lundi 8 décembre 2014

Test: Assassin's Creed - Le Prix de la Liberté


Après un excellent Assassin's Creed IV Black Flag qui nous fit goûter aux plaisirs de la piraterie en compagnie d'Edward Kenway, un spin-off vit le jour nous mettant cette fois-ci dans les bottes d'Adewalé - son ex-quartier maître devenu Assassin - et se déroulant quinze ans plus tard en de nouveaux lieux.


L'histoire de cette nouvelle aventure prend place à Haïti après que le bateau d'Adewalé, à la poursuite d'un Templier, fit naufrage. L'Assassin prend conscience sur cette île de l'esclavage en vigueur (il le fut lui-même dans sa jeunesse) et va décider de venir en aide à ses "frères" en mettant ses compétences temporairement au service du mouvement de résistance naissant; quelques jours avant de retourner vers sa confrérie, et durant lesquels il libérera des esclaves dans des plantations ou autres navires négriers.


Le terrain de jeu représente environ 20% de la carte marine de Black Flag, avec une ville à visiter (Port au Prince) et plusieurs îles à explorer. Les voyages en bateau sont bien entendu de la partie tout comme les joutes navales (et améliorations du navire), et la libération des plantations demandera au joueur une bonne dose de furtivité. Le jeu s'échelonne sur neuf chapitres pour 8h de gameplay pour celui qui veut le 100%, et l'histoire plutôt simple à suivre en est assez agréable. Du bon AC en somme qui vaut son prix.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire