mardi 31 juillet 2012

Square Enix présente ses jeux pour la Gamescom et s'annonce sur Ouya



L'éditeur japonais sera également présent au salon allemand (du 15 au 19/08/2012), et emmène avec lui de bien beaux titres que ce soit en version jouable ou autres présentations: Tomb Raider, Sleeping Dogs, Hitman Absolution, Final Fantasy XIV A Realm Reborn, Final Fantasy VII (nouvelle version PC), Quantum Conundrum pour les titres consoles HD et PC; Final Fantasy Dimensions, KooZac, Qwirkle, Motley Blocks, SolaRola et Mensa Academy pour les jeux sur smartphones. Sans oublier le créatif Gameglobe qui sera lui présenté sur le stand de Bigpoint.

Autre news du jour concernant SE avec l'annonce de l'adaptation de Final Fantasy III - déjà dispo sur DS et iOS, prochainement sur PSP - cette fois-ci sur la future console Ouya, pour le lancement de cette dernière prévu courant mars 2013. D'autres titres du géant japonais seraient également envisagés par la suite.

Ubisoft présente ses jeux pour la Gamescom



Le 15 août prochain sonnera l'ouverture de la Gamescom, plus grand salon de jeux vidéo ouvert au public et se tenant à Cologne en Allemagne. L'éditeur français Ubisoft y tiendra une conférence de presse le jour même à 15h, puis présentera sur son stand ses futures productions qui seront majoritairement jouables: Assassin's Creed III (PC, 360, PS3), Assassin's Creed III Libération (PSVita), Far Cry 3 (PC, 360, PS3), Ghost Recon Online (PC, Wii U), The Lapins Crétins Land (Wii U), Rayman Legends (Wii U), Splinter Cell Blacklist (PC, 360, PS3), Zombi U (Wii U), Sports Connection (Wii U), Just Dance 4 (360, PS3, Wii, Wii U), Rocksmith (PC, 360, PS3), Your Shape Fitness Evolved 2013 (Wii U). Le salon accueillera également la finale du tournoi Op3n ShootMania le 17 août dans l'après-midi.

La conférence Ubisoft sera visionnable en direct sur sa chaîne Youtube: http://www.youtube.com/ubisoft

lundi 30 juillet 2012

Mon jeu du moment: Resident Evil The Umbrella Chronicles



Je suis grand fan de la série Resident Evil et étais jusqu'à présent gêné de ne pas avoir touché aux épisodes Chronicles de la Wii (une console qui ne m'a jamais intéressé), et espérais voir ces titres suivre les traces d'autres jeux exclu de la machine de Big N finalement passés sur Playstation 3 grâce à l'arrivée du Move (Dead Space Extraction, Just Dance et No More Heroes ont de cette manière rejoint ma collection). Le mois dernier vit mon souhait s'exaucer avec la vente cinq ans après - en dématérialisé uniquement, malheureusement - de Resident Evil Chronicles HD Collection, compilation des deux jeux tant désirés. Je suis alors actuellement en pleine partie du premier titre sorti, The Umbrella Chronicles.

Pour le côté haute def' de cette adaptation, oui le jeu est nettement plus joli mais il est néanmoins regrettable de voir que les cinématiques CG n'ont là encore pas su bénéficier du même traitement que les phases de gameplay (comme sur tant d'autres classiques réédités en HD tous éditeurs confondus). Le Playstation Move répond très bien, ses commandes sont instinctives et le plaisir de jeu est immédiat. De plus, un deuxième joueur peut a tout moment venir vous épauler, ce qui est bien utile contre certains gros ennemis. En plus des fonctions "tir" et "prendre un objet", des QTE pas forcément évidents interviennent ça et là (et aussi contre les boss) pour titiller vos réflexes.


The Umbrella Chronicles est une relecture orientée action de la série au travers de quatre épisodes, chacun divisé en trois chapitres plus d'autres - de deux à quatre - bonus, déverrouillables après avoir accompli un prérequis (finir avec le rang A par exemple). Nous débutons donc avec les événements de Resident Evil 0 en compagnie de Rebecca et Billy, poursuivons avec le manoir de Resident Evil 1 et son duo incontournable Chris/Jill, la destruction de Raccoon City façon Resident Evil 3 Némésis avec Jill et Carlos, puis enfin un épisode final et inédit prenant place en 2003 dans une base russe enneigée et pleine de vilaines bébêtes. Les scénarios optionnels nous font vivre eux des aventures parallèles à celles connues, avec par exemple Rebecca dans le manoir de RE1 ou le charismatique Wesker dont de nombreux secrets nous sont dévoilés.


L'ambiance survie est bien évidemment envolée dans ce shoot sur rail au profit d'une action intense, dans un univers que l'on connaît bien et où zombies, hunters, lickers and co nous attaquent de toutes parts. Il s'agit là d'une adaptation scénaristique des épisodes d'origine, en modifiant certaines lignes - Jill et Chris ensemble dans le manoir, Barry non-mentionné... - mais conservant une fidélité générale de l'oeuvre. Nous avons pour résumé affaire à un titre classique dans son gameplay mais à l'emballage aguichant les fans, pas extraordinaire mais simplement plaisant à jouer et doté de quelques révélations sur son histoire. Pas indispensable donc, mais qui ne décevra pas ceux qui se laisseront tenter. Et ça c'est bien.

Cinéma The Dark Knight Rises / Les Kaïra


Fin de trilogie pour le Batman version Christopher Nolan avec un dernier chapitre en apothéose, un final une nouvelle fois brillamment réalisé, somptueusement interprété (Christian Bale au top bien sûr, mais aussi les nouveaux venus extrêmement convaincants) et prenant aux tripes malgré sa longueur qui ne s'en ressent pas. The Dark Knight Rises est LE blockbuster de l'été mais pas seulement, un film de superhéros plus centré sur la psychologie de son justicier que sur l'action pure; même si ces dernières séquences nous en mettent plein la vue. Entre ce film et les commerciaux Marvel de ces dernières années, c'est incroyable à quel point il n'y a pas photo!

Enorme série de fou-rires en compagnie des Kaïra, trois loosers d'une petite cité de Melun dans le 7-7 qui décident de se lancer dans une carrière cinématographique du genre olé-olé. Les gags pleuvent tout le long de la projection, l'apparition de vraies vedettes ajoutant du piment à un film qui n'en avait même pas besoin pour nous éclater. On se prend immédiatement d'affection pour ces zonards et leurs mésaventures, et en plus on en reprendrait bien une tranche.

dimanche 29 juillet 2012

La semaine du gamer


Beaucoup de RPG cette semaine avec - enfin! - ma victoire sur le boss final de Dragon Quest VI, au bout de 70h quand même (j'ai fait du leveling de malade, je dois bien avouer). Je continue tranquillement ma partie de Final Fantasy IV Les années suivantes tout en débutant une autre sur Final Fantasy The 4 Heroes of Light. Et pour me défouler un peu, ce sont les monstres de Resident Evil The Umbrella Chronicles HD qui en font les frais, avec un boss de fin de partie qui m'a bien - mais alors BIEN - fait ch... Allez, encore quelques missions à débloquer, avant de passer au second épisode.

Et puis à l'instant, je viens de me laisser tenter par la 3DS XL accompagnée de deux jeux, à recevoir par la poste dans la semaine.

samedi 28 juillet 2012

Final Fantasy XIV Online change de nom



Sorti l'an passé sur PC mais sans réussir à convaincre son public au point d'inciter Square Enix à revoir en profondeur sa copie, le MMORPG qui a subi une refonte totale jusqu'à présent connue sous le référencement 2.0 se dote désormais d'un nom bel et bien officiel pour marquer ce grand chambardement: Final Fantasy XIV: A Realm Reborn. Prévue normalement pour la fin d'année sur PC et Playstation 3, cette renaissance du titre online devrait avoir tous les atouts en main pour subsister aussi longtemps que son précurseur Final Fantasy XI, qui vient lui de fêter ses dix ans.

vendredi 27 juillet 2012

Gran Turismo 5 de retour en septembre dans une édition complète appelée Academy


Et oui, deux ans après sa sortie initiale, le Real Driving Simulator revient sur Playstation 3 dans une version ultra-complète à partir du 26 septembre prochain pour moins de 30€. Cette Academy Edition comprendra bien entendu toutes les mises à jour intervenues depuis le lancement du soft, ses contenus additionnels sortis sur le Store (plus de 26€ si achetés séparément), ainsi qu'une voiture exclusive: la Nissan GT-R, issue du partenariat GT Academy entre Sony et le constructeur automobile japonais.

jeudi 26 juillet 2012

Tournoi ShootMania annoncé pour la Gamescom



L’Electronic Sports League, la première ligue mondiale pour les joueurs de sport électronique, vient d’annoncer le premier tournoi européen de ShootMania Storm. L'événement se déroulera durant la Gamescom, du 16 au 19 août 2012 à Cologne, en partenariat avec Ubisoft et Nadeo, à qui l'on doit également le phénomène  TrackMania (plus de 11 millions de joueurs en ligne à travers le monde).

Jusqu’au 31 juillet 2012 donc, les inscriptions resteront ouvertes au tournoi Op3n ShootMania Gamescom pour les quatre premières phases qualificatives qui se dérouleront durant quatre jours et ce jusqu’au 3 août 2012. L'équipe gagnante de chaque étape sera qualifiée pour les finales qui auront lieu à Cologne le vendredi 17 août. Cependant, une dernière phase de qualifications sera organisée sur place, permettant à quatre nouvelles équipes de se qualifier pour un tournoi qui sera lui entièrement joué sur le mode par équipe Elite en 3vs3.

Pour assurer l'ambiance, les qualifications seront diffusées sur le Net et commentées par Joe Miller (anglais) et Zerator (français), deux spécialistes incontournables de la scène eSport, tandis que les finales bénéficieront d’une retransmission en direct afin de permettre aux internautes de vivre pleinement l’événement.

Enfin les visiteurs de la Gamescom auront la possibilité, sur les stands Ubisoft et ESL, de découvrir les différents modes de jeu de ShootMania Storm et de se mesurer aux joueurs professionnels pendant toute la durée du salon.

mercredi 25 juillet 2012

Mise à jour Playstation Store du 25/07/2012


Cette semaine, PES 2013 s'offre une démo, le nouveau dessin animé Pixar voit arriver son adaptation sur PS3 tout comme la version numérique de Lego Batman 2, le jeu de babyfoot Foosball 2012 est dispo sur le combo PS3/PSVita (payez-le une fois mais jouez-y sur vos deux consoles), Gravity Rush se dote d'un nouveau DLC et tout un tas de promos sportives sont à l'honneur. Le détail, ci-dessous:

Offres spéciales

PS3

Sports Champions (19,99€)
Move Fitness (19,99€)
Everybody's Golf World Tour: L'Intégrale (12,99€)
Hustle Kings (3,99€)
Top Darts (3,99€)
High Velocity Bowling (3,99€)

PS2

Leaderboard Golf (2,49€)
Mr Golf (3,99€)
Hawk Superbike Racing (2,99€)
Cue Academy (2,99€)
Football Generation (0,75€)
International Tennis Pro (1,75€)
Snowboard Racer 2 (3,99€)

PSOne

All-Star Boxing (2,99€)
Sports Superbike 2 (1,99€)
Super Slammin' Dodgeball (2,49€)

PSP

International Athletics (3,99€)
Everybody's Tennis (3,99€)
Skate Park City (3,99€)
World of Pool (3,99€)

Nouveautés de la semaine

Jeux PS3

Rebelle (49,99€)
LEGO Batman 2: DC Super Heroes (49,99€)
Foosball 2012 (6,99€ - gratuit si vous avez déja acheté la version PSVita)
Jonah Lomu Rugby Challenge (49,99€)

Démos PS3

Foosball 2012
Move Fitness
PES 2013

Jeu PSVita

Foosball 2012 (6,99 € - gratuit si vous avez déja acheté la version PS3)

Jeux PS2

Pilot Down Behind Enemy Lines (3,59€)
Toy Story 3 (9,99€)
World Snooker Championship 2005 (2,49€)

Jeu PSP

Reel Fishing: The Great Outdoors (14,99€)

Mini

Wizorb (2,99€)

Contenus additionnels PS3

Dragon’s Dogma - "From A Different Sky " Chapitres 9 et 10 (0,99€ chacun), Pack apparence "Accessoires" (1,99€)
Foosball 2012 - Bonus Cities (1,99€), Tic-Tac Shot (0,49€), Snake Shot (0,49€), Pull Shot (0,49€), Pin Shot (0,49€)
Saints Row The Third - Horror Pack (2,49€)

Contenus PSVita

Foosball 2012 - Bonus Cities (1,99€), Tic-Tac Shot (0,49€), Snake Shot (0,49€), Pull Shot (0,49€), Pin Shot (0,49€)
Gravity Rush - Military Costume Pack (3,99 €)

Avatars

Dynasty Warriors 7 (0,49€)
Quantum Conundrum (0,25€)

Thèmes dynamiques PS3

New York Time Square (1.99€)
New York Skyline (1,99€)
Death Dealer (1,99€)
Data Stream 3 (1,99€)
Mur cubique (1,49€)
Beautiful Landscape (1,99€)
Binary Code (1,99€)
Crânes de feu (1,49€)
The Masked Flame (1,49€)
Envolez-vous (1,49€)

Vidéo

Assassin’s Creed III

mardi 24 juillet 2012

Nouveau trailer pour Sleeping Dogs



Le jeu d'action de Square Enix qui débarquera le 17 août prochain sur Playstation 3, Xbox 360 et PC se dote d'une nouvelle vidéo de plus de 8mn propre à nous dévoiler les différentes phases de gameplay du titre. Fortement inspiré par GTA 4, Sleeping Dogs à tout en main pour rivaliser avec le hit de Rockstar et saura à coup sûr satisfaire les fanas de bad guys en ville ouverte, avec ses phases de tirs, bastons, courses autos et autres mini-jeux, autour d'une histoire annoncée comme riche et passionnante.



www.sleepingdogs.net
www.facebook.com/SquareEnixFrance

Une vie de Poisseman


La poisse fonctionne aussi au Canada

Dix jours de vacances à l'étranger, c'est plus que suffisant pour m'arriver les pires mésaventures au-delà de l'imaginable. Allez, on commence:

- Déjà, je pars à Vancouver, la ville ou paraît-il il pleut à toutes périodes de l'année. Dans ma valise se glisse des sweat et un imperméable, mais pas la crème solaire pourtant recommandée par maman. Résultat, un coup de soleil dès le premier jour, des épaules en feu et un "je te l'avais dit" par mail éloquent. Bref, à peine arrivé, j'ai souffert du soleil alors que j'aurais dû être vachement content d'en trouver.

- Arrivé à l'aéroport, je passe le contrôle de police/passeport et m'adresse à l'agent avec mon anglais fraîchement diplômé (pour le taf), mais à ma grande surprise aucun de nous ne comprend l'autre, mon "ouate?" l'ayant même convaincu de me confier à son collègue bilingue. La faute à l'accent canadien, sûrement...

- A l'hôtel, chambre avec lits superposés pas pratique du tout à grimper (échelle, pas escalier). Et comme mon acolyte était trop lourd pour le lit du dessus, c'est moi qui m'y suis collé... et me suis retrouvé la première nuit comme un chat dans un arbre à ne pas pouvoir descendre! Les nuits suivantes, j'avais les chaussons avec moi.

- La ville est belle, mais bordel qu'est-ce qu'il y a comme SDF dans ses rues. Le pire étant sûrement le jour où, déambulant sans idée précise de notre destination et vêtus en touristes, nous avons emprunté une warp zone qui nous mena directement dans leur quartier - avec autres junkies et prostichoses - dont la sortie était diablement bien cachée. Ou comment passer le temps de manière impromptue...

- Brassica avait déjà connu des mésaventures avec un pigeon à Lille et un écureuil à Paris (guano, ça vous dit quelque chose?), et bien là bas c'est une mouette qui lui a rendu ses salutations distinguées. J'étais à côté et me suis poussé à temps, pas lui.

- Par contre, j'ai à peine eu le temps d'esquiver la devanture d'un restaurant ambulant qui s'est détachée juste après ma commande, et aux dires du proprio "c'est la première fois que cela arrive". En même temps, il allait pas dire le contraire, hein!

- C'est beau mais c'est loin: Fort Langley, à 40 km du centre-ville, c'est un métro et deux lignes de bus à emprunter pour quatre heures de trajet aller-retour. Sur la carte, ça paraissait plus proche pourtant.

- Le sirop d'érable, production locale (canadienne j'entends par là) faisait partie de mes priorités d'achat. Pourtant, là-bas à l'ouest, c'est quand même bigrement cher; ils l'importent du Québec et le prix s'en ressent. Quand en plus le vendeur du stand au marché se met à parler bizarrement et que l'autre enfoiré de Brassi me lâche comme une merde... il faut dire que ce jour là je portais un T-shirt souvenir d'Amsterdam, que visiblement certains assimilent moins aux tulipes et aux canaux qu'à autre chose.

- Côté bouffe encore, on recherchait également de la sauce poutine à ramener en France. Au Québec, c'est de la vraie sauce qu'on trouve en magasin, en conserve quoi. Mais à Vancouver, c'est sous forme de poudre que c'est vendu, façon Mousseline. Bon ben, sans moi alors.

- Est-il nécessaire de parler du hot-dog mal digéré qui m'a fait repeindre les toilettes de l'hôtel? Non, je ne pense pas.

- La meilleure du séjour. Nous revenons de balade de l'autre côté du fleuve, et nous apprêtons à emprunter un grand pont quand nous nous rendons compte que la voie sur laquelle nous nous trouvons est réservée aux vélos, la piétonne étant uniquement de l'autre côté de la route (3x3 voies, la route). Au lieu de devoir faire marche arrière et un assez long détour, nous découvrons un escalier qui passe sous le pont et nous permettra de rejoindre l'autre côté en deux temps-trois mouvements. C'était sans compter sur le clochard qui "habite" sous le pont et fait savoir à autrui qu'il s'agit d'une propriété privée en lui balançant des bouteilles de bière à la gueule. En fait, après une hésitation à sa vue, Brassica me lance un "vas-y Poisseman" (littéralement je précise), j'avance d'un pas, une bouteille en verre vole et se casse non-loin de moi, je fais demi-tour en m'avouant vaincu. Clodo 1 - Poisseman 0.

lundi 23 juillet 2012

Mon jeu du moment: Final Fantasy IV The Complete Collection


Bien qu'ayant terminé le jeu dans ses versions Playstation et DS, j'acquis pour la troisième un exemplaire de Final Fantasy IV - nouveau remake 2D cette fois-ci pour la PSP - en raison de l'attrait principal de l'UMD qui ne se compose pas ici que d'un seul titre, mais de trois: Les années suivantes jusqu'ici exclu à la Wii et l'inédit Interlude complétant donc les péripéties de Cecil et de ses compagnons. Une très bonne idée accompagne ces trois jeux en proposant au joueur de débuter avec l'aventure de son choix, qui satisfera pleinement ceux qui ont déjà conclu l'histoire originale et n'ont pas envie d'y retourner mais plutôt d'attaquer directement ses suites. C'était mon cas, et puis comme je suis faible (et assez fan de FF IV) ai changé d'avis pour enchaîner les trois titres, rien que ça!


Final Fantasy IV, pour ceux qui ne le connaissent pas encore, raconte les aventures de Cecil, chevalier noir répudié par son roi (duquel il était le meilleur guerrier) après en avoir contesté les ordres de génocide contre des peuples non-armés. Un héros des ténèbres qui passera à la lumière sous le titre de Paladin, accompagné dans sa quête par une ribambelle d'acolytes (Rydia l'invocatrice, Yang le moine, Rosa le mage blanc, Edge le ninja...) destinés à découvrir la vérité derrière les agissements du monarque de Baron dont la recherche des cristaux éparpillés de par le monde inquiète au plus haut point; ainsi que l'identité de son nouveau second le terrible Golbez. Comme dans tout bon RPG, une bien vaste carte ne demande qu'à être parcourue sur un rythme assez linéaire (quelques donjons annexes sont néanmoins présents), des tonnes de monstres se présenteront devant vous, le tout pour une histoire bien agréable à suivre et riche en rebondissements. Cette version PSP reprend un design à l'ancienne (contrairement à la 3D vue sur DS) mais totalement retravaillé, ultra détaillé et vraiment magnifique jusque dans les magies utilisées. Clairement la plus belle version du jeu jamais sortie, dont le moteur est réutilisé pour Les années suivantes et Interlude. De base, un titre indispensable pour celui qui n'y a jamais joué.


Interlude, c'est le bonus de cette compile, l'exclu de la PSP. Et à dire vrai, une petite déception. Oh, le jeu en lui même est toujours aussi bon, mais ses 3h30 de gameplay figurent plus du DLC que du titre se suffisant à lui-même; d'ailleurs on y joue les mêmes persos que dans l'opus initial une année après avoir sauvé le monde. Un amuse-gueule avant la vraie suite, donc.


Les années suivantes innovent quant à elles sur bien des points. Ici, le jeu (qui se déroule dix-sept ans après) se découpe en plusieurs chapitres dont les héros diffèrent également, à la manière de Dragon Quest IV en fait. Après un premier imposé mettant en scène Ceodore - le fils de Cecil - le joueur se voit proposé le choix du suivant selon son envie: Kain, Yang, Palom et Porom reprennent alors du service, aux côtés de nouveaux venus tel Luca la fille du roi des nains. Chaque chapitre est plutôt court et très balisé, et les combats bénéficient de deux nouveautés de gameplay bienvenues: la coopération entre combattants (pour des attaques puissantes mais coûtant de la magie) et le cycle jour/nuit. Ce dernier influe considérablement sur le déroulement des affrontements, augmentant ou diminuant votre force de frappe / puissance magique (tout comme pour vos ennemis) et incitant à plus de réflexion durant les joutes. Une brillante idée. Du côté du scénar, rien d'exceptionnel cependant avec un monde en paix qui ne l'est plus, un nouveau méchant qui apparaît, une carte qui n'a que peu évoluée (on a tendance à refaire les mêmes donjons que dans le 1)... mais le plaisir de jeu est toujours là et c'est bien le plus important.


Bref, pour 10€ en gamme PSP Essentials, cet UMD est bigrement recommandé!

dimanche 22 juillet 2012

La semaine du gamer


Comme j'étais parti en vacances loin de chez moi, je n'ai pas beaucoup joué cette semaine... enfin moins que d'habitude, hein! Avec ma PSP dans la valise, j'ai continué ma partie de Final Fantasy IV The Complete Collection (fini FF IV, commencé et vite fini Interlude, débuté Les Années Suivantes), et un peu touché à Riviera. Rentré en fin de semaine, c'est le shoot Resident Evil The Umbrella Chronicles qui reçu mes faveurs, avec la fin des missions annexes RE1, ainsi que la baston de Ultimate Marvel Vs Capcom 3.

samedi 21 juillet 2012

Revenu de vacances à Vancouver avec quelques clichés


Voici des photos de mes congés en Colombie-britannique posé dans la très agréable ville de Vancouver, et la visite de Fort Langley à quelques 40 km de là. Le beau temps était présent durant mes dix jours sur place (chose exceptionnelle là-bas) alors qu'en France c'était pas la panade, et en plus je vous l'ai ramené dans mes valoches!









lundi 9 juillet 2012

Ne me cherchez pas, je suis en congés au Canada


Ben oui, faut bien que je me ressource de temps à autre, et c'est pour Vancouver que je prends l'avion ce matin, le blog étant donc mis entre parenthèses pendant deux semaines; à mon retour je vous ferai un gros topo de mon séjour en Colombie-britannique. Photos, vidéos et VDP à venir sur les aventures de Poisseman et Brassica au pays des bûcherons et des caribous, prochainement sur Poisseland!

Bluray Ong-Bak 3


Ah, le premier Ong-Bak, quelle baffe ce fut lors de sa sortie en salle avec en premier lieu la découverte d'un acteur hors norme: Tony Jaa. Un second épisode arriva ensuite, mais n'ayant absolument rien en commun scénaristiquement, à commencer par une action se déroulant 500 ans plus tôt. Un excellent film au demeurant, très sombre et violent, qui bastonne à n'en plus finir et s'achevait en nous laissant sur notre faim. Ong-Bak 3 en est la suite directe, n'est quant à lui pas passé par la case salles mais est sorti uniquement à la vente. Et j'ai maintenant compris pourquoi.


Suite de l'histoire oui, mais mise en scène opposée à ce que l'on nous donna précédemment avec ici une introspection d'un personnage principal détruit et ivre de vengeance. Peu de séquences d'action au final - 1/4 du film à peu près - pour beaucoup de scènes plus spirituelles, ce qui déconcerte fortement l'amateur de baston régalé par les deux précédents opus. Attention, le film est à mon sens vraiment très bon, mais risque de décevoir nombre d'adeptes de Tony. Les paysages sont sublimes (la qualité HD encore une fois irréprochable avec Europa Corp), les combats perdent en quantité mais restent au top de ce qui existe et la réalisation est bluffante; on y gagne par ailleurs une dose d'humour savamment ajustée. Ong-Bak 3 déroute, ne plaira pas à tous, mais n'en mérite pas moins le coup d'oeil. Par contre, la VF est vraiment pourrie.

dimanche 8 juillet 2012

La semaine du gamer



En vacances mais pas encore parti (demain, je m'envole au Canada), j'ai eu bien du temps à m'occuper:

- PS3: L.A. Noire (fini après 30h), Child of Eden (c'est physique, dites donc), Resident Evil The Umbrella Chronicles HD (RE0 et 1 classés), DanceStar Party (en famille!)

- PSVita: Little Deviants (acheté en soldes à 10€), Escape Plan (sur l'Asile), Treasures of Montezuma Blitz (également sur mon Smartphone)

- PSP: Final Fantasy IV (proche du boss de fin, hâte d'attaquer ses séquelles)

- DS: Dragon Quest VI (levelling intensif avant d'affronter le boss final, qui m'a déjà dégagé par deux fois)

Heureusement qu'il y a eu Japan Expo pour me sortir de chez moi!

samedi 7 juillet 2012

Petite visite de Japan Expo 2012


Le parc des expositions de Paris Nord-Villepinte accueille en cette fin de semaine (de jeudi à dimanche) la treizième édition de Japan Expo - couplé à la quatrième de Comic Con' - et je me suis promené dans ses allées toute la journée d'hier. C'est encore une fois très grand, très varié et très douloureux pour nos pieds, et en voici ma visite guidée.


Du manga à perte de vue, de nombreux stands de vente - autant boutiques qu'éditeurs directement - pour satisfaire absolument tous les publics possibles et imaginables. Des séances de dédicaces sont organisées un peu partout, de quoi repartir avec un ouvrage personnalisé qui en jalousera plus d'un.


Les magasins de vidéos et produits dérivés ne sont pas en reste, et vous pourrez vous faire plaisir avec des figurines, T-shirts ou autres bouquins dédiés à vos héros préférés. Pour ma part, je me suis ruiné au stand Pix'n love qui présente des ouvrages peaufinés sur Mario, Metal Gear ou encore le pavé monstre sur la compilation Final Fantasy VII.


La section jeux vidéo se trouve un peu abandonnée par les éditeurs, et seuls Nintendo, Square Enix et Namco se retrouvent avec dans leurs besaces pas mal de beaux titres tels Ni no Kuni, Dragon Ball Z for Kinect, Project Zero 2 Wii, Layton 3DS, Kingdom Hearts 3D... et la présence en version jouable de la portable grand format de Big N: la 3DS XL. Un sympathique tournoi sur Mario Kart 7 était également organisé.


L'office du tourisme du Japon répond présent à l'événement et plusieurs agences de voyages et compagnies aériennes se trouvent sur le site en proposant au touriste en devenir de visiter Tokyo, Osaka ou la paradisiaque Okinawa; à leurs côtés se situent des stands de nourriture bigrement alléchants.


Plusieurs scènes parcourent le hall, nous permettant de nous reposer un tant soi peu tout en appréciant une artiste qui s'expose à l'art de la calligraphie, des combats d'aïkido, des concerts ou l'incontournable cosplay. On appréciera également l'espace Nico Nico Douga et ses retransmissions en direct vers le Japon.


Une ambiance bon enfant, des tonnes de choses à faire, voir (expos Ghibli et Naruto par ex) et acheter, la Japan Expo de cette année est un formidable cru qu'il ne faut pas manquer!