mardi 28 juin 2011

VoD Frangins malgré eux


Et on termine en beauté l'opération Welcome Back de Sony pour la restauration du PSN avec le visionnage d'un troisième film - après deux premiers ultra-décevants - que j'espérais voir relever le niveau: Frangins malgré eux. Malheureusement, comme précédemment nous avons affaire à un bien beau navet, insipide et à l'humour sous-ceinture (qui plus est vulgaire) dont les deux têtes d'affiches n'arrêtent pas de grimacer tels des attardés sans vraiment nous faire rire. Bon, je dois avouer que deux ou trois scènes m'ont légèrement amusé, mais au final cette histoire de quarantenaires vivants encore chez leurs parents comme des ados n'est vraiment pas la comédie excentrique à laquelle je m'attendais. Et hop, deux nouvelles heures de perdu.

Bilan des offres WB

Si côté jeux la qualité est au rendez-vous sur les deux consoles (avec du Little Big Planet, Wipeout HD ou encore InFamous), pour le cinéma le constat se révèle des plus affligeants avec trois films purement dénués d'intérêt. Deux comédies pas drôles et un film de super-héros Marvel à côté de la plaque, on pouvait croire à de bien meilleurs cadeaux dans le catalogue de Sony Pictures qui me semble pourtant assez fourni. C'était gratuit certes, mais j'en ai quand même bien perdu mon temps à les regarder. Voila qui m'aura permis toutefois de découvrir le service de VoD du Playstation Store, c'est déjà ça.

Critique des deux autres films: Punisher Zone de guerre et Délire Express.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire