mercredi 30 novembre 2011

Mise à jour Playstation Store du 30/11/2011


Cette semaine, nous avons le plaisir de voir arriver sur le Store la version dématérialisée de Deus Ex Human Revolution (standard et complète), un bundle pour Sam et Max ainsi que du contenu additionnel pour White Knight Chronicles 2. Et à partir demain, la boutique se transformera en calendrier de l'Avent avec une offre spéciale tous les deux jours, soit douze annoncées et de quoi fantasmer. Ci-dessous, le détail:

Jeux complets PS3

Sam & Max: Beyond Time & Space Bundle (saison complète - Episodes 1-5; 19.99€)
Deus Ex: Human Revolution (49.99€)
Deus Ex: Human Revolution - Complete Edition (59.99€)
Dead Island + Bloodbath DLC Bundle (44.99€)
Ion Assault HD (9.99€)
Namco Generations Bundle: Galaga Legions DX & Pac-Man CE Dx (14.99€)
Voltron: Defender Of The Universe (9.99€)
 

Evaluation gratuite d'une heure 

Assassin's Creed 2
Assassin's Creed Brotherhood

Démo PS3 

Voltron: Defender Of The Universe 

Jeux complets PSP

Space Invaders Extreme (9.99€)
NBA 2K12 (29.99€)
Pro Evolution Soccer 2012 (19.99€)

Mini (PS3 et PSP)

The Big Head Bundle (comprend Zombie Racers, Retro Cave Flyer & Doodle Pool; 2.49€)

Contenus additionnels (PS3)

Agarest: Generations Of War Zero - Divers (1.59€ à 7.99€)
Dynasty Warriors 7: Xtreme Legends - Costume Pack 1 (0.99€), New Weapon Pack 1 (2.99€)
Mercury Hg - Rare Elements Pack (1.99€)
Elevator Action Deluxe - Extra Character -TIME GAL- (gratuit)
NBA 2K12 - NBA Legends Showcase (7.99€)
Voltron: Defender of the Universe - Arena of Doom (1.99€)
White Knight Chronicles 2 - Divers (gratuit à 3.99€)
+ Rockband 3, Rockband Network

Avatars PS3

Ace Combat: Assault Horizon - Avatar Pack 01 à 04 (1.99€ chacun)

Fonds d'écran PS3

4 Elements HD - Wallpaper 4
Ra.One
G.One

Thèmes PS3

Sport - Premier Manager 2012 Theme 1 (gratuit)
Jeux - Rage (1.49€)
Nature - In the wild (1.49€), Views of the world (1.49€), Wild world (1.49€)

Thèmes dynamiques PS3

The Studio - Calendrier de l'Avent (2.99€)
Abstrait - Abstract Disco Ball (1.99€)
Jeux - Oddworld: La Fureur de l'Etranger HD (1.99€), WWE ’12 (1.99€) 
Nature - Beach (1.99€), Gecko (1.99€), Golden water (1.99€) ,Ocean dawn (1.99€)
Lieux - Vacances en Turquie (1.99€), Parlement (1.99€)
Saisons - Christmas Tree 2 (1.99€), Christmas Theme 3 (1.99€)
Sport - Formula One (1.99€)
 

Vidéo PS3

Resident Evil Opération Raccoon City

mardi 29 novembre 2011

Nouvelles infos sur le prochain Rainbow Six



Bien que le jeu récemment annoncé ne soit pas pour demain (sortie prévue en 2013), ce nouvel opus mettant en scène la célèbre brigade anti-terroriste et développé par Ubisoft Montréal se dévoile un peu plus sur son scénario et son gameplay. On y incarnera donc une nouvelle recrue de l'unité Rainbow dans des USA confrontés à une petite armée - les True Patriots - qui a pour but de renverser un gouvernement considéré comme corrompu afin d'y instaurer un nouveau régime à son image, le tout sous l'inspiration d'événements et personnages réels. Le joueur y sera confronté de par son rôle de leader à des choix moraux et difficiles.


Les adversaires sont annoncés comme rusés et bien organisés, et pour les affronter le joueur bénéficiera de nouveautés bienvenues telles un management plus simple et instinctif - jusqu'au contrôle total du groupe - un nouveau système de couverture et de rappel ou encore l'utilisation de lunettes thermiques. Du côté du multi, la coopération sera de rigueur et favorisera des récompenses alors qu'une option nommée Sandtable permettra un repérage holographique du terrain afin de planifier l'assaut; de quoi se la jouer bien tactique.


Rainbow 6 Patriots est prévu sur Playstation 3, XBox 360 et PC.

Ah, les pubs du Japon, c'est aut' chose!


Y'a pas à dire, ils savent nous pondre des publicités bien délirantes dans l'archipel, avec pour preuves ces quelques spots complètement barrés que m'a fait découvrir l'ami Brassica. Bien évidemment, je redistribue ces brefs instants de bonheur. Enjoy!







lundi 28 novembre 2011

Zelda au violon, vrai plaisir pour nos oreilles


Petite vidéo sympa (et plus) d'une virtuose du violon qui reprend le thème de Zelda avec une réussite insolente dans un magnifique clip. Regardez, écoutez, appréciez.

Cinéma Les Immortels / Mon pire cauchemar


Nouvelle mythologie grecque passée à la moulinette de Hollywood, c'est avec une pléthore d'effets numériques que l'histoire de Thésée nous est contée dans Les Immortels, pas forcément fidèle à la légende mais très efficace en terme d'action bien tranchante. On en prend plein les yeux, l'histoire est agréable à suivre et, même si la 3D toute en profondeur ne sert là encore à rien, le grand spectacle est bel et bien au rendez-vous. Epique et réussi.

Benoît Poelvoorde s'agite et prend possession de l'écran pour un numéro d'emmerdeur qu'il maîtrise à la perfection (et qui réjouira ses fans) dans un film qui se permet un côté sensible et où les seconds rôles ne font pas que de la figuration. On rit aux éclats de cet improbable duo et de leur entourage, sortant de Mon pire cauchemar comme apaisés des malheurs des autres. Une bonne comédie comme on les aime.

dimanche 27 novembre 2011

La semaine du gamer


Divers genres touchés cette semaine, entre action et réflexion:

- Ghost Trick: terminé avec une révélation finale aussi retournante qu'on pouvait l'espérer, un grand cru de 2011.
- Red Dead Redemption: je continue ma visite du territoire américain, arrivé dans la grande ville de Blackwater.
- Prince of Persia Les Deux Royaumes: dernier PoP de la collection Classics HD qui me reste à terminer, débuté cette semaine.
- White Knight Chronicles Origins: j'insiste pour voir le final du jeu, mais en reste très déçu après quinze heures passées dessus.
- Angry Birds Seasons: après avoir achevé l'original, j'ai attaqué l'une de ses suites!

samedi 26 novembre 2011

Cinéma Time Out / Le casse de Central Park


Le temps remplace l'argent, les gens arrêtent de vieillir à 25 ans, puis quand leur compte est vide alors la mort les frappe de plein fouet. L'idée de base de Time Out est clairement originale et non-dénuée d'intérêt, et le jeu des acteurs plutôt bien rendu, mais le film pêche malgré cela par une action beaucoup trop vive - on aurait apprécié quelques temps morts - et un scénario qui ne dévoile pas tous ses mystères. On obtient donc un film pop-corn sympathique mais dont le potentiel n'a pas été assez bien exploité.

Quand des employés modèles s'improvisent braqueurs face à leur boss qui les a ruiné, on obtient Le casse de Central Park avec un Ben Stiller en grande forme et le retour sur grand écran de Eddy Murphy (qu'on ne voit pas assez à mon goût), un film plein d'humour teinté d'action qui ravira petits et grands. Seul reproche: le final qui arrive bien trop vite.

vendredi 25 novembre 2011

Une vie de Poisseman


Dans mon secteur, un hypermarché Leclerc flambant neuf est sorti de terre face à l'ancien, deux fois plus grand et résolument moderne. Arrivé au centre commercial, j'ai la première mauvaise surprise de constater que mon ancien jeton ne fonctionne plus avec les caddies, et fais donc un détour par l'accueil afin d'en obtenir un nouveau bien valide. Ensuite, après avoir enregistré ma carte fidélité pour l'utilisation des scaneuses (outil nous permettant de faire soi-même le taf de la caissière dont l'avantage est de ne pas déposer nos achats sur le tapis avant de payer), je fais mes courses sans souci - et vois l'addition grimper, grimper - puis passe à une caisse dédiée. Et là: "posez vos achats sur le tapis, monsieur!" "Hein? WTF, j'utilise le scan pour éviter ça justement" " Mais la première fois, faut y passer quand même! Après, ce sera aléatoire..." Connaissant ma chance, j'ai comme un pressentiment que ce sera aléatoire à chaque fois avec moi. Bref, côté gain de temps, c'était loupé... et en plus j'ai scanné tout mon caddie pour rien. Cerise sur le gâteau: en rentrant, je vérifie la boîte aux lettres et tombe sur une réduction de 8€ pour un magasin concurrent, valable quatre jours dès le lendemain, alors que j'ai blindé le frigo pour au minimum dix. VDP

jeudi 24 novembre 2011

Rayman Origins dispo aujourd'hui



Enfin! Depuis sa dernière apparition dans Rayman contre les lapins encore plus crétins (2007, Wii; sa dernière aventure plates-formes datant de Rayman 3 en 2003), la mascotte de Ubisoft n'était plus apparue dans un jeu vidéo et son retour s'effectue aujourd'hui en grandes pompes grâce au studio de Montpellier et à la direction de son papa Michel Ancel. Avec une 2D visuellement ébouriffante et une animation du plus bel effet, ce nouveau Rayman Origins jouable jusqu'à quatre marque le retour d'une jouabilité à l'ancienne usant de techniques modernes et est disponible dès à présent sur Playstation 3, XBox 360 (également en téléchargements) et Wii, puis l'an prochain sur la future PS Vita.

Mon jeu du moment: Prince of Persia Les Deux Royaumes



Le Prince de Perse m'aura beaucoup tenu en haleine cette année, et ce par le fait de (re)jouer à des titres plus ou moins récents de par 1/ l'achat de la trilogie en haute définition ainsi que 2/ des Sables Oubliés, les deux disques tournants sur ma PS3. Pour la trilogie, j'avais déjà les deux premiers opus sur PS2 mais seulement achevé l'initial, et une bonne affaire m'a remis en selle afin de tout reprendre, et ce dans l'ordre chronologique de l'histoire. Ainsi, j'avais jusqu'à ce jour joué et terminé Les Sables du Temps, Les Sables Oubliés et L'Ame du Guerrier, il ne me restait alors plus qu'à conclure avec le dernier épisode nommé Les Deux Royaumes et sorti initialement en 2005.


Suite directe de L'Ame du Guerrier, cette aventure nous raconte le retour au pays du Prince après les événements passés sur l'île du Temps, et notre brave gars pense bien pouvoir y jouir d'un repos mérité après s'être défait du terrible Dahaka. Malheureusement, c'est une Babylone assiégée et en fumée qui l'accueille, aussi se voit-il contraint de forcer les portes de la ville afin de découvrir le mal qui la ronge, et bon nombre d'ennemis se trouvant sur sa route subiront sa colère à base de coups d'épée et de pirouettes - entre deux pièges bien évidemment. Se déroulant dans la cité de Babylone, le jeu mélange à la fois l'esthétique des Sables et l'ambiance plus gore de l'Ame, une parfaite alchimie ponctuée de nouveautés bienvenues et d'une difficulté relativement corsée.


Du côté du gameplay, on a d'abord affaire avec l'arrivée du Dark Prince quand certaines phases du jeu transforment notre héros en une sorte de démon, et ces moments en deviennent très intenses car ce côté sombre voit notre barre de santé diminuer progressivement et le seul moyen de la remonter est de tuer des ennemis pour pomper leur énergie (et ce avec une chaîne comme arme secondaire): le chrono tourne et la tension monte dans ces phases de jeu où la vitesse est une donnée importante. Autre innovation: des séquences véhiculées où le Prince conduit un char attaqué par moult adversaires. Ici, il faut se défaire de ces passagers clandestins tout en choisissant le bon chemin, ajustant ses sauts et résistant aux assauts d'autres chars; de beaux moments bien funs et dynamiques. Au niveau des combats, on remarque comme joyeuseté la possibilité de surprendre nos ennemis. En effet, si le Prince arrive dans le dos de l'un d'eux, un mode ralenti s'enclenche et permet au joueur frappant avec un bon timing une élimination à la fois rapide et silencieuse. Celui qui maitrise ces séquences gagne un temps fou et évite des combats assez fastidieux (c'est qu'ils ne crèvent pas bien vite au corps à corps).


Avec son histoire bien écrite, ses phases de plates-formes classiques et toujours plaisantes et son lot de nouveautés agréables, ce dernier PoP 128 bits est à la hauteur des précédents, reprenant les bonnes idées du second dans un univers visuellement plus proche du premier. La fin de l'histoire du Prince - ou plutôt de CE Prince - est un régal à jouer (surtout en HD) même si sa forte difficulté m'a fait hurler de rage contre des adversaires invisibles ou des chiens ô combien résistants.

mercredi 23 novembre 2011

Mise à jour Playstation Store du 23/11/2011


Refonte cette semaine du menu du Store, et en boutique pas mal de belles choses telles des réducs pour From Dust ou Zombie Apocalypse, l'arrivée en versions téléchargeables de Modern Warfare, Daytona USA, et demain Rayman Origins, le nouveau Blazblue sur PSP ou le DLC Robin pour Batman Arkham City. Le détail, ci-dessous:

PlayStation Plus

Qui veut gagner des millions? - 50% de réduction (jusqu’au 30/11/11)
Killzone 3 Multi-play - 50% de réduction (jusqu’au 30/11/11)
Call Of Duty : Modern Warfare - 20% de réduction (jusqu’au 30/11/11)
Daytona USA - 30% de réduction (jusqu’au 7/12/11)

Offres spéciales PS3

3D Ultra Minigolf Adventures 2 (9.99€ > 6.99€)

Rochard (9.99€ > 7.99€)
Cubixx HD (7.99€ > 3.99€)
Beat Hazard Ultra (6.99€ > 1.99€)
Sideway New York (9.99€ > 7.99€)
Lara Croft Guardian of Light (12.99€ > 6.49€)
Hoard (9.99€ > 4.99€) 
Hard Corps: Uprising (12.99€ > 9.99€)
Star Raiders (9.99€ > 5.49€)
Voodoo Dice (4.99€ > 2.49€)
BloodRayne: Betrayal (12.99€ > 9.99€)
Outland (9.99€ > 4.99€)
Might and Magic Clash of Heroes (14.99€ > 7.99€)
Beyond Good & Evil HD (9.99€ > 4.99€) 
From Dust (14.99€ > 9.99€)
Crazy Machines Elements (9.99€ > 4.99€)
Zombie Apocalypse (9.99€ > 4.99€)
Rocket Knight (12.99€ > 6.49€)

Nouveautés

Jeux complets PS3

Call Of Duty: Modern Warfare (29.99€)
Daytona USA (7.99€)
Medieval Moves (29.99€; Move nécessaire / 3D possible)
Motorstorm Apocalypse (29.99€; 3D possible)
Move Fitness (29.99€; Move nécessaire)
Rayman Origins (59.99€; sortie prévue le 24 novembre)
Tour de France (29.99€)
Qui veut gagner des millions? (9.99€)
Qui veut gagner des millions? South Park Bundle (13.99€)
Qui veut gagner des millions? Cinéma  Bundle (11.99€)
Learning with the PooYoos - Episode 2 (7.99€) 

Démos PS3

Carnival Island
 
Learning with the PooYoos - Episode 2

Jeu complet PSP

Blazblue Continuum Shift 2 (29.99€)
 

PSone (PS3 et PSP)

Namco Heritage Bundle: Tekken + Ridge Racer Type 4 (6.99€)

Contenus additionnels PS3

Agarest: Generations Of War Zero - Apostle Of Wind Pack (2.99€), Unlock Gallery (7.99€)
Castlevania: Harmony Of Dispair - Character ‘Maria Renard’ (2.99€), Level ‘Chapter 10′ Origins (2.99€)
Dead Island - Bloodbath (9.99€)
Batman Arkham City - Robin Pack (6.99€)
Goldeneye 007 Reloaded - Pussy Galore (1.99€)
Little Big Planet - Tête de dinde (gratuit)
TNT Racers - Formula TNT (2.99€)
Tour De France 2011 - Base de données 2011 (1.99€)
Ultimate Marvel Vs. Capcom 3 - The Rising Dead Pack (3.99€)
Worms 2: Armageddon - Mayhem Pack (gratuit)
Qui veut gagner des millions? - Pack South Park (4.99€), Pack cinéma (1.99€)

Contenus additionnels PSP

Motorstorm: Arctic Edge - Voiture de rallye (gratuit)
Patapon 3 - Quest Packs 1, 2, 3 et 4 (gratuits)
 
Avatars PS3 (0.25€)

Medieval Moves
Avatars Pack 2 (0.99€)

Thèmes dynamiques PS3

Jeux
- Renegade Ops (1.99€)
- PixelJunk Medley (1.99€)
Sport
- Football (1.99€)
Sci-Fi/Fantasy
- Anne Stokes: Bio Skull (2.49€)
- Anne Stokes: Evil Clown (2.49€)
- Anne Stokes: Final Verdict (2.49€)
- Anne Stokes: Hell Rider (2.49€)
- Anne Stokes: Hellfire (2.49€)
- Pirates (1.99€)
Nature
- Calm Lake (1.99€)
- Calm seacoast (1.99€)
- Fast and Dangerous (1.99€)
- Pluie (1.99€)
Lieux
- Madrid (1.99€)
- Singapour (1.99€)

Vidéos PS3

Daytona USA
Grand Slam Tennis 2
WWE 12
Start the Party 2

PS Vita: les jeux du lancement euro



Le 22 février 2012 sortira en Europe la nouvelle console portable de Sony qui sera alors accompagnée d'une belle fournée de jeux dédiés. Le jour J, vous pourrez donc vous procurer directement avec la machine:

- Uncharted: Golden Abyss
- Wipeout 2048
- Reality Fighters
- Little Deviants
- ModNation Racers: Road Trip
- Everybody’s Golf
- Escape Plan
- Gravity Rush
- Hustle Kings
- MotorStorm RC (Cross Play, multi partagé entre PS3 et Vita)
- Top Darts
- Super StarDust Delta 
- Unit 13 

On peut constater que l'on y retrouve de nombreuses licences ayant déjà fait leurs preuves, mais aussi des projets originaux (Escape Plan me parait dément). A ces titres se joindront plus tard d'autres encore en développement, dont Disgaea 3 Return, Fifa, Rayman Origins, Ultimate Marvel Vs Capcom 3, Army Corps of Hell, Virtua Tennis 4 World Tour Edition, Silent Hill Book of Memories, Oddworld La Fureur de l'Etranger, un nouvel Assassin's Creed, un nouveau Bioshock... 

De plus, trois jeux seront disponibles gratuitement sur le Store afin de profiter de la réalité augmentée de la bécane, et l'on vient de nous annoncer du côté des applications qu'après Facebook, Twitter et FourSquare,  Flickr intégrera également les réseaux sociaux de la Vita au sein des Social Essentials.

Final Fantasy XIII-2 et une nouvelle vidéo en CG



Encore des nouvelles de FF XIII-2, et nous avons droit aujourd'hui à une toute nouvelle bande-annonce en images de synthèse qui ressemble fortement à une scène d'intro du jeu. Dans cette séquence de toute beauté (Square reste au top de l'imagerie CG), Lightning affronte le nouveau protagoniste Caius en plein Valallha, dans un combat où l'on constate également la présence des soeurs Shiva. C'est quand, février?

mardi 22 novembre 2011

Beau succès pour Assassin's Creed Rearmed



Disponible sur les plateformes de jeu Apple (iPhone, iPad et iPod Touch), le tout récent Assassin's Creed Rearmed vient de dépasser le million de téléchargements en seulement un petit mois, un bien joli score pour un jeu il est vrai gratuit - Free To Play, avec micro-transactions possibles mais non-indispensables - et qui bénéficie de la sortie simultanée du très attendu Revelations dans nos salons. En espérant une arrivée prochaine sur Android (mon nouveau phone n'attend que ça) et que cela n'empêche pas la suite d'un certain Project Legacy sur Facebook de voir le jour, cette nouvelle expérience dans le monde des assassins dédiée au multijoueurs est pour le moment disponible à cette adresse. Rejoignez-donc la confrérie!

Rétro: Shenmue



Si on demande à quelqu'un de citer un jeu sur Dreamcast, il y a de fortes chances que le titre choisi soit Shenmue, l'oeuvre inachevée de Yu Suzuki. Que ce soit pour la claque technologique reçue à l'époque, pour la profondeur de l'histoire, son héros emblématique ou encore ses séquences d'action devenues cultes, voila un jeu qui s'est rapidement hissé au rang d'indispensable aventure pour tout gamer qui se respecte. Son seul défaut fut malheureusement d'être sorti sur une console boudée du grand public, et finalement d'en être devenu un symbole. Arrivé pour noël 2000, sa suite débarquant l'année suivante, cela fait maintenant 10 ans que l'on est sans nouvelles du reste du périple de Ryo Hazuki.


Comment ne pas être pris aux tripes dès le début de l'histoire, lorsque Ryo voit son père mourir devant ses yeux des suites d'un combat farouche contre un étrange adversaire. Ce n'est qu'un lycéen d'une ville côtière japonaise - nous sommes en 1986 - qui se retrouve orphelin avec sa gouvernante pour seule compagnie. Mais il ne peut se défaire des cauchemars générés par ce duel, et avec soif de vengeance se décide à rechercher le meurtrier de son paternel. Commence alors une enquête longue et minutieuse pour notre adolescent dans cette grande ville de Yokosuka.


Shenmue, c'est à la fois une investigation pointue - recherche de traces et de témoins - et une formidable simulation de vie en compagnie de notre jeune héros. La maison de Ryo est à elle seule le meilleur exemple d'interactivité avec TOUS les placards et tiroirs qu'il nous est possible d'ouvrir - et ce dans toutes les pièces - ainsi que les interrupteurs pour la lumière et la télévision à laquelle est branchée une console de jeu. C'est clair, on se sent comme chez nous! La ville elle-même est très vivante avec ses échoppes, ses distributeurs de boissons, ses piétons, le temps qui passe (heure, mais aussi jours et saisons); ainsi, coupant à ses recherches, notre héros peut se distraire en salle d'arcade, jouer aux fléchettes, aux gashapons, s'entraîner au combat - et ça c'était clairement quelque chose de nouveau à cette époque. Les bastons se jouent ici en face à face à la manière d'un soft de combat, et pour cause: Yu Suzuki est également le papa de Virtua Fighter, et cela se ressent bien. Les gestes s'apprennent avec patience et entraînement, loin des combos simples à sortir de Yakuza par exemple. De plus, le jeu innovait également avec l'apparition des QTE, ou comment garder la manette en main même lors des cinématiques.


L'histoire est forte et passionnante, l'ambiance immersive au possible, les scènes d'action (bien plus rares que dans le second opus cependant) très punchies avec comme point d'orgue une longue bataille contre soixante-dix gars, rien que ça. Côté culte, on ne peut passer sous silence ces cinq laborieux jours à travailler en fenwick sur les docks; oh oui, ces satanées caisses m'en ont bien fait baver... Heureusement, pour se détendre, il y avait toujours moyen de jouer aux "classiques" que sont Space Harrier et Hang On, en arcade (payant) ou - si la chance nous souriait en achetant nos canettes - avec la version console qui nous coûtait alors plus rien. Enfin, le scénario nous faisait prendre le bateau en direction de Hong-Kong, à la recherche de ce criminel du nom de Lan Di, dans un deuxième épisode encore plus abouti. C'est beau les souvenirs...


lundi 21 novembre 2011

Gagnez la PS Vita sur la fanpage Facebook Playstation France


Il n'y en aura qu'un. Un heureux élu qui repartira avec la Playstation Vita, et ce deux mois avant sa sortie officielle dans l'hexagone. Un chanceux qui sera tiré au sort parmi tous les utilisateurs de Facebook fans de la page Playstation France. Mais peut-être sera-ce vous? ou moi? Quoi qu'il en soit, nous ne perdrons rien à tenter notre chance, ici-même, et ce jusqu'au 6 décembre. Et après les lots offerts lors du dépassement des 150.000 fans l'an passé, c'est un nouveau et beau concours qui nous est proposé. Que la PSVita soit avec nous!

Cinéma: Colorful


Colorful est un film d'animation japonais du meilleur crû, racontant l'histoire de l'âme d'un défunt se voyant offrir une seconde chance sur Terre dans le corps d'un collégien bien mal dans sa peau après le suicide de ce dernier. Une épreuve pour notre esprit qui consiste alors à modifier la vie du jeune garçon, triste et monotone, et de son entourage. Très orienté sur les sentiments, le film n'en oublie pas une pincée d'humour bienvenue pour une intrigue intelligente au final très réussi, nous faisant tantôt rire aux éclats ou verser une petite larme. Une merveille.

dimanche 20 novembre 2011

La semaine du gamer


L'aventure au far-west de Red Dead Redemption suit son cours avec côté mexicain une révolution qui se rapproche, et un John Marston toujours à la recherche de son ancien partenaire. Ca flingue de partout entre deux parties de poker, des rondes de nuit ou autre dressage de chevaux, et je ne m'en lasse pas.

J'approche du terme de l'incroyable enquête de Ghost Trick, où les réponses sont remplacées par d'autres questions qui nous embuent encore plus l'esprit. Un scénar d'enfer pour un jeu que l'on ne peut pas lâcher.

Troisième chapitre commencé sur le décevant et trop répétitif White Knight Chronicles Origins, que j'ai malgré tout l'intention de terminer.

samedi 19 novembre 2011

Mon jeu du moment: White Knight Chronicles Origins



Après avoir joué et grandement apprécié les deux épisodes "salon" de la série (tests de WKC et WKC 2), je me suis récemment lancé dans sa version portable, annoncée comme un lointain prologue se déroulant 10.000 ans plus tôt. Développé en interne par Japan Studio (SCEJ), White Knight Chronicles Origins utilise une recette bien différente de celle opérée par Level 5 pour un résultat plus que mitigé.


S'il est vrai que le scénario de WKC sur PS3 était loin d'être original, il se suivait avec plaisir et nous faisait visiter une vaste carte relativement bien variée. Dans Origins, fini la carte du monde, mais bienvenue à une aventure parsemée en missions que l'on validera toujours au même endroit et de la même manière dans le seul lieu visitable du jeu: le train de mercenaires auxquels nous appartenons. Pour la joie de découvrir de nouveaux lieux on repassera, car les seuls disponibles se trouvent être les secteurs de combats où nous sommes envoyés tout au long du périple, et agencés tels des donjons-RPG; c'est à dire reliant plusieurs zones de très petites tailles. Hormis le "genre" du secteur - grotte, plaine, ville, désert... - tous se ressemblent, et les buts des missions varient également très peu: tuer un certain nombre d'ennemis, vaincre tel boss, visiter toutes les zones de la carte; et pis c'est tout. Sachant que les missions obligatoires sont rares, nous passons notre temps sur les optionnelles à faire leveller nos persos (que nous recrutons nous-même) sans avancer d'un iota dans une histoire pas super passionnante. Une aventure finalement sans grand rapport avec celles de Léonard.


Côté mécanique de jeu, les combats se jouent en semi-temps réel avec un seul perso à diriger - notre avatar créé de A à Z - tandis que ses trois compagnons agissent par eux-même (et pas trop mal en plus). Une jauge se remplissant au fil des combats nous permet ensuite de transformer les membres de l'équipe en chevaliers bien plus puissants (mais de taille normale), une seconde jauge ayant pour effet le déclenchement d'une attaque spéciale type invocation. C'est finalement très bourrin et assez facile tant qu'on ne choisit pas de quête au niveau trop élevé, quoique l'on répète toujours les mêmes actions.


Le train, enfin, sert également - avec ses différents wagons - à s'équiper (achat ou alchimie), récupérer les récompenses des missions coéquipiers, entraîner les-dits équipiers (système de cadeaux), faire évoluer les spécialités, sauvegarder, jouer en ligne. Sur ce dernier d'ailleurs, et contrairement aux opus PS3 qui avaient un multi génial, nous avons affaire aux mêmes quêtes qu'en solo mais avec d'autres joueurs (super...) ce qui le rend clairement inutile... tout comme le solo d'ailleurs.


Bon, vous l'aurez compris, WKCO est un D-RPG au scénario de très bas de gamme, au gameplay répétitif, à l'aspect visuel super aliasé (oh oui ça pique les yeux), sans réelle liberté et au multi qui sert à rien, ne rendant pas hommage à ses prédécesseurs qui, s'ils n'ont pas été un succès critique et commercial, ont donné à leurs acquéreurs de belles et longues heures de jeu. Ici, on s'ennuie, on ressort le titre de temps à autre histoire d'avancer malgré tout (un peu de manière casual), et seul son tarif attractif de 10€ dans la gamme PSP Essentials peut être un stimulant à son achat. Une vraie déception pas loin de la bouse cosmique que je vous déconseille donc.