samedi 31 décembre 2011

Mon top 10 des films sortis en 2011


Alors là, c'est une formidable année qui s'achève du côté du cinéma avec d'excellents films dont il me fut bien difficile d'en sortir dix du lot. Voici donc après une intense réflexion ma sélection des indispensables de 2011, et vous allez voir qu'il y en a pour tous les goûts.

10/ Cowboys et envahisseurs
On mélange le far-west et la S-F, l'action à l'humour, et on obtient un ovni qui nous en met plein la gueule avec un formidable Daniel Craig.

9/ J'ai rencontré le diable
Le cinéma sud-coréen nous sert un tueur en série diabolique dans un film violent et gore mais surtout passionnant.

8/ Colorful
Le plein d'émotions avec ce film d'animation japonais, tantôt triste tantôt drôle dont on sort chamboulé.

7/ 127 heures
Danny Boyle nous revient au sommet avec ce huit-clos immersif et claustro à l'interprétation immense.

6/ Intouchables
Un duo extraordinaire pour une histoire à l'humour tapageur et aux larmes faciles, un succès fichtrement mérité.

5/ Kung-Fu Panda 2
J'en espérais beaucoup, j'en ai eu dix fois plus! Action survoltée, rythme qui ne s'essouffle pas un instant, animation magistrale: le retour de Pô est une réussite totale.

4/ Sucker Punch
Véritable jeu vidéo incarné par des acteurs en chair et en os, ode à la folie au scénar complexe et aux scènes d'action bigrement punchies qui aura su émerveiller les gamers de tous bords.

3/ Arrietty, Le petit monde des chapardeurs
Le plein d'émotions avec ce film d'animation japonais (bis repetita), tantôt triste tantôt drôle dont on sort chamboulé, et bien plus encore!

2/ Paul
Le duo magique de Shaun revient en très grande forme en compagnie d'un martien déjanté dans une folle comédie pleine de références geek. Un pur délire, le meilleur de l'année.

1/ Super 8
Magique, envoûtant, passionnant: annoncé comme le film de l'été, c'est en fait à mes yeux celui de l'année que nous a livré J.J. Abrahams dit alors "le nouveau Spileberg". Une claque inoubliable.

vendredi 30 décembre 2011

Ma saison jeux vidéo 2011


L'année 2011 touche à sa fin, et l'heure du bilan vidéoludique arrive alors tout naturellement. Des jeux sortis cette année, d'autres venus des précédentes, des bons et des moins meilleurs, de tous genres et horizons, en tout c'est pas moins de 37 softs qui sont passés entre mes mains expertes sur Playstation 3, PSP et DS. Tout ça, et ouais! Sans compter ceux que j'ai acheté et pas encore commencé... Bref, ce classement manquera bien de gros titres récents (au hasard Batman Arkham City ou Rayman Origins, ce sera pour l'an prochain) mais n'en reste pas moins fichtrement puissant. Allez, voici mon top 10; en deux parties:

- Top 5 des jeux sortis en 2011

5/ El Shaddai
Rejeton par alliance d'un certain Dante auquel il n'envie rien - au contraire, il lui ajoute de la plateforme - Enoch et son périple contre les archanges est un moment fort de 2011.

Attendu avec impatience, ce troisième opus de la série Parasite Eve effectue un sacré virage sur l'action, et quelle action! De plus, son scénar tortueux est un vrai bonheur pour les fans.

Mais quelle sublime idée que de nous faire jouer dorénavant quatre héros au lieu du seul Kazuma, persos extrêmement travaillés et si différents d'une histoire du meilleur cru.

Un gameplay aux petits oignons, une histoire trépidante au final génialissime, un héros charismatique: la relève de Phoenix Wright égale le meilleur épisode de son aîné.

Un vrai film interactif que ce nouvel épisode des aventures de Nathan Drake, au rythme endiablé et aux séquences cultes, pur régal pour les yeux qui continue avec un multijoueurs sévèrement burné.


- Top 5 des jeux sortis auparavant mais que j'ai joué en 2011

J'y ai tout simplement retrouvé le plaisir de Burnout 3! 

Parfaitement adapté au format portable (joutes moins longues et plus nombreuses) et plus du tout linéaire, un must du RPG tactique.

A mon sens meilleur que le précédent opus - qui était vraiment excellent - encore plus varié et à l'intrigue plus aboutie, sans compter le mode en ligne réussi.

Une peinture vivante! Mais, au-delà de sa beauté irréprochable, c'est sur son ambiance, le charisme de Kratos (et son maniement) et la fin de son histoire que ce titre marque grandement.

Je pensais y jouer sur plusieurs mois entre deux titres moins long à terminer (comme je le fais avec GTA), mais non c'est bien d'une traite que j'ai achevé l'histoire de John Marston et sa multitude de quêtes annexes. Un indispensable de cette génération de consoles - et putain, quel finish!


- Des jeux dont j'en attendais plus

Oui, j'ai été déçu. Par Darksiders tout d'abord dont on m'avait conté monts et merveilles mais que je n'ai trouvé que sympa, bien loin du Zelda auquel on me l'avait comparé. Par Okamiden ensuite, très réussi en soi mais tellement feignant au niveau de l'originalité que j'ai l'impression de me refaire le premier opus de la PS2. Avec White Knight Chronicles 2 enfin, au scénario à mon goût moins abouti et aux lieux repris à 80% du premier épisode, mais au gameplay plus dynamique et au plaisir réel. Des jeux bons mais que j'espérais meilleurs.

- Oh, les belles daubes

Ouch, là ça m'a fait mal, à mon amour-propre comme à mon porte-monnaie. Pas de détails, c'est trop douloureux, alors voila les deux bouses cosmiques que j'ai joué cette année: Star Wars Le Pouvoir de la Force 2 et White Knight Chronicles Origins.

- Sinon, il y eu


Vivement 2012!

jeudi 29 décembre 2011

Cinéma La délicatesse / Hollywoo


Dans le grand genre des comédies sentimentales aux débuts dramatiques, La délicatesse est un bon numéro qui apportera aux fleurs bleues de quoi rire et pleurer en compagnie d'un duo attachant mais pas assez lâché à mon goût. J'attendais plus de folie - surtout de la part de François Damiens - mais c'est sobrement que nous est racontée l'histoire de ces deux amoureux au caractères opposés. Délicat, oui. Un peu trop.

A condition de ne pas être allergique à Djamel et Flo, on passe un assez agréable moment à se balader à Hollywoo où le franglais devient la langue numéro 1 d'un scénario bas de gamme aux gags éculés mais qui font miraculeusement mouche. On se marre un peu, sourit beaucoup... et puis oubliera rapidement ce (télé)film. Sympa pour les fans, quant aux autres allez donc voir à L.A. si j'y suis.

mercredi 28 décembre 2011

Excellente vidéo d'ombres chinoises


Vous aimez la magie (car là c'est tout comme), alors vous allez être servi par ce spectacle d'ombres chinoises durant six minutes de bonheur!

mardi 27 décembre 2011

Premiers prix jeux/accessoires PS Vita en France



La console portable nouvelle génération de Sony qui sortira sur le vieux continent en février prochain s'est vu attribuer les premiers tarifs concernant ses jeux (first party) et accessoires, et voici donc un petit listing de ce qui attendra vos porte-monnaies le jour J en plus de l'achat de la bête.

- Les cartes mémoires propriétaires, indispensables au téléchargement de données ou à la sauvegarde de certains gros jeux, seront disponibles sous trois formats: 4 Go (19.99€), 8 Go (34.99€) et 16 Go (49.99€).
- Adaptateur secteur: 9.99€
- Chargeur portable: 49.99€
- Câble USB: 9.99€
- Ecouteurs (intra-auriculaires): 19.99€
- Starter Kit: 24.99€
- Kit de voyage: 29.99€

Du côté des jeux, les prix seront variables entre des titres originaux basés sur les capacités de la machine (29.99€) et de grosses superproductions (49.99€):

- Uncharted Golden Abyss (49.99€)
- ModNation Racers Road Trip (39.99€)
- WipEout 2048 (39.99€)
- Everybody's Golf (39.99€)
- Unit 13 (39.99€)
- Little Deviants (29.99€)
- Reality Fighters (29.99€)

A noter que les tarifs des jeux éditeurs tiers n'ont pas encore été annoncés, tout comme celui des softs en version dématérialisée sur le PS Store.


Enfin, la Playstation Vita accueillera dans sa boîte de quoi s'amuser avec la gestion de réalité augmentée dont elle est capable de par 1/ la présence de six Play Cards, et 2/ trois jeux à télécharger gratuitement via un coupon (Table Football, Fireworks et Cliff Diving).



La Playstation Vita sera disponible en France le 22 février 2012 au tarif de 249.99€ (wi-fi) ou 299.99€ (wi-fi + 3G).

lundi 26 décembre 2011

Mes cadeaux ludiques de noël 2011


Ah, le sapin et les paquets qui s'y retrouvent apportés par le barbu tout de rouge vêtu, et le plaisir toujours intact du déballage et des surprises - agréables, cela va de soi - qui nous y attendent alors. Et comme mon anniversaire eu lieu la semaine dernière, j'ai décidé de compiler les cadeaux dits "ludiques" que je reçu lors de ces deux événements. Passons donc le pyjama à l'effigie de Droopy, les divers chocolats (dont un pot de Nutella de 750g!) ou la sortie à Beauval prévue pour le courant de l'année à venir, et concentrons-nous plutôt sur ce qui se lit et se regarde. Et là, j'ai eu la joie de trouver la saison 3 de Clone Wars (en bluray bien évidemment) que, gros fana de la saga, j'attendais follement après la belle qualité des deux premières, le spectacle de Danny Boon "Trop stylé!" que j'avais été voir à l'Olympia en 2009 et reçu en bluray là aussi (un excellent show que je recommande fortement) et deux romans tirés de jeux vidéo dont je suis friand: Assassin's Creed: La croisade secrète qui est en fait la novélisation du premier jeu de 2007 et de sa suite directe Bloodlines - je l'ai commencé et y apprécie la narration de l'histoire d'Altaïr - ainsi que The Elder Scrolls: La cité infernale, que je met de côté pour plus tard.



Merci Papy Noël!

dimanche 25 décembre 2011

La semaine du gamer


Cette semaine, j'ai picoré un peu partout et pas vraiment avancé dans chacun de mes jeux lancés: Okamiden (temple sous-marin terminé), Valkyria Chronicles 2 (mois de novembre débuté) et White Knight Chronicles Origins (début chapitre 4) sont encore loin de leur terme. J'ai débuté également une nouvelle aventure orientée beat them all avec El Shaddai, un titre visuellement épatant et au gameplay bien proche du dieu DMC. Sinon, c'est en multi que j'ai occupé le reste mon temps libre avec en ligne les braqueurs de Payday: The Heist et au niveau local des joutes sur Ultimate Marvel Vs Capcom 3 et une coop sur Uncharted 3. Ouf!

vendredi 23 décembre 2011

2004 - Mon année de joueur


Des suites, des suites, et rien que des suites (ou presque) dans une année certes riche mais pas très inventive au vu des titres sortis. Pas grave, hein, car on avait quand même de quoi bien s'amuser sur nos PS2, Gamecube, Xbox et Game Boy Advance, les développeurs maîtrisant parfaitement chacune et nous livrant des softs techniquement au top. Et voici le mien, de top, pour 2004.

10 - Prince of Persia L'Ame du Guerrier

Une ambiance sanguinolente pour un Prince mature sur une île qui l'oblige à voyager entre deux époques, des combats bien plus difficiles et un ennemi indestructible pour un jeu qui tranche radicalement avec son prédécesseur; un excellent trip à qui ne l'abandonne pas. Ici le test de sa version HD.


9 - Silent Hill 4: The Room

Mélangeant l'oppression de l'appartement où l'on est enfermé - en vue subjective - avec les rues de la ville en proie aux démons, avec un très bon scénario à la clé et un nouveau perso non dénué d'intérêt, cet opus de la saga horrifique de Konami injustement boudé à l'époque (et de la future collec' HD) m'a en tout cas bien fait flippé.


8 - Onimusha 3 Demon Siege

Le héros du premier épisode Samanosuke revient en compagnie de notre Jean Réno national pour un épisode en 3D - mais aux caméras non-gérables - dans une histoire temporelle illogique mais ô combien défoulante. C'est beau, c'est fun, c'est bon.


7 - Splinter Cell Pandora Tomorrow

Une histoire solo ultra-prenante avec en toile de fond la révolution indonésienne, un Sam Fisher qui répond encore une fois au doigt et à l'oeil ainsi que l'arrivée d'un mode coopération intéressant pour l'époque en ont fait mon épisode préféré de cette série.


6 - Second Sight

Enfin un titre original qui ose se montrer dans cette année pleine de suites! Un homme à la recherche de sa mémoire, des pouvoirs psychokinétiques, une alternance d'action et d'infiltration: une histoire qui m'a pris aux tripes mais malheureusement mal connue du grand public.


5 - Tales of Symphonia

Voila un RPG de grande classe, long et plein d'humour se déroulant dans un monde sans couloirs, aux révélations et retournements de situation bien amenés et au gameplay sans accrocs. Sauver ce monde ci n'était pas forcément une promenade de santé, mais quel bonheur d'y vadrouiller.


4 - Jak 3

Suite direct du 2, reprenant Abriville comme décor mais aussi - et surtout - l'immense désert qui l'entoure, ce nouvel épisode des aventures de Jak et Daxter se veut moins dark et plus aventureux. Les courses de buggies sont un nouvel élément fort intéressant dans une histoire encore une fois très bien maniée.


3 - The Legend of Zelda: The Minish Cap

Avec son nouveau pouvoir de rétrécissement, Link va ici alterner entre son monde et celui des lilliputiens afin  de parcourir les terres d'Hyrule sur une Game Boy Advance qui montre alors ce qu'elle a dans le ventre. Un excellent épisode à la saga.


2 - Final Fantasy X-2

Plus de liberté, plus de fantaisies, une intro qui met dans l'ambiance (on adhère ou pas... moi si!), une histoire bien moins bête que ne le laissent penser les premières heures en cette nouvelle Spira, des jeux annexes et un système de combat génial: cette suite décriée aux aventures de Tidus m'a hautement comblé au point de la jouer une seconde fois. Cette quête menée par Yuna et ses cops est une vraie réussite, nom de dieu!


1 - Burnout 3 Takedown

Les jeux de caisses, je n'y jouais pas jusqu'à ce que je découvre ce titre de Criterion, premier édité par EA et ayant bénéficié alors d'une bonne tranche de publicité. Et là, le miracle, la réconciliation, la référence. En plus d'être tout simplement sublime (du point de vue graphismes et fluidité), c'est son gameplay de fou furieux qui m'a scotché à la manette avec ses turbos, ses cascades - les fameux takedowns - son mode Crash jubilatoire et sa durée de vie dantesque. Et puis, que de temps passé en multi local à se tirer la bourre avec les potes. Oui, c'était là une véritable révolution du jeu de courses automobiles qui eu lieu.

jeudi 22 décembre 2011

Cinéma Hugo Cabret / The Lady


Hugo Cabret, c'est le film de noël qui enchantera les enfants tout en satisfaisant les plus grands, avec l'histoire d'un petit orphelin débrouillard dans le Paris des années 1920. Alternant les moments tristes à d'autres pleinement drôles, jouant sur la magie des rencontres et la quête d'un secret caché, le film est une ode à l'aventure qui réchauffe tous les coeurs. En plus, la 3D n'est pas gadget mais se ressent sur toute la durée de la séance, et apporte réellement un plus à l'histoire.

Je n'avais pas vraiment suivi les événements en Birmanie, et profite du film de Luc Besson pour en apprendre plus sur ce pays et sa célèbre opposante au régime dictatorial. The Lady est une fresque dramatique sur un combat qui dura de longues années, aux interprètes remarquables et à la mise en scène sobre et de qualité, instructif bien qu'un peu longuet. Un film que j'ai clairement apprécié.

mercredi 21 décembre 2011

Mise à jour Playstation Store du 21/12/2011


Cette semaine, les dinos de Jurassic Park déboulent en même temps que les versions dématérialisées des deux chefs-d'oeuvre de la Team Ico et du remake HD de La Fureur de l'Etranger, quand Batman se dote de nouveaux DLC et que la PSOne ressort un grand classique nommé Pandemonium. Et puis, pour ceux qui ne le possèdent pas, il est encore temps de profiter de l'offre de Noël du jour concernant Red Dead Redemption (jeu original + Undead Nightmares; 24.99€).

Jeux complets PS3 

Dungeon Defender (9.99€)
Ferrari Challenge Deluxe (12.99€)
Ico & Shadow of The Colossus Classics HD (29.99€)
Ico Classics HD (17.99€)
Jurassic Park: The Game - saison complète (19.99€)
L.A. Noire Edition intégrale (44.99€)
Oddworld: La Fureur de l'Etranger HD (12.99€)
Shadow of The Colossus Classics HD (17.99€)
Sports Champions (29.99€)
Supercar Challenge (12.99€)

NeoGeo PS3

World Heroes (8.99€)

Démos PS3

Dungeon Defender
The King Of Fighters XIII

PSone (PS3/PSP)

Gex (4.99€)
Pandemonium (4.99€)
Magical Drop (version jp, 4.99€)

Mini (PS3/PSP)

Orbit (2.99€)

Contenus additionnels PS3

Ace Combat Assault Horizon - Divers (de gratuit à 9.99€)
Batman Arkham City - Arkham Bundle Pack (14.99€), Arkham City Skins Pack (4.99€), Batman Inc. Batsuit Skin (gratuit), Challenge Map Pack
Dynasty Warriors 7 Xtreme Legends - Costume Pack 2 (0.99€), Excel Stage Pack 1 (2.99€)
EyePet & Friends - Christmas Pack (gratuit)
Motorstorm Apocalypse - Festive Livery (gratuit)
Need For Speed: The Run - Signature Edition Booster Pack (2.99€)
Renegade Ops - Coldstrike Campaign (4.49€), Reinforcement Vehicle Pack (2.49€)
Saints Row The Third - Warrior Pack (2.49€)
Little Big Planet 2 - The Electric Mayhem Costume Pack (5.99€)
Magic the Gathering: Duels of the Planewalkers 2012 - Divers (0.99€)
Warhammer 40000: Space Marine - Chapter Skins Alpha Legion, Blood Angels, Salamanders (1.99€ chacun), Chaos Unleashed pack (7.99€)
Qui veut gagner des millions? - Quiz musique (2.99€)

Thèmes Studio (PS3/PSP)

The Studio
- (PS3) Zerbamine Dynamic Theme by Erwin Koh (2.99€)
- (PSP) Zerbamine Theme by Erwin Koh (0.99€)

Thèmes dynamiques PS3 

Jeux - Oddworld: La Fureur de l'Etranger HD (1.99€)
Nature - Earth View (2.99€) - Impressive beach (1.99€) - Sea Waves And Rocks (1.99€) Lieux - Destination: Madagascar Paradise (1.99€) - Liverpool (2.49€) - Temple maya (2.49€) - Holiday in Turkey n°4 (1.99€) - Statue de la place du peuple (1.99€)
Sci-Fi/Fantasy - Horror Theme 3 (1.99€) - Utherworlds: Aadyasha (2.49€) - Utherworlds: Cohabitations (2.49€) - Utherworlds: Reckoning Day (2.49€)
Saisonniers - Christmas Pinup (1.99€) - Utherworlds: Christmas Town (2.49€) - Christmas tree with snow (1.99€) - Christmas Background (1.99€) - Christmas snow falling (1.99€) - Christmas Tree in Crystal Ball (1.99€) - Christmas tree lights (1.99€) - Christmas tree n°2 (1.99€) - Christmas winter scene (1.99€) - New Year Confetti (1.99€) - New Year Fireworks (1.99€) - Winter snow at Christmas (1.99€) - Christmas tree lights (1.99€)
Sport - Real Madrid (2.49€) - Swing Ride (1.99€)

Fond d’écran PS3

Armageddon Riders - Joyeux Noël (gratuit)

Vidéos PS3 

Access Episode 014
WWE ’12
Yakuza Dead Souls
NFS The Run - Signature
Assassin’s Creed Revelations
Kingdoms Of Amalur: Reckoning
Renegade Ops
Motorstorm RC

Une arme exclusive à la version 360 de FF XIII-2



Serah, la petite soeur de Lightning et héroïne de Final Fantasy XIII - 2, se verra donc dotée sur XBox 360 d'un contenu additionnel exclusif via une arme du nom d'Azrael en échange de 80 points sur le Marketplace. Il s'agit d'un arc qui améliorera alors votre bonus de combos. 



Et ici, un autre trailer mettant l'accent sur les héros de cette aventure.



Le jeu sortira en France le 3 février 2012.

mardi 20 décembre 2011

Kingdom Hearts 3DS officialisé en Europe



L'info mentionne un bien vague "2012", mais voila que le dernier épisode de la franchise à succès de Square Enix (17 millions de jeux vendus) créée par Tetsuya Nomura s'est vu confirmé sur le vieux continent, et je l'attend de pied ferme celui là, tant je suis un fana de la saga - s'il reste exclu à la 3DS, j'achète en Day 1 le jeu + la console!


Kingdom Hearts Dream Drop Distance est donc le dernier opus en terme chronologique de la série, se situant après le très bon Re:coded et contant les aventures de Sora et Riku dans les Mondes Endormis en quête de devenir des Maîtres de la Keyblade. Les deux héros seront jouables, vadrouilleront dans des lieux inédits tel Le Bossu de Notre-Dame et pourront même - c'est à la mode - recruter des "esprits" comme alliés, dans une aventure toujours pleine d'action qui nous est annoncée comme une belle avancée dans l'histoire. Au vu du trailer, ça fleure bon le grandiose comme ce fut le cas de l'épisode Birth by Sleep sur PSP. Matez donc!

lundi 19 décembre 2011

Mon jeu du moment: Okamiden


Ah, Okami, le Zelda de la Playstation 2 réalisé par Hideki Kamiya au sein de feu Clover Studio (Capcom) et sorti chez nous en février 2007 - puis adapté l'année suivante sur Wii - a été pour moi une véritable claque et reste l'un des tous meilleurs jeux de cette génération de machines. Beau, prenant, étendu, long à achever, ce titre concurrençant le petit elfe vert dans son aventure Twilight Princess sortie deux mois plus tôt n'a malheureusement pas eu le succès qu'il aurait mérité mais s'est tout de même vu crédité d'une suite dont nous allons traiter désormais.


C'est donc sur Nintendo DS qu'a vu le jour en ce début d'année Okamiden, une nouvelle aventure sur les terres du Nippon où le rejeton de la déesse Amaterasu (la louve héroïne du premier opus) reprend le flambeau - ou plutôt le pinceau - en vue de libérer à nouveau le pays de la marque des démons neuf mois après ce qu'on croyait être une délivrance. On explore des zones que l'on délivre du mal, passe à la suivante, se frite avec des boss, obtient de nouveaux pouvoirs, effectue des quêtes annexes de recherche d'objets... En gros, on reprend (presque) les mêmes et on recommence: mêmes lieux, mêmes attaques à apprendre à nouveau (coupe, bombe, renvoi...), même système de binôme loup/humain, même rendu graphique (enfin avec les limites de la portable, mais bon c'est de la belle 3D). Le scénario non plus ne brille pas de par son originalité - explorer et sauver le monde - et pourtant loin de moi l'idée de vouloir dire que l'on a affaire à une suite facile, hein! (quoique), mais plutôt que nous avons ici un jeu qui s'adresse en priorité aux non-connaisseurs des aventures initiales de la déesse qui s'y immergeront totalement. Pour les fans de la première heure tels que moi, il est important de noter que le fait de dessiner au stylet est clairement plus simple et immersif qu'avec le stick analogique du pad, mais qu'en contrepartie la caméra n'est plus gérable ce qui y est un peu gênant. Graphiquement, on retrouve l'aspect si particulier du premier opus avec une 3D poussée à fond sur la petite DS, ce qui est à la fois très joli - pour la machine - et malheureusement techniquement trop demandé avec de beaux pixels de partout. Petit détail: le jeu est en anglais alors que le premier était traduit en français (un peu bête quand on cible un public jeune).


C'est bizarre, mais je n'avais pas l'intention d'être durement critique avec ce jeu qui me procure tellement de plaisir à être jouer; je voulais d'abord exprimer tout le bien que j'en pensais (et c'est vrai qu'il est en soi assez excellent) mais voila que son manque flagrant d'originalité par rapport à son prédécesseur - qui lui innovait énormément - me saute au visage. Une suite qui risque de décevoir les détenteurs du 1 mais qui plaira beaucoup aux nouveaux venus amateurs de jeux à la Zelda, que j'aurais cependant préféré voir débouler sur une 3DS qui me semble lui être bien mieux adaptée.

dimanche 18 décembre 2011

La semaine du gamer


Avec un final ô combien génial, j'ai cette semaine achevé ma partie de Red Dead Redemption quoiqu'une petite quête annexe me tienne toujours tête (foutus castors!). Je continue ma partie de Okamiden - excellent mais trop proche de son ainé - et tape des casses en ligne avec les clowns masqués de Payday: The Heist. Ah oui, il y a aussi les piafs de Angry Birds Seasons qui m'occupent pas mal ces temps-ci.

samedi 17 décembre 2011

Army Corps of Hell au lancement euro de la Vita



Alors même que la Playstation Vita sort ce jour au Japon, Square Enix nous informe que la nouvelle portable de Sony voit arriver dans son catalogue de lancement européen leur première production sur cette machine avec l'armée de gobelins de Army Corps of Hell que l'on attendait plus tard dans l'année. C'est donc dès le 22 février 2012 que l'on pourra rejoindre les rangs du Roi d'Enfer et diriger ses suppôts; voila qui me semble bien sympa en Day 1.

vendredi 16 décembre 2011

Cinéma Mission: Impossible - Protocole Fantôme / De l'huile sur le feu


Très attendu, le retour de l'agent Hunt alias Tom Cruise dans MI4 se fait avec de l'action à gogo, du dépaysement (Budapest, Dubaï, Bombay...), une vraie équipe, un scénario captivant à défaut d'être original, ainsi qu'une dose d'humour inopinée mais vraiment appréciable via l'excellent Simon Pegg (vu cette année dans Paul). Un excellent divertissement dans la même lignée que le précédent épisode.

Totalement sorti de nulle part, nous avons avec De l'huile sur le feu la comédie française complètement barrée de l'année où deux restos - le fast-food rebeu "Berbere King" et le chinois d'en face - se livrent une guerre impitoyable à base de coups bas hilarants. Les propos racistes entre les deux communautés, loin d'être vexants, sont le point d'orgue d'un humour potache dont je suis preneur et qui me plia en quatre tout au long de la séance; et je fus bien loin d'être le seul.