mardi 24 mars 2015

Test: Jurassic Park


Je l'ai déjà dit, je fuis généralement les jeux tirés de licences même si ces derniers temps ils ne sont plus forcément synonymes de "peste à éviter à tout prix", et carrément signe de fidélité envers l'oeuvre originale quand c'est le studio Telltale qui est aux fourneaux. Bref, après m'avoir conquis avec The Walking Dead, Retour vers le Futur et The Wolf among Us, c'est sur Jurassic Park que ces petits génies du point and click épisodique m'ont grandement emballé.


Se déroulant en parallèle du premier film, l'histoire du jeu nous narre les péripéties de plusieurs personnes prisonnières de l'île et leur quête de survie en milieu plus qu'hostile, avec ici un employé du parc et sa fille en visite, une équipe de secours d'InGen ou encore une mercenaire venue récupérer les fameux échantillons d'ADN. Evidemment, raptors, T-Rex, ptéranodons et consorts présentent bien des dangers pour nos petites troupes.


Le jeu se présente sous la forme d'un point and click avec de nombreux QTE, et contrairement aux derniers softs du studio suit une ligne directrice dont aucun choix n'influe sur la suite; on a bien diverses possibilités de réponses, mais sans incidence réelle donc. On alterne alors des moments narratifs, de la réflexion (puzzles) et des temps forts où notre dextérité est bel et bien mise à l'épreuve, le tout sous des musiques toutes droites sorties du long-métrage tout comme le design général. De nombreux éléments du film y sont présentés (personnages, lieux), même si les paléontologues ou John Hammond n'y figurent que par leur énonciation.


Bien plus que du fan-service, Jurassic Park The Game emmène le fan sur Isla Nublar telle qu'il ne l'a jamais vue, avec un scénario inédit comme il faut et une bonne durée de vie (4 épisodes oscillants entre 1h30 et 2h chacun). Et de manière générale un très bon jeu d'aventures.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire