vendredi 30 septembre 2011

Star Player, l'émission JV de DirectStar


Début septembre, Bertrand Amar arrivait sur le canal 17 de la TNT avec une toute nouvelle émission hebdomadaire dédiée aux jeux vidéo - en remplacement de Gameblog - et c'est avec grand bonheur que l'ex-animateur des Souris et des Roms sur Canal J (1995, voilà qui ne nous rajeuni pas) amène notre divertissement favori dans un format 26mn des plus appréciables. Ici, on parle directement aux gamers (pas de "jeux vidéo pour les nuls"), les tests sont réalisés en profondeur et les dossiers se révèlent bien intéressants; bref, on se croirait sur le net et pas dans notre télévision. Star Player, c'est désormais pour moi un rendez-vous incontournable de l'actualité du média, et j'espère vous inciter - si ce n'est déjà fait - à la regarder à votre tour. L'émission est également visionnable en ligne grâce au service Replay de la chaîne, en plus de ses trois diffusions (dont deux estampillées 18+).


Star Player, c'est sur DirectStar le mercredi à 14h50, le jeudi à 00h20 et le dimanche à 01h00.

Et sur vos ordis, les rediffs des émissions, c'est ici.

jeudi 29 septembre 2011

La Ico Collection en HD est sortie hier



Alors que l'on attend encore et toujours l'arrivée de The Last Guardian, la Team Ico et son perfectionniste directeur Fumito Ueda gratifient nos Playstation 3 de la ressortie en haute définition et désormais en trois dimensions de leurs titres mythiques de la console précédente: Ico et Shadow of the Colossus. C'est plus précisément le studio Bluepoint Games qui s'est occupé de cette adaptation, après avoir travaillé sur une certaine God of War Collection; voilà qui a de quoi rassurer quant au travail effectué. Bien évidemment, la chasse aux trophées y est maintenant ouverte, et le tout figure sur un seul et même Bluray d'un tarif avoisinant les 40€.


Le jeune guerrier Ico et sa princesse Yorda à sauver ou les chevauchées de Wanda le cavalier affrontant les colosses, ce sont deux aventures épiques et poétiques qu'il vous est proposé de (re)découvrir en cette fin d'été, loin des créations habituelles que nous mangeons à toutes les sauces. En attendant, bien sûr, un dernier guerrier qui se fait ardemment désirer.


mercredi 28 septembre 2011

Mise à jour Playstation Store du 28/09/2011


Cette semaine, vous pourrez vous faire peur sur l'excellent RE Code: Veronica X en haute définition, apprécier le trip musical Child of Eden ou encore acquérir Borderlands dans sa version ultime et à prix réduit, en même temps que changer votre avatar pour la belle Lara Croft. Sans oublier bien sûr la bêta d'un certain et très attendu Battlefield 3. Le détail, ci-dessous:

Contenus PlayStation Plus

Mercury hg (20% de réduction)
Resident Evil Code: Veronica X HD (50% de réduction)

Offres spéciales

PS3

Borderlands - Game Of The Year edition (34.99€ > 14.99€
, fin le 5/10):
- Borderlands (Jeu complet)
- The Zombie Island of Doctor Ned (DLC pack)
- Mad Moxxi’s Underdome Riot (DLC pack)
- The Secret Armory of General Knoxx (DLC pack)
- Claptrap’s New Robot Revolution (DLC pack)
Resident Evil Code: Veronica X HD (9.99€ pour ceux qui ont acheté Resident Evil 4 HD, fin le 12/10)

Nouveautés

Jeux complets PS3

Arkedo Series - 03 Pixel! (1.99€)
Child of Eden (29.99€)
Crysis 2 (39.99€)
De Blob 2 (24.99€)
Elemental Monster (1.19€)
FIFA 12 (69.99€) - Disponible à partir de vendredi 30 septembre
Free Realms (gratuit)
Rochard (9.99€)
Resident Evil Code: Veronica X HD (19.99€)
Tiger Woods PGA TOUR 12: The Masters (69.99€)
Qui veut gagner des millions? (9.99€)
Saints Row 2 (19.99€)
 
Max and the Magic Marker - Gold Edition (9.99€)
Mercury Hg (4.99€)


Jeu complet PSP

FIFA 12 (39.99€)

Minis (PS3 et PSP)

Galcon Labs (2.49€)
The Treasures Of Montezuma (1.99€)

PSone
(PS3 et PSP)  

Gubble (3.59€)
Snowboard Racer (4.99€)

Démos PS3

Stardrone
 
Max and the Magic Marker - Gold Edition
Mercury Hg


Bêta PS3

Battlefield 3

Bundles PS3

Test Yourself: Psychology XL (5.99€)

Contenus additionnels PS3

Dead Nation - Road to Devastation (3.99€)
Free Realms
- 30 Day Membership (4.99€)
- 90 Day Membership (12.99€)
- 180 Day Membership (24.99€)
- 365 Day Membership (29.99€)
- Lifetime Membership (34.99€)
Champion Jockey: G1 Jockey & Gallop Racer - Comedy Pack (2.49€)
Duke Nukem Forever - Hail to the Icons Parody Pack (7.99€)
Elemental Monster
- Battle Tickets -Set of 4 (1.19€)
- Battle Tickets -Set of 21 (5.99€)
- Battle Tickets -Set of 45 (6.99€)
- Battle Tickets -Set of 100 (13.99€)
- Booster Box -Ancient War (5.99€)
- Booster Box -Birth of Deities (5.99€)
- Booster Box -Emperor’s Revenge (5.99€)
- Booster Box -Legendary Dragons (5.99€)
- Booster Box -Otherworldly Visitor (5.99€)
- Booster Box -Sacred War (5.99€)
Elevator Action Deluxe - Additional Stage 1 (gratuit)
Fallout: New Vegas
- Courier’s Stash (1.99€)
- Gun Runners Arsenal (3.99€)
Rock Band Network
- Ship With No Sails - Neonfly (1.49€)
- Stabbing The Drama - Soilwork (0.79€)
- The Window - Raven Quinn (1.49€)
- Trying Hard - Loni Rose (0.79€)
- Pendulum - After the Burial (1.49€)
Rock Band 3
Slipknot Pack 02 (5.29€) - Contient les chansons suivantes disponibles à l’unité :
- Left Behind - Slipknot (1.49€)
- Pulse Of The Maggots - Slipknot (1.49€)
- Wait And Bleed - Slipknot (1.49€)
- Snuff - Slipknot (1.49€)
SkyDrift - Gladiator Multiplayer Pack (4.99€)
Yoostar 2
- Fireworks Over City Scape (0.75€)
- A Woman Who Will Arouse My Intellect (1.75€)
- Live Long And Prosper (1.75€)

Avatars PS3

Shadow Of The Colossus - Bundle 1, 2 et 3 (0.99€ chacun)
Tomb Raider: Underworld
- Lara Croft #1 (0.25€)
- Lara Croft #2 (0.25€)
- Lara Croft #3 (0.25€)
- Lara Croft #4 (0.25€)
- Lara Croft #5 (0.25€)
- Lara Croft #6 (0.25€)
- Lara Croft #7 (0.25€)
- Lara Croft #8 (0.25€)
Just Cause 2
- Rico Rodriguez (0.25€)
- General Masaio Washio (0.25€)
- Baby Panay (0.25€)
- Sri Irawan (0.25€)
- Bolo Santosi (0.25€)
- Jade Tan (0.25€)
- Tom Sheldon (0.25€)
- Alexander Mirkov (0.25€)
- Scorpion (0.25€)
Armageddon Riders
- Zombie Girl (0.25€)
- Big Mouth Zombie (0.25€)
- Killing Wheel (0.25€)
- Mad Driver (0.25€)
- Zombie Day (0.25€)
- Angry Driver (0.25€)
- Skull Mask (0.25€)

Thèmes Studio PS3

Dazed And Confused Dynamic Theme By Ryan Cox (2.99€)
Tales From The Crypt Static Theme By Hedof (1.99€)
Few Words Created Life Static Theme By Ville Savimaa (1.99€)
Heart Rate Monitor Dynamic Theme By Studio Output (2.99€)

Thèmes statiques PS3

Abstract
- 4 Elements Hd (gratuit)
Games
- Arkedo Series - 03 Pixel! (gratuit)

Thèmes dynamiques PS3

Abstract
- Angel Theme (1.99€)
- Cherry Blossom Warrior (2.49€)
- Great City Theme (1.99€)
- Abstract Infection (1.99€)
- Retro Energy Theme (1.99€)
Nature
- Calm Lake Theme 2 (1.99€)
- Secret Island Theme (1.99€)
Saisons
- Halloween Haunting (1.99€)

Fonds d’écran PS3

PAYDAY: The Heist (5x gratuits)
Okabu (4x gratuits)

Vidéos PS3

PAYDAY: The Heist
God Of War: Game Directors Live
Real Football

mardi 27 septembre 2011

Une vie de Poisseman - Spécial Espagne


Quatre jours passés au sud des Pyrénées et une multitude de couacs en tout genre pour donner à mon surnom toute sa splendeur, c'est ce que nous ont réservées, à l'ami Brassica et à moi même, ces vacances attendues de longue date et au final réellement inoubliables. Florilège:

- Partis avec une compagnie low-cost, le traitement réservé à notre voyage fut à la hauteur du tarif réglé: très faible. On retiendra les remerciements particuliers de la compagnie envers leurs clients + (ceux qui payent pour entrer en premier) alors que les autres - dont nous - se sentent un peu comme des pestiférés. A l'aller, premier vol de la matinée, celui-ci est parti à l'heure; au retour par contre, on faisait déjà la queue devant la porte d'embarquement que l'avion n'était pas encore arrivé - et s'est pointé avec plus d'une demi-heure de bourre. 1h d'attente debout, puis compressés dans un sas en attendant de pouvoir monter à bord: c'est ça de partir pour pas cher...

- Premier jour donc, et direction Port Aventura où nous avions réservé un hôtel dont la capacité était notée pour quatre personnes (et nous sommes deux, je vous le rappelle). Etonnement: on y trouve un grand lit et un pauvre canapé d'angle même pas clic-clac. Descendus à la réception signaler le problème de couche, on nous a répondu que toutes les chambres sont identiques, que le canapé se sépare en deux parties, que les draps sont dans l'armoire (à toi de faire ton lit à l'hôtel, donc) et que pour l'oreiller et bien tu prends un coussin et tu le mets sous ta tête! Super... On s'aperçoit rapidement que le wi-fi signalé comme existant s'avère payant (3€ le password) et utilisable uniquement depuis la réception. Bref, pour envoyer des nouvelles aux proches, ça attendra. Autre surprise: une fiche nous demandant de vider la poubelle avant notre départ sous peine de ne pas revoir la caution donnée à l'arrivée; du jamais vu. Dernier point sur ce charmant hôtel: le petit-déjeuner que j'avais cru lire comme buffet à volonté est en réalité un verre de café (non, non, pas un bol ni une tasse: un verre!) accompagné d'un pauvre croissant et un autre verre de jus d'orange. Pas vraiment idéal pour se dépenser au parc d'attractions...

- La ville de Salou ne vit que des touristes, et pourtant les prend pour de beaux pigeons. Un exemple avec ce restaurant de bord de mer qui nous fait payer le pain servi lors du repas et qui fut bien utile dans mon plat de moules marinières: allez, hop, 2€ de plus sur la note!

- Ils sont aussi balèzes là-bas pour vous envoyer exprès dans une mauvaise direction, ce qui nous arriva lorsque l'on demanda à l'information du parc celle de la gare du même nom; où nous comptions prendre le train en fin d'après-midi à destination de Barcelone. Pourquoi - oui, pourquoi? - nous avoir dit de descendre une voie piétonne puis de tourner à droite et suivre la grande route pendant 15mn alors que la gare est située justement au bout de la voie piétonne (5mn de l'entrée du parc)? Résultat: 15mn de marche dans la mauvaise direction sous une forte chaleur, perdus au milieu de nulle part on demande notre chemin - "pas de gare ici, il faut aller à Salou" "mais si il y a une gare, j'ai les horaires" "le train qui fait le tour du parc?" "c'est ça, prend moi pour un con..." - bref on finit par croiser un francophone qui se rend à son travail à pied et nous demande de le suivre car il passe justement devant la gare que nous cherchons. Ouf, sauvés! Enfin presque...

- Parce que la gare, plutôt récente, et bien c'est un quai! Non, non, pas deux se faisant face mais bien un seul et même quai - non-abrité - où s'arrêtent les trains allant dans les deux directions. Et nous qui voulions acheter nos billets de train pour le soir nous aperçûmes qu'il n'était pas équipé ni d'un guichet, ni d'un distributeur automatique. Deux choix s'offrent à nous: prendre nos billets auprès du contrôleur ou aller à la gare de Salou (2km de là); nous avons opté pour la seconde proposition. Une gare, une vraie, avec un guichet et une borne nous tend alors les bras. Brassica se dirige vers la borne, choisit le voyage (Port Aventura - Barcelone), paye, récupère sa monnaie et son précieux billet. A mon tour. "il n'y a plus de monnaie dans ce distributeur", et merde... Direction le guichet, où tant bien que mal j'essaie de me faire comprendre auprès de "l'aimable" agent présente. C'est là que j'ai compris que si tu leur parles en espagnol, tu les insultes; faut causer le patois, le catalan. Bon, ayant réussit à communiquer, je veux un billet de Port Aven... "no, no, no, no, no". Comment ça no? "Ici on est à Salou, les billets partent de Salou". Merde alors, la machine proposait d'autres gares de départ... Bon, ok, de Salou à Barcelone. Quelle heure? Et bien 17h30. "No, no, no, no, no". Encore! "Il est 12h, je donne des billet, pour 12h, 13h, 14h mais pas plus tard" "Mais la machine..." Bon, après avoir réussi à faire de la monnaie je me suis redirigé vers le distributeur et avec l'appoint j'ai enfin obtenu mon sésame pour quitter ce coin de fous. Et c'est billet bien en évidence et regard appuyé que j'ai quitté l'enceinte de la gare: je l'ai!

- On arrive à Barcelone, ville où nous avions réservé deux autres nuitées. Enfin, ville, c'est beaucoup dire car c'est une semaine avant le départ que j'ai compris que notre hôtel n'était finalement pas situé en plein centre-ville comme nous le crûment , mais en banlieue à quelques 20 bornes de là. Oui, le Barcelone écrit en gros et le Mollet del Valles en bien plus petit sur le site de réservation ne signifiaient pas la ville et son quartier, mais le département et sa ville. Arrivés à Mollet donc, nous nous adressons au café face à la gare pour nous indiquer la bonne route (on avait des indications, mais il s'avère qu'elles étaient écrites pour les véhicules depuis la gare avec sens interdits et tout - complètement illogique puisque si tu prend le train, c'est que tu es piéton - et que le "dirigez-vous vers le nord" ne nous était pas de grande aide). La serveuse dudit café d'origine asiatique nous parle alors dans un chiniol incompréhensible, puis intervint le patron avec des directives on ne peut plus claires: "toujours tout droit, tu le verras apparaitre en gros devant toi". Facile. Mais non, car le "toujours tout droit" finit par tourner à gauche, et que l'hôtel n'est visible qu'au dernier moment, 15mn de marche plus tard; et dans la bonne direction. La chambre est bien composée de deux lits séparés - ouf! - et bénéficie de son rez-de-chaussée d'une superbe vue sur... l'autoroute. Le wi-fi est bien gratuit depuis la chambre après avoir entré une clé de vingt chiffres et lettres majuscules, et le petit-déj est conforme au buffet à volonté attendu (avec croissants ratatinés Carrefour Discount et Tang comme jus d'orange, mais on n'allait plus faire les difficiles).

- Pas de grandes couillettes à déclarer sur Barcelone - heureusement - mais je retiendrais néanmoins que la visite de la Sagrada Familia est totalement payante (moi qui croyais que c'était une simple église; faut bien payer les travaux) et que celle du Camp Nou est hors de prix (22€, faut bien payer les joueurs).

Sinon, les vacances se sont plutôt bien passées!

lundi 26 septembre 2011

Retour aux années 80 avec Singstar


Chanteurs en herbe, réjouissez-vous de l'arrivée prochaine d'un nouveau jeu Singstar dédié à l'une des plus belles périodes musicales - celle de mon enfance - j'ai nommé les années 1980. Toto, Neneh Cherry, Elton John, Wham! et autres Sade se retrouveront compilés le mois prochain dans un Singstar: Back to the 80's plein de nostalgie, idéal pour des concours de chansonnettes sur les tubes d'alors.


Voici la tracklist des 30 morceaux présents sur le disque:

ABC - Poison Arrow
Beastie Boys - (You Gotta) Fight For Your Right (To Party)
Bros - When Will I Be Famous?
Daryl Hall & John Oates - Maneater
DeBarge - Rhythm Of The Night
Def Leppard - Animal
Deniece Williams - Let's Hear It For The Boy
Duran Duran - The Wild Boys
Elton John - I Guess That's Why They Call It The Blues
George Michael - Faith
Glenn Medeiros - Nothing's Gonna Change My Love For You
Heart - Alone
Jennifer Rush - The Power Of Love
J. Geils Band - Centerfold
Kim Carnes - Bette Davis Eyes
Kim Wilde - You Keep Me Hangin' On
King - Love & Pride
Neneh Cherry - Buffalo Stance
Orchestral Manoeuvres In The Dark - Enola Gay
Pat Benatar - Love Is A Battlefield
Philip Oakey & Giorgio Moroder - Together In Electric Dreams
Sade - Your Love Is King
Soul II Soul Featuring Caron Wheeler - Keep On Movin'
Spandau Ballet - Gold
The Human League - Don't You Want Me
Tight Fit - The Lion Sleeps Tonight
Toto - Africa
Ultravox - Dancing With Tears In My Eyes
Wham! - Freedom
Whitesnake - Here I Go Again


On pourra regretter l'absence de titres bien de chez nous (le Singstar 80 de la PS2 est une référence pour moi), mais on nous envoie quand même du lourd là-dedans. 

Singstar: Back to the 80's sortira le 26 octobre 2011 en exclusivité sur Playstation 3.

Cinéma La nouvelle Guerre des Boutons / Shark


Moins comique et plus dramatique - se déroulant sous la France de l'occupation - que le film sorti la semaine passée, La nouvelle Guerre des Boutons met plus en avant ses acteurs adultes au détriment des enfants qui manquent finalement un peu de charisme. On sent une réalisation vite-fait (et une morale à deux balles) dans cette adaptation bien pâloche face à celle de Yann Samuel vers laquelle je vous renvoie dans cette guerre des films.

Des étudiants américains tout beaux et tout bronzés, une petite île au milieu d'un lac (sans réseau pour mobile bien évidemment), des requins mangeurs d'hommes: voilà ce qui vous attend si vous allez voir Shark, un film que l'on retrouvera rapidement en deuxième partie de soirée sur les chaines de la TNT. Du classique niais, des effets spéciaux ratés, des acteurs bidons et une ribambelles de clichés pour un moment, euh, ben qui m'a fait rigoler quand même. Ne perdez pas votre temps, c'est une série B de chez B (où la 3D est belle mais ne sert encore une fois à rien).

dimanche 25 septembre 2011

La semaine du gamer


Semaine de vacances, donc jeu portable pour m'occuper durant les divers transports utilisés (avion, train, bus) avec le réfléchi Valkyria Chronicles 2 et le plus bourrin SoulCalibur Broken Destiny. De retour à la maison, c'est l'excellent Assassin's Creed Brotherhood et son associable Project Legacy qui ont occupés tout mon temps libre, et bon sang qu'elles sont bien ces secondes aventures de l'ami Ezio.

samedi 24 septembre 2011

Vacances en Espagne: quelques clichés de Barcelone


Cette ville est grande, et je l'ai parcouru à pied en long, en large et en traviole. Entre le centre historique et ses Ramblas, la Sagrada Familia, la place d'Espagne, la plage et le Camp Nou (stade du Barça pour les non-footeux), j'ai parcouru des kilomètres mais au final ce n'est que du bonheur. Au-delà des balades, il y a aussi de super bons restos, un temps magnifique (et chaud!) et ces photos:






vendredi 23 septembre 2011

Invadercade, quézako?


Tout simplement la dernière trouvaille de SquareEnix: une reproduction miniature de la borne d'arcade Space Invaders de 1978 à utiliser avec les tablettes tactiles iPad et iPad 2, le tout homologué par Apple. Avec celle-ci, on pourra non seulement jouer au jeu Space Invaders HD à l'ancienne (dispo sur l'App Store, 3.99€), mais également écouter de la musique.


l'Invadercade est prévu pour la fin d'année en Europe à un tarif avoisinant les 150€.

Vacances en Espagne: quelques clichés de Port Aventura


Me voici de retour après quatre jours intensifs sous la chaleur de la Catalogne, et je vous présente aujourd'hui quelques photos prises dans ce superbe parc d'attractions qu'est Port Aventura. Beaucoup de sensations fortes (mon préféré est le grand 8 nommé Dragon Khan), de beaux spectacles (les oiseaux tropicaux, magnifique) et un secteur pour les enfants pétillant de couleurs (Rue Sésame) font de ce lieu un indispensable pour tous les amateurs de manèges en tous genres. Par contre, la ville de Salou où il est situé est un vrai piège à touristes...


  



Demain: Barcelone!

jeudi 22 septembre 2011

Mon jeu du moment: Assassin's Creed Brotherhood



La suite des aventures de Ezio Auditore da Firenze aura fini par trouver le chemin de ma console, et c'est avec un grand plaisir que je contrôle à nouveau le noble florentin devenu assassin. Désormais à Rome, son combat contre Rodrigo Borgia et ses néo-templiers se veut plus faste que jamais, et c'est un véritable GTA-like qui nous est proposé avec encore plus de quêtes à remplir dont énormément d'optionnelles. La capitale italienne se présente avec ses alentours, et l'aire de jeu ne souffre d'aucun chargement alors que notre héros la parcours à pied ou à cheval, celui-ci n'étant plus interdit dans les rues de la cité. Rome est vivante, et Ezio va devoir connaître chaque recoin de ce nouveau terrain de jeu.


L'assassin n'a rien perdu de sa superbe, et tous les coups appris précédemment sont bien sûr disponible... mais pas au début de ce Brotherhood. Sa retrouvant sans arme dans la première heure de cette aventure (et je m'arrêterai là), le voila obligé de se les acheter à nouveau, ou attendre de recroiser son ami Leo pour en reconstruire certaines. Les missions sont toujours aussi variées que dans le 2, mais se trouvent désormais notées en fonction du respect de certaines clauses telles "ne tuer personne", "ne pas perdre plus de cinq carrés de vie" ou encore "restez discret tout au long de la séquence". Voila de quoi titiller le hardcore gamer qui veut tout finir à 100% alors que l'occasionnel se satisfera du succès de sa mission. Il est donc désormais possible de recommencer une mémoire à tout moment, dans le simple but de la jouer à la perfection.


Du côté du bac à sable, nous trouvons des tours à détruire dans le but de libérer Rome du joug des Borgia. 10 tours pour 10 secteurs, lesquels une fois libres sont propres à être réaménagés par Ezio et ses florins: réouverture des boutiques (tailleurs, banques, forgerons...), acquisition de monuments, hébergement des factions amies (voleurs, mercenaires et courtisanes), rénovation de l'aqueduc et j'en passe. Les missions assassinat marquent également leur retour avec les pigeonniers, mais désormais Ezio se dote d'une confrérie qu'il recrute et envoie en mission de par le monde. Ses assassins peuvent aussi bien l'aider lors de ses propres traques, à condition d'être disponibles. Les autres missions qui nous sont affichées sur la carte concernent les voleurs, mercenaires et courtisanes, les souvenirs d'avec Christina et les inventions de Leonardo à détruire. C'est clair, il a de quoi s'occuper, notre natif de Florence!


Pour se déplacer dans la ville de Rome et sa proche campagne, le cheval est un excellent moyen de locomotion, mais des téléporteurs sous formes de fontaines (Ezio utilise les catacombes) permettent des voyages encore plus rapides, à condition d'avoir débloqué les points d'entrée et de sortie désirés. Si vous avez aimé les tombeaux de Assassin's Creed 2 (perso j'ai adoré ces séquences Tomb Raider), alors soyez heureux d'apprendre qu'ils font leur retour sous un nouveau nom: les adeptes de Romulus. Le principe est le même, mêlant recherche, plate-forme et combats; un bonheur de gameplay. Je passe sur la chasse aux coffres, plumes et drapeaux, et ne peux oublier de vous avertir que vos méninges vont surchauffer dans la résolution des glyphes, encore plus ardues que par le passé (mais quand on réussi, on se trouve trop génial).


Assassin's Creed Brotherhood, c'est à nouveau une sacrée flopée d'heures à passer en compagnie de l'ami Ezio, et encore je n'ai pas mentionné un mode multi super addictif avec son principe très simple d'avoir une cible tout en étant la proie d'un ou plusieurs autres joueurs. Ne pas se faire repérer (par ex. les PNJ ne courent pas, eux), sauter sur sa victime avant un autre, être aux aguets quant à nos chasseurs, et celui qui a le plus de points aux bout de 10 mn gagne la partie. Et là aussi, e temps défile bien vite.


Dernier point: Project Legacy, le jeu sur Facebook (en test ici), est une extension gratuite mais surtout liée à Brotherhood et qui y débloque des capes pour Ezio, en plus de proposer des scénarios intéressants. A ne pas négliger, donc.



MAJ: voici également mon test de Assassin's Creed Revelations

mercredi 21 septembre 2011

Mise à jour Playstation Store du 21/09/2011


Cette semaine, on va pouvoir éclater ses bagnoles dans Burnout Crash!, se prendre pour le Prince de Perse à bas prix et se refaire le mythique Resident Evil 4 en haute définition, sans oublier les nouveaux add-on de Call of Duty Black Ops et Fallout New Vegas. Le détail, ci-dessous: 

Contenu PlayStation Plus

Resident Evil 4 HD - 50% de réduction
The Undergarden - 50% de réduction

Offres spéciales

PS3

Beyond Good & Evil HD (9.99€ > 7.99€)
Clash Of Heroes (14.99€ > 11.25€)
Cubixx HD (7.99€ > 6.19€)
Outland (9.99€ > 7.99€)
Prince Of Persia Classic (9.99€ > 6.59€)
Prince of Persia: Les Sables du Temps (14.99€ > 9.99€)
Prince of Persia: L'Ame du Guerrier (14.99€ > 9.99€)
Prince of Persia: Les Deux Royaumes (14.99€ > 9.99€)
Scott Pilgrim Vs the World (9.99€ > 6.59€)
Stardrone (7.99€ > 3.99€)
TMNT: Turtles in Time Re-Shelled (9.99€ > 6.59€)

Minis

5-in-1 Arcade hits (2.99€ > 1.49€)
Ace Armstrong vs. the Alien Scumbags! (4.99€ > 1.19€)
Blimp: The Flying Adventures (1.99€ > 1.49€)
Cubixx (2.99€ > 1.19€)
Duael Invaders (2.99€ > 1.19€)
MiniSquadron (1.99€ > 1.49€)
Stellar Attack (3.99€ > 1.19€)
Vibes (4.99€ > 1.19€)

PSone

All Star Boxing (4.99€ - Maintenant : 2.99€)
Rageball (3.59€ - Maintenant : 2.49€)
Super Slammin’ Dodgeball (3.19€ - Maintenant : 2.99€)
Sports Superbike 2 (3.59€ - Maintenant : 2.49€)


Nouveautés

Précommande PS3

The Heist (16.99€)


Jeux complets PS3

Arkedo Series: 02 - SWAP! (1.99€)
Altered Beast (4.99€)
Burnout Crash! (9.99€)
Driver San Francisco (69.99€)
Far Cry 2 + Fortunes Pack Bundle (19.99€)
Resident Evil 4 HD (19.99€)
 

Minis

Jelly Pops (2.49€)
Kaleidoscope (4.99€)


PSone

Fighting Force (4.99€)

Démos PS3 

Burnout Crash!
NBA 2K12
Resistance 3 (mode solo)

Contenus additionnels PS3

Arcana Heart 3 - Character Colours (divers, 0.99€)
Call of Duty: Black Ops - Rezurrection (14.49€)
Champion Jockey: G1 Jockey & Gallop Racer - Music Pack 2: Gallop Racer Selection (1.19€)
DC Universe: Online - Fight for the Light (gratuit)
Dynasty Warriors 7 - BGM Pack (2.99€)
EyePet - Lucky Dip Animals 5 (gratuit)
Fallout: New Vegas - Lonesome Road (6.99€)
F1 2011 - VIP Pass (7.99€)
Might And Magic Clash Of Heroes - I am the Boss (2.99€)
Mx Vs Atv Alive
- Answer Nova (0.75)
- Answer Skullcandy Helmet (0.75€)
- Bikegraphix Fade (1.49€)
- Throttle Jockey Skullcandy (1.49€)
The Baconing - Roesha: One Bad Mutha (0.99€)
SkyDrift - Extreme Fighters Premium Airplane Pack (1.49€)
White Knight Chronicles 2 -
- Colour sets (0.99€ chacun)
- Hair styles  (0.99€ chacun)
- Avatar Makeover Ticket (3.49€)
- Full Makeover Ticket (4.99€)
- Skill-Reset Ticket (0.99€)
- Experience Ticket (0.99€)
- Guilder Ticket (0.99€)
- Gr Ticket (0.99€)
- Dahlia Ticket (0.99€)
- Item Ticket ( 1.99€)
- Results Ticket (1.99€)
+ Rockband 3, Rockband Network, Yoostar 2


Thèmes PS3

Arkedo Series - 01 Jump!
, 02 Swap! (gratuits)

Thèmes dynamiques PS3

Abstrait
- Abstract Dancer (1.99€)
- Bombshelter Blues (1.99€)
- Flirty Girl (1.99€)
- Nuke Test (2.49€)
Animaux
- Amphibian Delight (1.99€)
Nature
- Sea Sunset (1.99€)
Sci-fi/Fantasy
- Alien Invasion (2.49€)

Vidéos PS3

FIFA 12
Final Fantasy XIII-2


Jeu complet PSP

Cladun X2 (19.99€)

mardi 20 septembre 2011

Cinéma La guerre des boutons / Crazy Stupid Love


Manche 1 de la guerre de La guerre des boutons, avec un film centré sur les enfants (les rôles adultes, hormis le prof, sont légers) et la rivalité légendaire des deux petits villages voisins. Un peu d'action, beaucoup d'humour (mention spéciale à Fred Testot en curé dépassé) et un zeste d'émotion dans cette adaptation classique et réussie qui ne dénature en rien l'originale. Et c'est tout ce qu'on lui demande.

Bienvenue dans la famille la plus dingo qu'il nous ai été donné de rencontrer, loin des clichés du foyer idéal que l'on rencontre trop souvent dans les oeuvres américaines. Dans Crazy Stupid Love, on aime ces personnes folles mais finalement proches de la réalité, on apprécie Steve Carell qui joue juste sans en faire des tonnes, et surtout on se poile devant des situations plus cocasses les unes que les autres; et assez originales. C'est frais, un peu grossier, mais vraiment hilarant.

lundi 19 septembre 2011

Resistance 3, test du multijoueurs



Et bien voila, après avoir achevé le solo et pas mal bourlingué en multi, je suis en mesure de vous faire une présentation de ce dernier. Ce qui peut choquer au premier abord, c'est le nombre de joueurs simultanés en ligne qui a fondu comme neige au soleil: jusqu'à 16 dans ce dernier épisode, alors que précédemment la limite était de 40 puis 60 soldats - et Chimères - qui se tiraient la bourre en même temps. Etrange, mais bon ce n'est pas si contraignant au final. Du côté des modes de jeu, c'est du supra-classique avec:

- Matchs à mort, en solo ou en équipe
- Capture de drapeau
- Attaque/défense "Brèche"
- Bataille en équipe avec objectifs " Jeux de guerre"
- Capture de plusieurs bases "Réaction en chaîne"


Mais classique ne veut pas dire ennuyeux, loin de là, et la taille des cartes étant assez grande nous avons affaire à des joutes bien pêchues et un peu tactiques dans des environnements très variés et forts jolis, tirés du solo (genre New-York sous la neige) ou inédits (gare de Bogotà, Tchad...). Bien évidemment, vous évoluerez au fil des affrontements, commençant par le simple fusil d'assaut et sans gadget pour continuer ensuite avec par exemple le perforeur (arme qui tire à travers les murs) et la tenue de camouflage. Du côté des skins, on en obtient via le solo, le jeu online Global Resistance ou encore le code contenu dans le Bi-Pack Resistance 1 et 2. Il y a au final pas mal de trucs à débloquer, ce qui en rendra certains accro, mais l'essentiel est de savoir que malgré des modes déjà vus maintes fois et plafonnés à 16 participants, on s'amuse énormément et c'est bien là l'essentiel. Choisissez votre camp et en avant camarades, sus à l'envahisseur! (à moins que vous ne préfériez "à bas les humains!").

dimanche 18 septembre 2011

La semaine du gamer


Ezio Auditore da Firenze et ses aventures romaines dans Assassin's Creed Brotherhood ont accaparé mon temps de jeu, et c'est vraiment trop bon d'avoir une telle liberté dans un titre aussi bien travaillé. En parallèle, je joue à Assassin's Creed Project Legacy et y fait évoluer mes assassins tout en profitant d'histoires biens contées. Sinon, il y eu de belles joutes multijoueurs sur Resistance 3, et je continue à faire évoluer mes persos de White Knight Chronicles 2 dans l'espoir de battre ce foutu boss de fin.

samedi 17 septembre 2011

2001 - Mon année de joueur


2001, l'odyssée de la PS2. Après une première année pas très top côté jeux, la console de Sony nous fournit maintenant un grand nombre de hits originaux et exclusifs, mais est toujours au combat avec une Dreamcast mal en point qui ne veut pas se laisser mourir. Le résultat, ce sont des titres forts pour un public heureux de pouvoir s'éclater à de si bons produits. Côté portable, Nintendo remplace la Game Boy par la GBA mais donne à sa vieille bécane (avec l'aide de Capcom) un double Zelda vraiment génial. Allez, place à mon classement:

10 - Final Fantasy IX
Loin de figurer parmi mes préférés de la série, ce FF marque toutefois le retour de Sakaguchi aux commandes et de Amano au chara-design, propose un monde très vaste, de nombreuses quêtes annexes et une histoire fantastico-médiévale. Zidane manque un peu de charisme, mais bon, il m'a bien occupé quand même.


9 - Skies of Arcadia
Le RPG vu par Sega sur 128 bits nous donne un environnement en full 3D, des batailles de bateaux volants, l'utilisation de la Visual Memory pour des mini-jeux et surtout une histoire passionnante à suivre. Un vrai vent de fraîcheur en ce nouveau millénaire.


8 - Onimusha: Warlords
Premier opus d'une nouvelle série, nous avons affaire ici à un Resident Evil déguisé se déroulant au temps des samouraïs, à mi-chemin entre énigmes et action dans des lieux en 3D précalculée que l'on visite à plusieurs reprises (ce sera différent par la suite). Et le perso de Samanosuke est vraiment trop top!


7 - Jak and Daxter The Precursor Legacy
Annoncé comme le Zelda de la PS2, le premier titre de Naughty Dog sur cette bécane est un jeu d'action-plate-forme ou le duo de héros parcours le monde à la recherche d'un remède pour cet étourdi de Daxter avant d'affronter les terribles Lurkers aux plans diaboliques. Un titre gentillet dans son ambiance, beau et maniable, dont les suites s'écarteront pas mal.


6 - Dragon Quest VII
Mon premier Draque, très moche sur PS1 (et juste moche sur PS2) n'en est pas moins un jeu ultra-complet, super long (135h pour ma part) et forcément addictif. Cette quête des morceaux du monde disparus à faire renaître est à mon sens la meilleure que nous ai donné la saga, ajoutant des énigmes aux nombreux combats.


5 - Silent Hill 2
Retour dans la ville maudite en compagnie d'un nouveau protagoniste, lequel reçu un mot de sa femme décédée. Dérangeant, glauque, surprenant, ce nouvel épisode nous invite à croiser une galerie de personnages pas très nets et des ennemis qui nous glacent le sang. Vous voulez avoir peur?


4 - The Legend of Zelda Oracles des Ages et des Saisons
Deux jeux formant en réalité une seule et même aventure (le vrai boss de fin se débloque une fois fini les deux cartouches), avec des systèmes de gameplay basés sur le temps (passé et présent) et ... le temps (les saisons), de nombreux donjons, la quête des bracelets et j'en passe. Un pur bonheur sur Game Boy Color.


3 - Grand Theft Auto III
Passant d'une vue aérienne sommaire à une immersion totale en trois dimensions, la série GTA frappe très fort malgré un héros sans âme - ni nom - dans cette aventure se déroulant dans la grande Liberty City. Le scénario se résume aux guerres de gangs et contrôle de territoires, mais c'est tellement bon d'y partir en mission.


2 - Devil May Cry
Dante est un héros que l'on apprivoise dès que l'on pose ses doigts sur la manette. Il répond si bien qu'on peut lui faire faire n'importe quelle attaque, parade ou pose, et forcément dans un beat them all ce ne peut être que pour le meilleur. L'aire de jeu est très étendue, les boss énormes, l'action frénétique et le plaisir complet.


1 - Shenmue 2
On commence là où le précédent s'est achevé, descendant de bateau à Hong Kong. Nouvelle ville, nouvelles rencontres, suite des aventures de Ryo Hazuki avec bien plus de castagne qu'auparavant. Bien plus de lieux aussi, de bornes Sega cachées pour un p'tit coup de rétro, de mini-jeux; et une narration plus immersive que jamais. La rencontre avec Shenhua restera l'un des moments les plus émotionnels que j'ai pu vivre dans un jeu, et la scène de fin m'a fait hurler de rage à la vision d'un "à suivre" toujours sans réponse. Et puis bordel, que c'était beau! La suite, viiiiite.