samedi 30 novembre 2013

Le Point / Historia, troisième hors-série Tintin spécial paranormal


Et de trois donc! Après deux numéros dédiés aux personnages de la série et aux références historiques, c'est désormais aux forces obscures de s'emparer d'un nouveau volume encore une fois fort bien conçu et découpé en onze chapitres: rêve, voyance, hypnose, radiesthésie, paranormal, télépathie, extraterrestres, superstitions, sectes, spirituel et folie. C'est étonnant tout de même de constater qu'une aventure aussi terre-à-terre que Tintin ait autant traité du surnaturel, avec ces petites touches suffisantes pour nous garder ancrés dans la réalité. Bref, un nouveau bouquin qui s'installe aux côtés de ses comparses dans ma bibliothèque, toujours au petit prix de 8,90€.

mercredi 27 novembre 2013

Clone Wars, saison 5


La cinquième saison de cette série s'avère être pour moi la plus passionnante à suivre avec ses vingt épisodes formant cinq histoires en quatre parties chacune (soit 1h20), ce qui nous offre des scénarios très élaborés et diversifiés. Loin d'être la saison de trop, on y découvre de nouvelles facettes de la guerre des clones aux côtés de divers personnages, jusqu'à un ultime épisode qui nous arrache une petite larmichette.





Les cinq récits sont:
- Ahsoka qui entraîne un groupe de résistants sur la planète indépendantiste Onderon
- Des apprentis Jedi confrontés à des pirates de l'espace
- Une mission droïde (avec R2-D2) qui part en cacahuète
- Dark Maul et Savage Opress se construisent un empire criminel
- Un attentat au temple Jedi



Vraiment une saison formidable à ne pas rater!

mardi 26 novembre 2013

Cinéma Evasion / Cartel


Stallone et Schwarzy seuls en tête d'affiche d'un film musclé (mais pas que), c'est enfin une réalité avec cette Evasion dont on apprécie chaque moments. Une histoire bien traitée - non, ce n'est pas que du fan-service à la Expendables - de la castagne et de l'autodérision: la recette miracle est bien présente et les adeptes des papys baraqués en redemandent encore. Mais pourquoi a-t-il fallu attendre si longtemps?

Bien que son histoire de magouille dans le monde des truands soit plutôt sympathique, Cartel n'est pas un film où l'action prédomine (bien loin de là) et mise plus (voir trop) sur la psychologie de ses personnages, ce qui a tendance à perdre en route le spectateur. Bref, ce n'est pas ce que j'en attendais, et en suis sorti assez déçu. On retiendra Cameron Diaz et le fameux "poisson-chat".

vendredi 22 novembre 2013

Mon jeu du moment: Ace Attorney Dual Destinies


Phoenix Wright, le célèbre avocat au veston bleu, est de retour à la barre pour de nouvelles enquêtes riches en rebondissements, cinq ans après ses mésaventures dans le quatrième opus Apollo Justice. C'est sur 3DS que les tribunaux tremblent désormais, pour cinq meurtres délicats à élucider; plus d'autres à venir en DLC.


Avant toutes choses, il me faut vous signaler que Phoenix n'est pas le seul héros de cet épisode car il y partage la vedette avec deux autres défenseurs de son cabinet: ce bon vieil Apollo et la nouvelle recrue Athena Cykes. Chacun possède ses facultés propres et sera aux commandes d'enquêtes précises (la 1 pour Phoenix, la 2 pour Apollo...) pour une diversité fort agréable au final. Et bien que les cinq cas proposés nous sortent des trips très différents les uns des autres (bombe au tribunal, démon tueur, etc) il n'en sont pas moins reliés par un fil rouge qui nous tient en haleine jusqu'au dénouement. Une galerie de personnages débridés - dont de nombreux nouveaux venus, au détriment d'autres ici absents - des investigations minutieuses, des contradictions à dénicher, une musique qui s'emballe quand on découvre la vérité: pas de doute, c'est bien à un excellent Ace Attorney que l'on a affaire ici.


Côté réalisation, quelques petites nouveautés nous montrent que la série évolue comme il faut sur une machine plus puissante, sans trop décontenancer les habitués. Les animations des protagonistes sont beaucoup plus fluides et détaillées qu'auparavant, le tribunal est présenté en 3D ainsi que certaines scènes de crime, un film d'intro animé nous accueillant également dans cette grande et longue aventure, chaque enquête requérant de nombreuses heures de gameplay (rien que le tutorial m'a pris 2h, contre 30 mn pour les précédents). Alors, oui c'est seulement en anglais et en démat' - mais aussi au petit prix de 25€ - et c'est tout simplement trop bon pour passer à côté de ce retour en fanfare de cette licence que j'affectionne tant. Un grand jeu, point barre!

mercredi 20 novembre 2013

Test: Another World



Voila un jeu considéré comme culte - sorti en 1991 - auquel je ne m'étais jamais adonné et que je viens donc de tapoter sur sa version Android estampillée "20e anniversaire" (à moins de 2€) afin de connaître à mon tour ce titre créé par un seul homme - Eric Chahi, à qui l'on doit également l'excellent Heart of Darkness. Une histoire à peu près inutile (un scientifique qui se retrouve plongé dans un autre monde et qui tente y survivre) et le bon vieux système du die and retry (and re-retry) nous  attendent là, avec un perso se déplaçant dans de multiples tableaux en 2D parsemés d'énigmes et ennemis. Notre bonhomme se sert de son flingue pour éliminer ceux-ci, mais également pour détruire les murs qui se dressent sur son chemin, et doit faire preuve de réflexion et d'adresse le reste du temps. Même si c'est plutôt linéaire, il n'est pas rare de se retrouver coincé par une action non effectuée - ou trop tôt - comme d'avoir tué un garde avant que celui-ci ne balance la grenade qui nous ouvre un nouveau chemin (et rien ne nous indique qu'il faille recommencer; on tourne alors en rond comme des c...).


Pas très long - environ 2h quand on le découvre, vu en speedrun sur youtube en 12mn - agréable à regarder (il s'agit d'un portage HD du soft d'origine très soigné), demandant tant des réflexes que de l'attention et plutôt bon sur ses commandes tactiles, Another World mérite d'être découvert par le public d'aujourd'hui et rejoué par ses fans d'alors. Et en plus, c'est vraiment pas cher payé!

dimanche 17 novembre 2013

La semaine du gamer


Ace Attorney: Dual Destinies - Troisième enquête bouclée
Symphony of Eternity - RPG fini en 27h
Kingdom Hearts Final Mix HD - En avant vers le Pays des Merveilles

samedi 16 novembre 2013

Mon jeu du moment: Kingdom Hearts Final Mix HD


Je n'ai pas pu m'en empêcher: la compilation Kingdom Hearts HD 1.5 ReMix est arrivée dans ma ludothèque (dans son édition limitée, avec artbook et boîtier cartonné) avec pour mission de me ramener dix ans en arrière, lorsque j'ai découvert cet improbable cross-over des mondes Final Fantasy et Disney sur ma Playstation 2. Que de moments magiques passés alors sur sur ce premier opus - et d'autres encore plus avec ses diverses suites - pour une série qui s'est rapidement forgée une place bien au chaud dans mon coeur, et donc un vrai bonheur aujourd'hui de pouvoir y replonger avec un petit lifting graphique adapté à nos écrans de 2013. En plus de ce premier épisode en version Final Mix (avec 2/3 ajouts alors exclusifs au marché japonais), nous avons également droit à sa suite directe Re:Chain of Memories (adapté de sa version PS2 inédite en Europe; moi j'ai encore l'original sur GBA) et à un long film issu du titre DS 358/2 Days (nouveau montage sympa, mais quand même dommage qu'il n'en soit pas jouable).


Bref là, c'est donc bel et bien sur l'épisode fondateur que je me suis lancé, et il est vraiment agréable de pouvoir y rejouer avec belle HD qui nous en met plein les mirettes. Côté gameplay, on ressent quand même un petit coup de vieux dans le maniement de Sora et une caméra un peu vivace, mais finalement rien de bien méchant même si la comparaison avec le dernier Dream Drop Distance le laisse quelque peu sur la touche. Le plaisir de retrouver notre jeune héros dans ses premières aventures, partant de l'île du Destin à la ville de Traverse puis en direction des mondes d'Agrabah, pays imaginaire, Halloween et consorts est toujours présent, la légèreté scénaristique de cet opus (comparé aux suivants, plus sombres) nous invitant à un voyage plus coloré que jamais. Sora, Donald et Dingo, plus les divers alliés rencontrés au fil de leur aventure, n'ont pas fini de combattre les sans-coeur tout en recherchant leurs amis disparus; en v.o.s.t. par contre, le doublage français ayant déserté le bluray. Grosso modo, une compile pour les fans de la première heure de Kingdom Hearts et ceux arrivés bien plus tard, très bien travaillée et qui me comble tranquillement.



mardi 12 novembre 2013

BD: Seuls Tome 8 - Les Arènes


D'ordinaire publié avant l'été, le nouveau chapitre de l'excellente série Seuls arrive dans sa cuvée 2013 en ce mois de novembre, soit un an et demi depuis la fin pleine de suspense de son prédécesseur. Gros bouleversements avec une histoire se déroulant ici dans une ambiance très Mad Max, riche en révélations et racontée via de nombreuses ellipses parfois déroutantes; pour un album qui sort du code dicté jusqu'alors. L'histoire de nos cinq jeunes héros continue sur de nouvelles voies qui en déconcerteront plus d'un, mais avec un intérêt toujours présent, et comme d'hab' on attendra impatiemment le volume suivant de cette belle saga.

lundi 11 novembre 2013

Cinéma La Stratégie Ender / Thor 2


Film pour ados appréciant la science-fiction, les rapports de force et les actes de bravoure, La stratégie Ender est une bonne surprise qui nous fait passer un moment pas désagréable en compagnie de ses militaires en culottes courtes, à la fois percutant, drôle et émouvant. Star Trek version collège, en somme.

J'ai détesté le premier opus mais ai décidé d'accorder une seconde chance au héros venu d'Asgard au vu de critiques assez positives, et le regrette amèrement. Thor, Le Monde des Ténèbres est à peine meilleur que son prédécesseur (grâce à des scènes d'action pas trop mal fichues) mais cela n'en fait pas moins un bon film, son scénar au raz des pâquerettes et son ambiance moisie me laissant de marbre. Pas de troisième volet please, mais un reboot de grâce!

dimanche 10 novembre 2013

La semaine du gamer


Après avoir enfin achevé l'excellent Ni no Kuni avec 70h de jeu, je me suis lancé sur Kingdom Hearts HD et des souvenirs merveilleux plein la tête. Sinon, je travaille ma troisième enquête sur Ace Attorney: Dual Destinies.

jeudi 7 novembre 2013

Jacked, la bio de l'univers GTA


Très sympa ce bouquin qui nous présente chapitres après chapitres toute l'histoire de la création de la série mythique Grand Theft Auto, des débuts de son créateur avec des petits jeux indés au succès phénoménal que l'on connaît tous, en passant par les diverses polémiques qu'il a engendrées et l'acharnement politico-judiciaire de son ennemi juré Jack Thompson. Un vrai plaisir à lire, simple et très intéressant, mais qui coûte quand même un peu cher (24€).

mardi 5 novembre 2013

Cinéma Le Transperceneige / Blood Ties


Un monde futuriste qui se résume à un train, les pauvres parqués dans les derniers wagons qui tentent une révolution, de l'action bien fichue parsemée de scènes chocs: Le Transperceneige ne plaide pas l'originalité mais réussit tranquillement à nous divertir et c'est bien là l'essentiel.

Une histoire de frangins flic / gangster à la base intéressante, mais Blood Ties est également parsemé de vilains défauts qui flinguent la séance: rythme bien trop lent, action rare, histoires annexes superflues, acteurs au minimum syndical. J'y suis allé plein d'espoir, et en suis ressorti fort déçu. Et en plus, que c'est long.

dimanche 3 novembre 2013

La semaine du gamer


Pas beaucoup de temps à jouer cette semaine - et même pas un passage au PGW, mais visiblement j'ai pas raté grand chose - et au final un seul jeu touché avec cet excellent Ace Attorney: Dual Destinies dont j'ai achevé les deux premières enquêtes. Et pis c'est tout!

vendredi 1 novembre 2013

Cinéma Malavita / Prisoners


Le nouveau film de Luc Besson nous emmène dans une comédie d'action à l'humour noir, avec un formidable Robert de Niro à la tête d'une famille de frappadingues. Fun et sans longueurs inutiles, ce Malavita est un bien joli divertissement qui se déguste comme tous les bons produits de notre belle Normandie.

Suspense insoutenable et extrêmement tendu avec Prisoners, l'histoire de l'enlèvement de deux fillettes et des enquêtes police / parents pour les retrouver. Un film fort en divers termes, percutant et nous maintenant figés d'attention dans notre fauteuil jusqu'à son dénouement que l'on attend avec fébrilité. Une réussite.