jeudi 5 juin 2014

Test: Dishonored La lame de Dunwall / Les sorcières de Brigmore


Dishonored, cet excellent titre que j'ai joué il y a peu et récompensé par de nombreux prix en 2012, s'est ensuite vu attribuer trois contenus additionnels. Dans ma foulée, je m'y suis mis et ai découvert avec une très agréable surprise un véritable jeu complet de par le diptyque Dunwall / Brigmore, en plus des missions du Dunwall City Trials.


Pour faire simple, ce n'est pas moins d'une douzaine d'heures de jeu que j'ai passé sur cette histoire parallèle aux aventures de Corvo - qui m'en ont pris près de vingt - et dans laquelle nous interprétons Daud, le maître-assassin de l'Impératrice et chef d'une confrérie, en quête de rédemption et faisant face à un danger près à s'abattre sur la ville. Dans La lame de Dunwall, Daud part enquêter sur une menace nommée Delilah et visite des lieux inédits à l'opus principal tout en affrontant de nouveaux ennemis, avant d'achever son périple dans Les sorcières de Brigmore, tout aussi riche en nouveautés et le confrontant à une guerre des gangs. Gameplay identique au soft d'origine, multi-chemins, quêtes annexes toujours présentes, quelques différences au niveau des pouvoirs possédés, scénario intéressant: cette aventure en deux parties (environ 6h chacune en prenant son temps) aurait à mon sens mérité d'être vendue en temps que jeu complet et non DLC tant sa durée de vie et son intérêt général sont bien présents. Fan de Dishonored qui êtes passés à côté, il vous faut rattraper cette erreur au plus tôt, quand à ceux qui ne s'y sont jamais essayés, sachez qu'il existe une version GOTY regroupant le tout (et actuellement à 15€ sur le PSStore, complètement inattaquable!)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire