lundi 6 avril 2015

Mon jeu du moment: Dead Space 3


En 2008, le genre survival-horror revenait au-devant de la scène avec Dead Space, périple malsain au sein d'un vaisseau spatial abandonné et peuplé de monstruosités. Une ambiance oppressante, un sentiment de solitude, une bonne histoire et une réalisation remarquable ont fait de ce titre une référence dès sa sortie. Après un second épisode aussi terrifiant mais au scénario bâclé, ainsi qu'un jeu de tir plutôt réussi, voici venu pour moi le temps de retourner dans la combinaison de Isaac Clarke à l'occasion de Dead Space 3.


Isaac est l'un des rares survivants aux attaques des nécromorphes et du monolithe qui en est à l'origine, et se cache désormais à la fois du gouvernement qui veut étudier son cerveau et d'une secte adulant la pierre qui le prend pour un hérétique. Pourtant, parce que son ex a continué ses recherches et ne donne plus signe de vie, il accepte de suivre un commando armé pour une nouvelle mission de sauvetage et d'étude du monolithe originel sur une planète de glace. Nous voila donc repartis dans la visite de divers lieux sombres et mal occupés, l'oeil et l'oreille aux aguets, le doigt sur la gâchette, dans l'espace mais également sur la terre ferme de Tau Volantis.


Avant de m'y lancer, je dois avouer que j'avais entendu pas mal de critiques assez négatives sur le jeu, principalement sur son côté soi-disant plus casual; comprenez plus orienté action et relativement facile. Bon, ben je crois qu'on n'a pas le même titre devant les yeux hein, parce que non seulement on flippe toujours autant à arpenter de nouveaux couloirs dont on observe chaque recoin tout en mettant notre ouïe à l'ouvrage, mais en plus putain que mes game over y sont nombreux! Il y a certes un peu plus d'action qu'auparavant, mais il ne s'agit pas là de dégommer tranquillement nos adversaires: ceux-ci sortent de toutes parts et mettent réellement nos nerfs à rude épreuve, ce qui accentue l'ambiance survie chère à la série. 


Le gameplay y est toujours sobre, on y confectionne encore de nouvelles armes en fonction des matériaux trouvés sur notre route, par contre l'histoire reste encore à mon sens mal racontée avec des infos données en vrac à des moments clés du scénario alors que cela aurait été bien plus plaisant de les découvrir au compte-goutte (on fini par oublier ce que l'on est venu chercher). A noter que l'on peut y jouer à deux - mais uniquement en ligne - et que plusieurs missions optionnelles viennent se greffer à notre périple (au joueur d'accepter ou non ces nouvelles missions). Bref il s'agit là d'un bien bon jeu, en rien plus simple que ses prédécesseurs, un peu différent mais encore une fois relativement bien ficelé, et doté d'une belle durée de vie proche des 20h.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire