dimanche 30 juin 2013

La semaine du gamer


Enfin, après plus de 43h de jeu, j'ai achevé le formidable Virtue's Last Reward sur ma chère PSVita, et l'excellent Tales of Eternia sur l'autre PSP. Continué et presque fini Metal Gear Rising Revengeance - moins long, quoique bourré de dialogues codec pour qui veut tout savoir - puis tapé quelques heures en week-end sur la bêta de Final Fantasy XIV A Realm Reborn. Et en cette période de soldes, quatre titres supplémentaires viennent remplir ma ludothèque: Dishonored, Tomb Raider, Assassin's Creed III Libération et Metal Gear Solid HD Collection.

samedi 29 juin 2013

Cinéma Les stagiaires / Joséphine


Quand deux gars qui n'y connaissent rien en informatique décident de tenter leur chance chez le géant Google, on obtient une comédie fort drôle dont l'intérêt réside dans leur totale méconnaissance du milieu et les multiples gags qui en découlent. Les stagiaires Owen Wilson et Vince Vaughn s'en donnent à coeur joie pour obtenir un poste très demandé, et nous on se marre avec eux.

Petite comédie sans prétention que ce Joséphine, adaptation libre de la BD du même nom, bien emmenée par une Marilou Berry à la fois drôle et émouvante, attachante et diabolique. L'histoire simple d'un petit mensonge aux grosses conséquences, sympathique moment de cinéma.

vendredi 28 juin 2013

2008 - Mon année de joueur


Cette année là, la Playstation 2 sortait ses derniers grands jeux en occident, laissant la génération suivante nous gaver de hits à n'en plus finir. Vu qu'en plus les portables DS et PSP savaient comment faire pour me contenter, c'est alors bien difficile ensuite de ressortir du lot les dix titres que je considère comme les plus marquants d'entre tous. Après une bonne réflexion, voici ma sélection de cette superbe année 2008.

10/ Dragon Quest IV L'épopée des élus

Premier des remakes DS de cette magnifique saga, cet épisode n'en est rien de moins que l'un des meilleurs avec ces histoires entrecroisées et ses héros inoubliables.


9/ Bioshock

L'exploration de Rapture restera à jamais un sacré moment de ma vie de gamer, avec son ambiance sans égal et un gameplay aux petits oignons. Et un retournement de situation de ouf!


8/ LittleBigPlanet

De la plateforme super inspirée, au design unique et à la créativité renversante. En plus, on peut y jouer jusqu'à quatre, en ligne comme en local; parfait entre potes.


7/ Tomb Raider Underworld

Génial retour aux sources pour Lara Croft avec le dernier Tomb Raider à l'ancienne, beau, long, réfléchi et accrocheur, où la belle part à la recherche du marteau de Thor.


6/ Crisis Core: Final Fantasy VII

Cette préquelle des aventures de Cloud nous met dans la peau de son vieil ami Zack pour un action-RPG qui en a clairement dans le slip.


5/ Yakuza 2

Dernier hit à mon sens de la PS2, ce second opus des aventures de Kiryu Kazuma offre au joueur une amélioration en tous points de l'épisode initial, et reste mon préféré de la série.


4/ Metal Gear Solid IV Guns of the Patriots

Une conclusion épique pour la saga de Hideo Kojima, qui remet à plat pas mal de choses dans son déroulement tout en restant un must de l'infiltration.


3/ Final Fantasy Tactics A2

Le paquet d'heures que j'ai passé sur ce hit (135 pour être exact) ne peut que conforter sa place dans ce classement. Une merveille de T-RPG, drôle et intelligent à la fois.


2/ Valkyria Chronicles

Le renouveau du jeu de rôle tactique fait par Sega, avec une modernisation efficace et bienvenue de tout un genre. Avec en plus un scénario fantastique et un design sublime. Un must have que j'ai testé ici.


1/ Grand Theft Auto IV

Niko Bellic restera pour moi un sacré personnage dans le monde du jeu vidéo, et le développement de son histoire à Liberty City l'une des plus belles expériences vécues sur le média. Un scénario à suivre - et bien écrit tant qu'à faire - mais aussi tout un tas de choses annexes à découvrir dans cette ville immense allant de la balade en hélico à une partie de billard en passant par tout un lot de restos où s'arrêter et de courses automobiles à concourir, sans oublier les spectacles proposés au cabaret. Et puis le jeu en ligne m'aura pas mal occupé lui aussi, avec ses missions et confrontations en tous genres. Bref, le jeu de l'année 2008 pour Bibi.

jeudi 27 juin 2013

Mon jeu du moment: Metal Gear Rising Revengeance


Sabre au poing, Raiden revient sur le devant de la scène dans cet épisode orienté full action qui lui est dédié, développé par des pros du genre (Platinum Games) ayant sur leur cv quelques Bayonetta, Madworld, Vanquish ou autre Anarchy Reigns. Mais même si l'infiltration est ici remplacée par des affrontements sanglants, la touche Metal Gear reste omniprésente du début à la fin de l'expérience, pour le plus grand plaisir des fans de la série.


Le scénario prend place dans un futur proche (2018) et s'implique donc après toutes les histoires racontées jusqu'à présent dans la saga, quatre ans après les événements de Guns of the Patriots. Raiden et son corps cybernétique travaille pour l'armée américaine, et met ses capacités au service d'un monde où le danger du terrorisme cyborg grandit à vue d'oeil. Après un prologue en Afrique dans lequel il perd plus que son honneur, Jack parcours le monde afin de s'opposer à l'organisation Desperado et à une vision d'avenir peu réjouissante. Pour l'aider dans cette entreprise - et conformément à tout Metal Gear qui se respecte - une équipe est reliée en permanence via codec et bon nombre de conversations nous sont alors soumises; au joueur de décider de les écouter (et il y en a un paquet) ou pas.


Pour ce qui est du gameplay, c'est de l'action à gogo qui nous est donné ici avec un sabre affûté et une vitesse vertigineuse. Raiden peut découper ses ennemis et pas mal d'éléments du décor, une jauge spéciale lui permettant même de ralentir le temps. Les réflexes sont mis à rude épreuve, et un bon moment d'adaptation est requis afin de bien maîtriser notre héros (j'ai eu bien du mal à assimiler le système de contre). Chaque scène d'action est notée, un certain nombre de points de compétence nous étant donné en fonction de notre score, ceci nous permettant ensuite d'améliorer les caractéristiques du perso: jauge de vie, actions supplémentaires, meilleures forces et défense, nouvel armement... Cependant, certains passages vous laisseront le choix d'agir en infiltration, auquel cas un ennemi attaqué par derrière n'alarmera pas ses compagnons et vous évitera de combattre. Les boss enfin vous donneront plus ou moins de fil à retordre, au terme d'affrontements pour le moins épiques.


Côté durée de vie, et bien cela dépend de si vous écouter toutes les conversations avec votre QG ou pas, recelant une tonne d'informations (mission, terrain, science, culture générale) mais nous bouffant bien du temps; comme dans les autres MGS quoi. Bref, sans il y en aura pour 5-6 heures afin de boucler les huit missions présentées, mais avec ce sera bien plus long (perso, j'ai 6h de tapées après la mission 4). Quoi qu'il en soit, le plaisir de revenir dans l'univers familier créé par Hideo Kojima est immense, tout comme l'incarnation du cyborg à la lame saignante. De l'excellent boulot, mais qui aurait pu en douter?

mercredi 26 juin 2013

Dossier Resident Evil - Partie 10 "Pagaille en Chine"


Des J'avos sont apparus en Chine dans la grande ville de Lanshiang. Appelé pour intervenir, le BSAA y envoie une équipe à nouveau commandée par Chris, retrouvé sombré dans l'alcool et sans souvenirs des événements d'Edonie. Au même moment, après six mois de détention, Sherry et Jake réussissent à s'évader du centre de recherche chinois dans lequel ils étaient emprisonnés, possédant tous deux d'incroyables pouvoirs surnaturels - elle en raison des expériences de son père, lui bénéficiant de la même immunité au virus que son géniteur qu'il n'a jamais connu, un certain Albert Wesker. Sherry reprend sa mission là où elle l'avait interrompue, et décide de ramener son partenaire d'infortune à son employeur, alors présent à Lanshiang. Et si Ada arrive en ville sans encombre, Léon et Helena voient leur avion qui les y emmène infecté à son tour et ne sortent que de peu indemnes du crash qui fini par se produire.


La mémoire revient à Chris dès ses premiers tirs contre les monstres dans les rues de la cité asiatique, et une effroyable soif de vengeance s'empare de lui avec un seul objectif: faire payer Ada (ou plutôt son clone, Clara, mais il ne le sait pas encore) pour ses crimes. Après une nouvelle décimation de son groupe causée par la fausse Ada et une longue course-poursuite, il parvient à la tenir en joue avant d'être interrompu par Léon qui refuse d'assister à une exécution pure et simple; un moment d'hésitation entre les deux hommes permettant à Clara d'échapper à leur vigilance et de fuir dans un navire du groupe terroriste amarré au large de la ville. Chris et Piers repartent à sa poursuite tandis que Léon et Helena se lancent après Simmons. Lors d'une brève rencontre, Sherry donne à Léon un échantillon du sang de Jake - antivirus au virus C - avant de comprendre que son patron est bel et bien le responsable des horreurs en cours; et qu'il compte répandre l'épidémie en d'autres régions du globe. Attaqués à nouveau par l'indomptable Ustanak, le duo Jake/Sherry se fait encore une fois prisonnier des J'avos à la solde de Simmons, et emmener dans une base sous-marine de Néo-Umbrella. 


Trahi par Clara qui l'infecte à son tour par le puissant virus, Simmons se transforme en un terrible monstre que Léon et Helena vont combattre sans relâche, aidés par Ada aux commandes d'un hélico. Cette dernière quitte l'affrontement avant son terme et n'a alors qu'une idée en tête: faire taire son clone démoniaque. Clara est finalement tuée à bord du bateau de Néo-Umbrella, puis ramenée à la vie en tant qu'entité faisant corps avec le navire, avant d'être définitivement détruite par la vraie Ada. Mais avant de passer l'arme à gauche, elle eu le temps de lancer sur Lanshiang une batterie de missiles transformant ainsi une grande partie de la population en zombies. Alors qu'il se croyait sorti d'affaire, le binôme Léon/Helena qui se trouve encore sur place doit continuer à se battre pour survivre à ce nouvel enfer. Ada les y rejoint, partie vérifier que Simmons avait bel et bien péri; ce qui n'était pas tout à fait exact. Un ultime combat entre Léon, Ada et Simmons finit par mettre fin aux ambitions - et à ce qu'il restait de vie - de ce dernier.


Chris et Piers ont de leur côté une dernière mission: secourir les deux personnes retenues prisonnières de la base sous-marine. Tous les quatre y affrontent une menace pire que ce qu'ils ont connu jusqu'alors, une gigantesque ABO qui peut à elle seule changer le cours de l'humanité. Séparés en deux groupes, les deux membres du BSAA mettent à profit leurs aptitudes militaires pour en venir à bout - au prix du sacrifice de Piers - tandis que Jake (désormais doté d'une force surhumaine, comme son père) et Sherry se défont enfin d'Ustanak, leur impitoyable némésis. Au sortir de ces dures épreuves, Chris continue son travail au BSAA (la fin de Néo-Umbrella ne signifiant pas l'arrêt du bio-terrorisme), Sherry, Léon et Helena (réhabilités) restent agents gouvernementaux, alors que Jake s'isole en raison de son nouveau statut corporel. Quant à Ada...

mardi 25 juin 2013

Test: Batman Arkham City - Harley Quinn se venge



C'est avec un peu (beaucoup) de retard que je me suis enfin lancé dans le chapitre additionnel de l'excellent Batman Arkham City, reprenant en main le chevalier noir dans sa croisade contre le crime. Cette histoire rapide - moins de deux heures - se déroule peu de temps après la fin du jeu et oppose Batman et Robin à l'ancienne psychiatre du Joker.


La bonne surprise ici est de pouvoir jouer Robin en plus de l'homme chauve-souris, tous deux possédant quelques divergences dans leurs équipements; avec moins de gadgets pour le nouveau venu mais un maniement du bâton bien agréable. Le scénario qui nous est donné de suivre envoie Robin à Arkham City à la recherche de son boss disparu, lui-même parti sauver des policiers coincés dans la ville-prison, prisonniers d'une Harley Quinn en deuil de Monsieur J et ivre de vengeance envers le super-héros. La partie se déroule dans un petit périmètre du jeu d'origine et ne comprend pas de quête annexe, hormis la découverte (et explosion) de trente ballons à l'effigie de la bouffonne. Un add-on très sympa mais qui ne vaut pas n'importe quel prix.



lundi 24 juin 2013

Dossier Resident Evil - Partie 9 "Néo-Umbrella et le virus C"


Noël 2012. L'Edonie, petit pays d'Europe de l'Est, est victime à son tour d'une guerre civile durant laquelle le groupe terroriste Néo-Umbrella décide de lancer des armes biologiques nommées J'avos (des hommes victimes du nouveau virus C, rapides, résistants, maniant les armes et obéissants). Le BSAA dépêche sur place l'une de ses unités commandée par Chris Redfield, tandis que le ministère de la défense y envoie l'un de ses agents - Sherry Birkin, la petite rescapée de Raccoon City devenue adulte - à la recherche d'un mercenaire qui pourrait être immunisé au virus. Elle rencontre ce dernier, prénommé Jake, lui demande de l'accompagner afin d'aider à la création d'un antiviral, mais tous deux se retrouvent confrontés à un monstre indestructible - Ustanak - qui les maîtrise aisément. Ils sont alors portés disparus. De son côté, et après avoir ramené le calme en ville, Chris voit son équipe décimée par une attaque au virus C portée par celle qui se présente comme la tête de Néo-Umbrella: Ada Wong. Celle-ci parvient à s'enfuir, laissant derrière elle les deux survivants que sont Chris et Piers, son second. Chris, frappé d'amnésie, disparaît également.


Eté 2013. Ada, après avoir reçu un appel de Derek Simmons - secrétaire de la défense, pour qui elle travailla en 1998 lors des événements de Raccoon City - s'infiltre dans un sous-marin de Néo-Umbrella au milieu de l'Atlantique dans lequel elle découvre que son ancien employeur est le réel fondateur de l'organisation terroriste. Elle y apprend aussi qu'il a créé un clone d'elle - qui a participé à l'attaque en Edonie - et qu'il compte lancer de nouvelles frappes en divers endroits du monde. Son objectif en l'attirant en plein océan était de se débarrasser d'un encombrant témoin, mais Ada parvient néanmoins à s'extirper de ce piège; puis se rend en Amérique, où le virus C doit être lâché.


Lorsque Ada arrive à Tall Oaks, il est déjà trop tard et les zombies envahissent les rues. Le choix de cette ville n'est pas anodin, le président américain alors en visite à l'université étant la raison principale de cette attaque bioterroriste, lui qui comptait révéler certaines informations encore top-secrètes sur Raccoon City; dont l'implication de Simmons dans la destruction de la ville par les missiles. Léon, présent sur place pour assurer la sécurité du chef de l'Etat (qui est alors un échec) cherche à fuir la ville en compagnie d'un autre agent, Helena. Tous deux découvrent dans les catacombes sous l'église un laboratoire d'expériences et l'importance du secrétaire de la défense dans ces nouveaux événements, puis assistent à la destruction massive de Tall Oaks. Déclarés assassins du président, il se font passer pour morts et se rendent en Chine où Simmons se trouve actuellement. Ada prend également ce chemin, bien décidée à rétablir la vérité sur les actions de son clone.


A suivre...

dimanche 23 juin 2013

La semaine du gamer


Encore de belles et nombreuses heures de passées en ce w-e de bêta test sur Final Fantasy XIV, ce qui m'a laissé les autres jours de la semaine avec un nouveau venu dans ma ludothèque: Metal Gear Rising. Au-delà de ces deux excellents titres, j'approche enfin du final du non moins formidable Virtue's Last Reward, avec près de 40h de jeu au compteur.

samedi 22 juin 2013

Cinéma Man of Steel / The Bay


Le voila enfin, le reboot tant attendu de Superman à la sauce Zack Snyder - 300 et Sucker Punch par exemple - film bien mature qui n'est pas sans rappeler les derniers Batman dans son ambiance dénuée d'humour, au profit d'un charismatique superhéros que l'on suit de sa naissance à ses premiers combats costumés. Ce Man of Steel pose la première pierre d'une trilogie qui s'annonce passionnante, avec de l'action en masse, des effets spéciaux bluffants et un Clark Kent qui se cherche encore. Bien différent des précédentes adaptations, mais surtout bigrement excellent.

Film d'horreur mélangeant les pseudos archives de divers appareils vidéo le jour de ses événements, The Bay saura surtout vous retourner l'estomac de par ses images bien dégueulasses dont on est mitraillés. Un scénario simple (station balnéaire contaminée par une bactérie), une mise en scène originale et l'envie d'en découvrir le fin mot nous font rester dans le fauteuil jusqu'à son dénouement. Mais encore une fois, n'y allez pas juste après le repas.

jeudi 20 juin 2013

Cool, le bêta test de Final Fantasy XIV ARR reprend ce week-end



Voila une nouvelle qu'elle est bonne pour les bêta testeurs du meuporg de Square Enix qui sortira je vous le rappelle le 27 août prochain sur Playstation 3 et PC (et en 2014 sur PS4). Après m'y être aventuré la semaine passée, j'attendais impatiemment la reprise du service et c'est donc ce vendredi 11h jusque dimanche - 11h également - que l'on pourra à nouveau parcourir les terres d'Eorzéa de ce Final Fantasy XIV A Realm Reborn et s'adonner à de nouvelles et nombreuses quêtes, seuls ou en groupes, dans un univers fantasy qui m'a comblé dès mes premiers pas... à condition d'y être inscrit bien sûr (ce n'est pas le cas? cliquez ici). Et si jamais vous croisez un certain Mapo Poisseman sur votre route, et bien ce sera moi!



mardi 18 juin 2013

Cinéma Star Trek Into Darkness / La grande boucle


Voila un film plaisant à regarder que ce second Star Trek, de la bonne S-F des familles sans grande surprise et au scénario pas bien complexe qui se trouve rehaussé par un casting de choix et une réalisation fort bien maîtrisée. Un bon moment de cinéma, quoi.

Que l'on soit amateur de cyclisme ou pas, Clovis Cornillac nous fait partager une passion pour le vélo (et le Tour en particulier) avec l'histoire d'un amateur décidé à rouler la compétition avec un jour d'avance sur les professionnels engagés. La grande boucle, c'est une aventure non avare en émotion qui m'a sacrément touché.

lundi 17 juin 2013

Dossier Resident Evil - Partie 8 "Damnation / Marhawa Desire"


2011. Dans un pays d'Europe de l'Est (la République Slave de l'Est), une guerre civile fait rage et des bruits courent quant à l'utilisation d'armes bio-organiques. Les services secrets américains y envoient leur agent Léon Kennedy afin de vérifier la véracité de ces rumeurs, qui s'avèrent alors exactes. Rappelé par son agence, il passe outre cet ordre et décide de rester sur place combattre Plagas, lickers et Tyrans tout en cherchant une explication à leur déploiement, puis découvre un nouveau type de parasite permettant à un humain de contrôler des ABO. Dans une ville en proie au chaos, il rencontre sa vieille ennemie Ada - qui se faisait passer pour membre du BSAA auprès des dirigeants du pays, en quête dudit parasite - et apprend que l'utilisation des armes biologiques est l'oeuvre de la présidente de la nation qui y voyait un moyen simple de détruire toute résistance à son pouvoir. La propagation est finalement stoppée, mais d'autres événements surgissent ailleurs. De son côté, Ada mène à bien sa mission partant de là avec une précieuse cargaison.


2012. Non loin de Singapour, une école de grande renommée voit apparaître les prémices d'une contamination au virus T via la découverte d'une élève zombifiée. L'école Marhawa ne pouvant se permettre de rendre publique une telle nouvelle sous peine de fermeture, sa directrice décide de gérer l'affaire en interne et ne fait appel qu'à un professeur d'université américain spécialisé dans le bioterrorisme afin de l'y aider. Ce dernier se fait accompagner par son neveu Ricky, et commence alors son investigation au sein de l'établissement. D'autres cas apparaissent et la situation devient vite incontrôlable, le BSAA désormais contacté - Chris, Piers et Merah-  n'arrivant que trop tardivement sur les lieux et découvrant un enfer où le jeune garçon n'est plus que l'un des rares survivants. A l'origine de cette contamination se trouve une ancienne élève décédée puis ressuscitée par un nouveau virus et décidée à tout détruire en guise de vengeance; aidée en cela par une certaine Ada. Le BSAA met un terme au carnage du monstre qu'est devenu l'adolescente, avant d'être appelé en intervention ailleurs sur le globe.


A suivre...

dimanche 16 juin 2013

La semaine du gamer


En cette période d'E3 magnifique où je me suis pourléché les babines devant les trailers de Final Fantasy XV, Metal Gear Solid 5, InFamous Second Son et l'annonce - enfin! - d'un certain Kingdom Hearts III, j'ai continué à tripoter les mêmes titres que ces dernières semaines (Resident Evil 6, Virtue's Last Reward et Tales of Eternia) et tapé déjà de nombreuses heures sur la bêta de ce qui s'annonce comme l'excellent Final Fantasy XIV dans sa version PS3.

mercredi 12 juin 2013

Une vie de Poisseman


Compilation de trois petites couillettes survenues ces derniers jours (oui, ça faisait longtemps):

- L'étui de protection de mon téléphone portable, avec clapet, voit l'aimant de ce dernier se décoller et n'est donc plus vraiment efficace quant à sa tâche première. Ni une ni deux, je prends un tube de super glu et en mets une pointe dans sa localisation, puis appuie fort sur ce petit bout de métal afin que cela prenne vite et bien. Ah, si seulement je ne m'étais pas trompé de côté...

- En allant faire mes courses, je m'arrête aux toilettes du supermarché afin de me laver les mains et me badigeonne allègrement de savon liquide avant de me rendre compte que le lavabo est h.s. côté eau. Ou plus exactement tous les lavabos. T'as pas l'air con avec du pousse-mousse plein les mimines et juste du PQ pour t'essuyer.

- Rendez-vous pris avec le garage à 10h du mat' pour révision de la voiture. Question de l'employé qui me reçoit - je suis à l'heure bien sûr - tout à fait anodine: "Vous voulez qu'on s'en occupe maintenant ou vous revenez pour 18h?" -" Euh, si j'ai pris rdv en matinée, c'est pour partir avant midi, non? En plus, j'habite à 30 bornes" -"Bon, alors je vais signaler aux mécanos de s'en occuper en priorité". Merci mon brave, de comprendre que si on choisit un horaire, c'est pour qu'il soit respecté.

dimanche 9 juin 2013

La semaine du gamer


Les semaines se suivent et se ressemblent:

PSP: Tales of Eternia, attaque du dernier donjon
PS3: Resident Evil 6, quatrième acte du jeu avec Ada
PSVita: Virtue's Last Reward, 10 salles visitées sur 16

samedi 8 juin 2013

Cinéma Pop Redemption / After Earth


Balade en compagnie de quatre hard-rockers du dimanche partis faire une dernière scène, Pop Redemption s'avère être incroyablement drôle tout en restant original et conquit sans obstacle un large public, quelle que soit l'appréciation musicale de ce dernier. Un film sorti de nulle part et vraiment très plaisant.

Très inspiré par l'univers du jeu vidéo façon adventure-survival, After Earth nous envoie sur une Terre du futur fortement dangereuse pour l'homme et parcourue par un ado en quête d'une balise de détresse suite au crash de son vaisseau. Un bon film d'aventures par le créateur de Sixième Sens et Le Dernier Maître de l'Air.