajoute des zombies et une action aux guns des plus stylées pour un épisode incroyablement osé et défoulant à souhait. Test.


8/ Professeur Layton et le masque des miracles

Premier opus à sortir sur 3DS, le titre bénéficie d'un scénario ultra-accrocheur et d'une durée de vie encore très conséquente, à défaut de réelle innovation. Test.


7/ Final Fantasy XIII-2

Un monde désormais ouvert, deux persos seulement, des voyages temporels: voila une suite qui diffère grandement de son aîné, mais qui en conserve la qualité. Test.


6/ Escape Plan

Utilisant toutes les nouvelles fonctionnalités qu'offre la PSVita, le jeu demande également une grande réflexion et du sang froid pour en venir à bout. Test.


5/ Kingdom Hearts Dream Drop Distance

On aura attendu longtemps avant de reprendre le contrôle de Sora, chose enfin faite - et de quelle manière! - dans cette véritable suite du second épisode. Test.


4/ Catherine

Un ovni qu'on a eu là, mélange de jeu de réflexion et de visual novel à l'esthétique et à l'ambiance propre. Je ne pouvais qu'y accrocher. Test.


3/ Mass Effect 3

Mais quel final mes aïeux pour l'achèvement de cette trilogie, entre une narration parfaite et des séquences de bravoure sans faille. Vive Shepard! Test.


2/ Virtue's Last Reward

Angoissant, réfléchi, oppressant, logique, envoûtant, haletant, addictif et extrêmement long, ce second opus de la saga Zero Escape est une pure bombe. Test.


1/ The Walking Dead - Saison 1

Alors là, je mets un genou à terre devant les p'tits gars de Telltale Games qui ont fait d'une BD géniale l'une des plus belles adaptations qu'il m'ait été donné à jouer (à leur actif auparavant: Retour vers le Futur, Jurassic Park, Sam and Max; de bons titres déjà). Une histoire originale prenant place dans le monde zombifié avec surtout des choix influençant complètement l'avancée de notre duo, l'un des plus marquants de l'histoire du jeu vidéo. De la balle! Test.

dimanche 12 juillet 2015

Cinéma Les Minions / Insidious 3


De la rigolade à foison en compagnie des futurs larbins de Gru, complètement déjantés dans leur quête planétaire du plus grand méchant à servir. Des gags en cascade donc pour Les Minions et un public hilare - jeunes et moins jeunes - adepte de leurs crétineries. Tout simplement bidonnant.

Après un diptyque signé James Wan faisant foi dans le cinéma d'horreur, un troisième volet sous forme de préquelle vient de voir le jour sous la houlette d'un scénariste débutant derrière la caméra: résultat, Insidious 3 fait mieux que bon nombre de films du genre de ces derniers temps mais n'en reste pas loin de ces prédécesseurs, accumulant toutes sortes de clichés avec une mise en scène trop classique. Un bon film qui n'a toutefois que bien peu de lien avec les deux autres.

vendredi 10 juillet 2015

Mon jeu du moment: The Legend of Zelda Skyward Sword


Il était une fois un elfe vêtu de vert parti combattre les forces du mal et délivrer une princesse en péril... le pitch classique des Zelda qui se retrouve bien évidemment dans son épisode Wii avec son lot de donjons à explorer, même si toutefois quelques divergences bienvenues viennent nous dépayser.


Skyward Sword, c'est l'histoire d'un nouveau Link ici élève dans une école de chevalerie dans un monde fait d'îles flottant au-dessus des nuages. Dans son village de Celesbourg, son amie Zelda (fille du maire, et pas princesse!) disparaît, emmenée sur terre par un vilain du nom de Ghirahim aux desseins forcément maléfiques. Désigné comme l'Elu par la Déesse, Link part à la recherche de sa belle dans des régions inexplorées des siens, riches en ennemis, énigmes et personnages à rencontrer; on peut d'ailleurs dire que d'un point de vue scénaristique, le jeu s'ouvre plus que ses prédécesseurs avec pas mal de quêtes annexes et un village central plutôt vivant, ainsi qu'une histoire moins linéaire qu'auparavant.


Du côté de la maniabilité, le Wii MotionPlus apporte de grandes libertés dans le maniement de l'épée du héros, mais sert également lors des déplacements à dos d'oiseau ou lors de phases de nage sous-marine. C'est très précis, et le combo avec le Nunchuk (déplacement à pied) fonctionne à merveille. Comme dans tous les opus de la saga, notre arsenal ira en s'agrandissant, mais il est également possible d'améliorer les capacités de notre équipement (boucliers plus résistants, lance-pierre en rafale, etc) en allant voir le forgeron; pour la santé, une boutique de potions a également de quoi satisfaire notre appétit avec plusieurs recettes aux aboutissants variables. Sans oublier la boutique de Terry, le commerçant récurrent de la série.


Pour résumer, avec son univers pour la première fois à consonnance aérienne, des donjons nombreux (sans oublier les zones pré-donjons) demandant toujours une bonne dose de jugeote, un gameplay aux petits oignons utilisant les fonctionnalités de son indispensable accessoire et une durée de vie énorme (vous vous rappelez la pub papier de A Link to the Past avec le squelette? ben là c'est pareil!) Ce Skyward Sword est une excellent pioche parmi les meilleurs titre de la série... et pas loin de devenir mon préféré parmi les opus 3D.

mardi 7 juillet 2015

Cinéma Les Profs 2 / Terminator Genisys


On change de décor - l'Angleterre - et on joue beaucoup sur les différences culturelles dans un second film toujours drôle mais mettant bien plus en avant l'élève Boulard que ses chers professeurs (où on regrettera le remplacement de Clavier par Bourdon). Les Profs 2 est donc une comédie riche en gags mais quelque peu déséquilibrée, et par conséquent inférieure à son premier opus.

Terminator Genisys m'a clairement déçu, en cause ces divers points: une trame spatio-temporelle bordélique et incohérente, des divergences scénaristiques par rapport aux deux derniers films, des tentatives d'humour bas de gamme et le traitement d'un certain perso important à la saga. Après, si vous aimez les explosions, les T-1000 et un Schwary qui fait le boulot, vous pouvez vous laisser tenter. Par contre, c'est un peu long.

dimanche 5 juillet 2015

La semaine du gamer


Une semaine 100% Nintendo (des années que ce n'était pas arrivé) avec un pied terrible sur The Legend of Zelda Skyward Sword - et zéro regret sur l'achat de ma Wii d'occaz' - ainsi que le très bon Tales of the Abyss sur 3DS.

vendredi 3 juillet 2015

Cinéma Poltergeist


Le cinéma d'horreur américain me laisse plutôt sur ma faim ces dernières années (à l'exception des films de James Wan comme Insidious ou Conjuring), et c'est avec un simple remake que j'ai pris plaisir à suivre une histoire de maison hantée: Poltergeist version 2015 est très bien fichu, agréablement modernisé, fait frissonner et nous maintient éveillé devant le grand écran jusqu'à son finish. Un film avec peu de surprises mais à la réalisation et à l'ambiance parfaites pour le genre.

jeudi 2 juillet 2015

Le Kickstarter Shenmue 3 en est à la moitié de sa période de financement participatif


La grosse annonce pour moi de cet E3 2015 était clairement l'arrivée inespérée de la suite des aventures de Ryo Hazuki sur PS4 et PC, et j'y suis allé de ma petite contribution (60$, version physique du jeu) sans la moindre hésitation. Et aujourd'hui, bien que les 2M demandés pour lancer le projet ont été rapidement trouvés, c'en est un peu plus délicat quand aux différents paliers de développement - en kit - du jeu; même si je ne doute pas que Sony y ira de ses propres fonds pour nous apporter le hit tant attendu.


A l'heure actuelle donc, les flashbacks des deux premiers opus sont assurés ainsi que la traduction en cinq langues et l'apport d'un arbre de compétences, mais toutes les extensions prévues (mini-jeux, quêtes annexes, amélioration du système de combat...) en sont encore loin, avec en ce 2 juillet 2015 près de 3,8M de sous engrangés; bien, mais loin des 11M du palier final équivalent à la vision ultime de Yu Suzuki pour Shenmue 3 (bonne nouvelle: la voix jap de Ryo sera bien de la partie). Allez les gamers, achetez maintenant votre jeu et ce jusqu'au 18 juillet - car à partir de 29$ en démat' c'est pas cher payé, et au-delà il y a des petits bonus bien sympas - même si on en a encore rien vu, et plus on sera nombreux , meilleur il sera. Et s'il te plaît Sega, apporte nous une adaptation HD des premiers chapitres (pas de remake hein!) histoire que les néophytes découvrent la légende, et que les vieux briscards ayant possédé une Dreamcast comme bibi s'y replongent avec délectation sur les téléviseurs d'aujourd'hui.

Kickstarter Shenmue 3

>

Compte Tweeter Shenmue 3