samedi 6 juin 2015

Mon jeu du moment: Deadpool


Voila un jeu que j'ai gagné à un concours lors de sa sortie - avec en prime un album assez garni - alors que je ne connaissais rien du personnage et ne m'y suis lancé finalement que ces derniers jours. Et le moins que je puisse dire, c'est que le titre dédié au super-héros schizophrène de l'univers Marvel est ultra-barré en plus d'être très fun à jouer.


De base, le jeu est un beat them all des plus classiques avec divers décors à parcourir, des ennemis par milliers et des boss à occire, donnant au joueur tant des attaques aux armes blanches qu'à feu avec sauts, esquive et contres; référence claire aux cadors du genre que sont Devil May Cry et Bayonetta. Bien que le soft en reste en-deçà d'un point de vue technique, il est toutefois plus qu'agréable à regarder et possède un gameplay vivace (certains diront répétitif... mais c'est le genre qui veux ça) et un humour tel qu'on ne l'a alors jamais vu - Deadpool s'adressant souvent au joueur avec des réparties qui font mouche. La réalisation nous apporte son lot de surprises, avec des séquences de non-action (le premier chapitre dans l'appartement de notre gus par exemple), des moments de sous-budget nous ramenant à la période 8 bits, des X-Men, des références ciné et JV, j'en passe et des meilleures.


Côté scénario, Deadpool est heureux - et conscient - d'être le héros d'un jeu vidéo, mais il a déchiré le script sans le lire car ça l'emmerdait. Résultat: des niveaux qui s'enchaînent sans lien, pas d'histoire, mais aussi aucun temps mort et une incroyable envie de continuer à dézinguer tous les méchants qui passent dans le coin. Au fil de notre avancée, on récolte de l'argent que l'on utilise dans une grille d'améliorations bien fournie (achat nouvelles armes, combos, puissance accrue, barre de vie, meilleurs bonus, etc) qui nous laisse une liberté totale dans notre orientation; on peut ainsi décider de privilégier un type d'arme ou au contraire équilibrer le tout, ou encore se focaliser sur les compétences physiques de Deadpool. Un héros confectionné selon nos envies, c'est que du bonheur.


Pas vraiment mis sous le feu des projecteurs, Deadpool mérite pourtant que les amateurs de jeux d'action s'intéresse à lui d'une part pour la réelle originalité de sa mise en scène, et d'une autre car on a là un sacré bon défouloir qui, même s'il n'est pas l'égal de l'ami Dante, est loin d'en être distancé et procure de vrais bons moments de castagne. Quant aux fans du comic, aucune hésitation ne doit leur être permise tant les développeurs maîtrisent leur sujet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire