jeudi 30 juin 2011

Mon jeu du moment: The 3rd Birthday



Fan de la première heure du personnage de Aya Brea et de ses aventures américaines, c'est avec impatience que j'attendais la sortie d'un troisième épisode de la série Parasite Eve, et voila que onze ans après le précédent cela devient chose faite. Avant de revenir sur le jeu qui nous intéresse aujourd'hui, voici un rappel des événements passés.

Dans Parasite Eve, Aya est officier de police à New-York et doit faire face à des phénomènes qui détruisent peu à peu la ville: les mitochondries. Il s'agit là de cellules prenant possession d'êtres vivants - ou encore enflammant les corps - dont l'origine est une cantatrice d'opéra qui se transforme en un monstre nommé Eve. Aya, étrangement immunisée aux effets des parasites, se révèle être la seule à pouvoir affronter Eve et stopper l'épidémie destructrice.

Après ces incidents, Aya devint agent du FBI dans une cellule spécialisée dans la recherche et l'extinction de neo-mitochondries. Cette nouvelle aventure commence à Los Angeles avec l'émergence de NMC en très grand nombre et se poursuit dans le désert de Mojave. Encore une fois, la jolie blonde ira sauver le monde, mais ne dit-on pas jamais deux sans trois?

Si le premier épisode était un RPG à l'ambiance horreur et le second un survival-horror au système de combat puisant dans le jeu de rôle, une décennie plus tard le temps est à l'action pure et sans temps mort. Beaucoup plus proche d'un Vanquish qu'un Resident Evil est donc le troisième épisode de la série, qui décide d'occulter le titre même pour n'en garder que sa numérotation: The 3rd Birthday.


Dans un New-York (oui, encore) en proie aux ravages de monstres venus d'ailleurs appelés Twisted, Aya est désormais amnésique de son passé et fait partie d'un groupe de l'armée en charge de repousser les créatures. Pas libre de ses mouvements, elle est maintenue en détention et ne sort que pour combattre en mettant à profit un pouvoir inédit et de source encore inconnue: l'overdrive, ou la possibilité de transférer son esprit dans le corps de n'importe quel soldat sur le champs de bataille. Associé à une machine spéciale, il lui permet aussi de voyager dans le temps afin de changer les combats perdus en victoire et de sauver des alliés tombés; bref elle est utilisée par l'armée dans le but de modifier une guerre que les Twisted ont presque gagné, et d'en découvrir les origines.


Voila pour le pitch de départ d'une nouvelle aventure au scénario bien écrit et qui se dévoile lentement au fil des missions, à la réalisation typiquement japonaise - on nous met dans le feu de l'action avant de nous en dévoiler les premières grandes lignes - et à la jouabilité agressive. Tout va très vite dans les combats, le transfert entre corps est une part importante du succès tout comme le choix et la customisation des armes disponibles. Les zones d'affrontements se succèdent de manière très linéaire, et il est impératif de venir à bout de tous les ennemis afin de procéder à l'endroit suivant. Heureusement, des espaces de sauvegarde se présentent à nous en cours de missions, et ceux-ci sont vraiment bienvenus car la difficulté du titre s'avère assez élevée, tout comme sa durée de vie.


Même si les premières heures du scénario nous mettent à mal vis-à-vis des aventures passées, des références nous sont plus tard distillées au compte-goutte et les retrouvailles avec d'anciens protagonistes de la série nous font réellement plaisir et placent cet opus comme le vrai Parasite Eve 3, même s'il ne lui partage pas son nom et son système de jeu. Très beau et dynamique, voila un titre qui s'adresse particulièrement au férus de jeux d'action n'ayant pas peur des challenges, qu'ils soient ou non adeptes de Aya Brea (même si c'est un plus d'avoir parcouru PE 1 et 2). Un hit de plus sur PSP.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire