vendredi 26 octobre 2012

Cinéma Astérix et Obélix: Au Service de sa Majesté / Le Jour des Corneilles


N'y allons pas par quatre chemins: le nouvel Astérix est à peine meilleur que le précédent (qui était difficile à faire pire il est vrai), la faute à un trop grand décalage entre l'humour du film - pas très fin, merci Edouard Baer - et des albums. L'autre défaut flagrant est un manque de rythme général, d'action, et passons sous silence l'apparition des Normands qui ne servent clairement à rien. On s'amuse à de rares moments et ne reconnaît pas les aventures des irréductibles Gaulois. Dommage, j'y croyais pourtant.

Le film d'animation à la française n'a décidément rien à envier à ses amis nippons avec pour dernière preuve Le Jour des Corneilles, son esthétique magnifique et son histoire faite de sentiments profonds. On rit, on réfléchit, on s'émeut pour ce petit garçon qui découvre la ville, mais surtout on quitte la salle bien trop vite à notre goût. Un beau film, pour petits et grands; et une préférence de très loin au moustachu du dessus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire