samedi 30 avril 2011

Mon jeu du moment: SOCOM Special Forces



N'ayant jamais touché auparavant à un épisode de la licence SOCOM - composée alors de trois jeux principaux et plusieurs spin-off - c'est en tant que néophyte que je me suis lancé dans la nouvelle aventure Special Forces, sorti la semaine passé sur Playstation 3. Un jeu que je n'ai pu tester qu'en solo bien sûr, en attendant la réouverture du PSN; Move en main avec jusqu'à présent 9h de gameplay sauvegardé pour 85% du soft complété.


Côté gameplay, ça ressemble énormément à du Uncharted (on fait pire) avec beaucoup d'action par gunfights, une vue rapprochée, le santé qui se restaure quand on se met à couvert ou encore la qualité visuelle du titre. Sa particularité vient de la gestion de nos partenaires, obéissant aux ordres de leur chef que l'on incarne. Car nous y jouons le leader d'un groupe de cinq soldats, nos subordonnés étant divisés en deux équipes: une musclée dotée d'armes lourdes, l'autre dédiée à l'approche furtive et équipée de fusils-sniper. A nous, sergent, de les diriger à nos côtés en leur indiquant leurs points de progression, cibles à abattre et méthode employée (attaque de zone discrète ou rentre-dedans). Notre personnage peut également faire preuve de furtivité dans ces niveaux - attaque au couteau dans le dos d'un ennemi - mais ceux-ci sont clairement orientés action; à la différence d'un autre type de niveaux qui nous est proposé, marchant dans les pas d'un certain Sam Fisher. Moins nombreux, ceux-ci nous font incarner un autre personnage dans des missions solitaires et nocturnes, ou l'infiltration est rendue par une jauge de discrétion, des corps à cacher, de longues minutes à observer les rondes des ennemis tout en rampant dans les fourrés. La moindre alerte vous met sous le feu des balles, et autant vous dire que vous quittez ce monde rapidement. Bref, cette alternance entre deux types de gameplay est un vrai plaisir pour le joueur, ce qui est moins le cas de l'histoire racontée.


Pour faire simple, j'adore me lancer dans les missions du jeu mais ne suis absolument pas concerné par le scénario. C'est plus fort que moi, j'ai rapidement décroché et ne m'en porte plus mal en me focalisant sur l'objectif en cours. Pourquoi je me bats, qui sont les bad guys? En fait, je n'en sais rien et cela m'importe peu... j'ai juste compris que nos forces spéciales ont été envoyées en Asie du sud-est afin d'arrêter l'invasion d'un pays et l'émergence d'un nouveau pouvoir militaire, et que bien évidemment de multiples trahisons en font partie comme dans les bons vieux nanars avec sieur Chuck Norris. En même temps, on est dans l'armée, on doit donc aller là où on nous le dit et puis c'est tout. Et c'est aussi bien comme ça.


Quoi qu'il en soit, l'ambiance de ce SOCOM Special Forces est excellente et le doublage français très bien rendu, la réalisation technique au top, le gameplay classique et efficace (reconnaissance au Move parfaite), les deux types de missions nous évitant toute monotonie tout comme les stages en ville et en campagne-forêt, et enfin le côté tactique nous demandant une réflexion intelligente dans la progression et les combats. Sa durée de vie solo me paraît honnête - d'ailleurs, chaque niveau du jeu possède des dossiers à récupérer de manière optionnelle, que le joueur peut alors décider de partir en quête ou simplement se satisfaire de la mission principale - mais j'attends désormais beaucoup de son multijoueurs que je testerai dès que possible. Son gros défaut vient donc d'une histoire qui ne passionne pas et qu'on oublie rapidement, mais à par cela c'est du très bon.

vendredi 29 avril 2011

Nouveau concours Gamoniac "5 ans de jeux à gagner"

 

Le site de location de jeux vidéo remet le couvert avec un nouveau concours qui permettra à son grand gagnant de remporter cinq années de jeu gratis sur la console de son choix. 

Pour tenter votre chance, cliquez ici: 
 http://www.gamoniac.fr/appfb.php?todo=jv5an&gfid=516   


Que la force soit avec vous!

Blu-ray Survival of the dead


Fan de films d'horreur, de zombies et donc par définition de la série des morts-vivants de George Romero, je me suis récemment acheté le dernier film en date de la saga, le sixième, sorti il y a quelques mois directement en vidéo alors que les précédents sont tous passés par la case cinéma. Son titre, Survival of the dead, à de quoi augurer du meilleur; mais c'est un bien étrange visionnage qui nous attend, tranchant avec ses prédécesseurs et laissant clairement perplexe. L'histoire met en scène un groupe de militaires déserteurs - brièvement vus dans le précédent film, Diary of the dead - en quête d'un endroit sûr et pas du tout enclins à aider leur prochain. Une île semble avoir été épargnée du chaos, et les y voici partis sauver leurs miches; où bien évidemment rien n'apparaîtra tel qu'espéré. C'est avec cette histoire franchement bateau que l'on rencontre à nouveau nos amis les zombies, dans un film qui se veut plus comédie aux allures de western, pas vraiment effrayant ni gore, avec peu de sursauts et une ambiance à des années-lumière de la série télé The walking dead. En gros, on a ici la recette parfaite du pur nanar. Et pourtant, si l'on attaque le film sous cet angle de l'humour et de l'action, il ne s'avère pas trop mal au final; parodiant un genre qu'il a lui-même créé. Bref, même si nous avons ici le moins bon épisode de la série et que de nombreux amateurs crieront au scandale, nous nous trouvons face à une oeuvre originale par son traitement, plaisante à regarder et donc divertissante.

jeudi 28 avril 2011

Vidéotest de Saint Seiya PS2 par Hooper


Tiens, en me baladant sur Youtube, je suis tombé sur un testeur indé du nom de Hooper (certains d'entre vous connaissent peut-être) et de sa review de Saint Seiya sur PS2; 1h17 à pisser de rire. En voyant ça, j'ai vite compris qu'il me fallait la partager - même si la vidéo date d'il y a un an et demi - et que le bonhomme mérite autant d'intérêt que le plus célèbre Joueur du grenier. Amusons-nous donc ensemble devant ce test du premier Saint Seiya sur Playstation 2, un jeu que je possède également et qui m'avait finalement assez satisfait de par son ambiance retrouvée et son mode versus (merci Luffy pour ces moments d'anthologie), un mauvais jeu de baston certes - à la maniabilité casseuse de manettes - mais quand même une bonne adaptation de licence comme vous pourrez l'entendre.

Bon visionnage.

mercredi 27 avril 2011

Une vie de Poisseman


Le mystère de la carte postale égarée

En août 2002, en vacances à Montréal avec l'ami Brassica, j'avais acheté et envoyé des cartes postales de ces congés (oui, des vraies avec des timbres) à bon nombre d'amis et membres de la famille. Le souvenir que je vous raconte ici se déroule dans le hall de l'hôtel, cartes écrites et prêtes à poster en mains tandis que Brassi discute avec le réceptionniste d'un problème de téléviseur. Une discussion qui dure, s'éternise, alors que nous ne sommes qu'en début d'après-midi avec un programme chargé; moi m'impatientant en faisant les cents pas devant la porte d'entrée. Petit détail: le réceptionniste n'arrête pas de suivre mes allées et venues, et semble totalement se désintéresser de ce que lui raconte mon acolyte, lequel commence à fulminer. Ce n'est qu'une fois sortis dans la rue - 10mn plus tard, après l'avoir longuement critiqué d'être autant à côté de la plaque - que nous comprenons enfin le trouble de cet interlocuteur, perturbé par la vision des trois naïades vus de dos apparaissant sur la première carte que j'avais dans la main accolées à la mention "Bon baisers de Montréal". Imaginez donc le Brassi parlant dans le vide tandis que l'autre gars regarde derrière lui et de manière hypnotique cette image belle et perverse, et l'on comprend plus facilement comment un cerveau peut être déconnecté pour laisser place à un autre. Mais le pire dans tout ça, c'est que 9 ans après et au-delà d'un souvenir impérissable, une énigme restera à jamais irrésolue: qui donc à reçu cette fameuse carte? Parce que oui, après enquête, aucune de mes connaissance n'a été à la réception de ces fameux "bons baisers". Mais qui, qui, QUI? VDP

mardi 26 avril 2011

Cinéma Détective Dee / Source Code


Film d'aventure chinois aux cascades surréalistes nous laissant voir les ficelles et aux effets spéciaux bien kitchs, Détective Dee Le mystère de la flamme fantôme n'en est pas moins un très bon divertissement, lorgnant pas mal du côté de Sherlock Holmes version Guy Ritchie. De l'action, de l'humour et une belle intrigue servie par des acteurs bien en place, et nous voici en compagnie d'une aventure agréable pour tous les publics.

L'idée m'était très séduisante: un homme revit les huit dernières minutes de sa vie avant qu'il ne périsse dans un attentat, et ce autant de fois que nécessaire afin qu'il neutralise le poseur de bombe. Oui mais voilà, avec sa durée ultra-courte (1h15) et quelques problèmes de logique, Source Code rate le coche et nous laisse amèrement sur notre faim, son final manquant cruellement d'inspiration. Dommage, d'autant que Jake Gyllenhaal (Prince of Persia) y tient une excellente prestation.

lundi 25 avril 2011

Et l'OM remporta la coupe de la ligue 2011



Samedi soir, j'étais installé en tribune haute au Stade de France à l'occasion de la finale de la coupe de la ligue opposant l'Olympique de Marseille à Montpellier, et c'est entouré des supporters de l'OM que j'ai assisté à la victoire de leur équipe (1-0) au terme d'un match rude et engagé, aux occasions pas très nombreuses mais somme toute plaisant. Montpellier n'était pas venu faire de la figuration, mais c'est le métier qui a finalement donné la coupe à leur adversaire, à dix minutes de la fin; et pourtant on sentait venir les prolongations.


Ambiance au stade avant le match filmé par mes soins


Résumé de la rencontre

dimanche 24 avril 2011

La semaine du gamer


Après 82h de jeu follement passionnantes, j'ai enfin achevé l'excellentissime Dragon Quest 9, sans jamais passer en mode multi. Du côté des quêtes annexes, j'ai terminé 1/4 des missions et à peine parcouru 6 donjons "chasse au trésor", c'est dire que celui qui veut le finir à 100% à encore bien du temps à passer dessus! Pour ma part, il est grand temps de passer à autre chose.

Ah, Yakuza 4 et son épilogue qui s'apprête à se dévoiler, ceci dès que j'en aurai terminé avec les histoires secondaires de ses quatre héros. Dans l'acte 5 donc, mais avec encore plein de trucs à faire avant de me lancer dans le grand final. En tous cas, ce jeu est une tuerie!

Enfin, cet après-midi, je me suis lancé dans le jeu d'action-guerre SOCOM Special Forces, qui s'annonce pas trop mal; en utilisant le Move bien évidemment

samedi 23 avril 2011

Rétro: Jet Set Radio



C'était il y a onze ans déjà, Sega sortait des sentiers battus en proposant sur sa puissante Dreamcast un titre innovant de par son ambiance et surtout son rendu cell-shadé - le premier du genre, avec Fear Effect - à l'action permanente et au challenge relevé: Jet Set Radio. Un vent frais se déversait alors sur la 128 bits du constructeur où le joueur était amené à contrôler des petits délinquants, auteurs de graffitis colorés.



Mon dieu que c'était beau! Et ça l'est toujours follement aujourd'hui, tant cet aspect cartoon du jeu nous en met plein les mirettes dans un environnement en trois dimensions vraiment étendu. Beau et fluide également, car la vitesse est une donnée essentielle de Jet Set Radio où l'on fuit en permanence les autorités et autres gangs après avoir généreusement tagué de nombreux véhicules et bâtiments afin d'asseoir notre emprise sur les lieux concernés. Tous les déplacements s'effectuent en rollers, avec accélérations, glissades, rampes et autres sauts; alors que les graffitis (tous très jolis en plus) s'effectuent via des mouvements à reproduire par le stick analogique de la manette, avec des recharges de peinture à récupérer car limitées. On y suit donc une histoire fort sympathique avec un fond musical qui n'a rien à envier aux radios de GTA, du 100% action se déroulant dans deux villes nommées ici Tokyo-To et Grind City et desquelles on n'a pas vraiment envie de s'en aller tant on s'amuse à les vadrouiller. Mais attention, car de mémoire le titre de Smilebit n'était pas des plus faciles à terminer, avec un challenge assez corsé pour ses derniers niveaux.


Passionnant en tous points, ce représentant de la génération de consoles du début des années 2000 s'est également vu adapter sur Game Boy Advance, mais a surtout connu une suite exclusive elle à une XBox arrivant péniblement dans la cour des grands: Jet Set Radio Future. Depuis, on attend éperdument un nouvel épisode des aventures de nos tagueurs préférés...

vendredi 22 avril 2011

Sortie de Final Fantasy IV et Patapon 3 pour nos PSP


C'est ce vendredi qu'est disponible à la fois en versions boîte et téléchargeable la nouvelle adaptation du classique de Square Enix Final Fantasy IV sur Playstation Portable. Après avoir vu le jour sur Super Famicom, PSOne, Wonderswan Color, Game Boy Advance, DS et Wii (via la console virtuelle), les aventures de Cecil débarquent donc désormais sur la portable de Sony, et ce dans une version nommée "Complete Collection" incluant en plus d'un nouveau remake du jeu original - dans une jolie 2D visuellement proche de Final Fantasy 1 et 2 sur le même support - et de sa suite Les années suivantes (jusqu'à présent exclusive à la Wii en Europe, également dispo sur mobile au Japon), une histoire totalement inédite reliant les deux aventures et d'une durée annoncée à elle seule d'une quinzaine d'heures nommée "Interlude". Bref, c'en est au final plus d'une centaine qui nous est proposée dans ce jeu au scénario toujours aussi passionnant, aux personnages forcément attachants et aux combats aléatoires ATB de cette ancienne époque, sur des graphismes colorés et agréables pour nos pupilles. Un monument du RPG jap à vivre ou à revivre, et en plus à prolonger. A savoir que la version UMD possède un code pour débloquer une nouvelle tenue dans Dissidia Duodecim, des cartes postales et un chiffon afin de nettoyer son écran. Ah oui, petit détail qui a son importance: Final Fantasy IV Complete Collection est traduit en français!




L'originale tribu vivant au rythme de la musique  "pata-pata-pata-pon" fait son grand retour, et c'est toujours sur PSP que les créatures se lancent dans cette nouvelle mission de sauvetage de leurs frères disparus. Vous y incarnez le Héros Patapon et dirigez une escouade de soldats (et non plus une armée entière) dans de nombreux niveaux aux pièges mortels, en ayant préalablement décidé de la classe de votre personnage entre trois possibilités: archer, lancier ou adepte du bouclier. Mémorisez les sons et leurs effets, et en avant la musique! D'autant plus qu'au-delà du mode solo, le multijoueurs est également de la partie de ce Patapon 3 avec de la coopération (mode histoire en plus difficile) et de la compétition, le tout en ligne ou en local. Le jeu de Japan Studio est disponible depuis mercredi, au choix en boutique ou sur le Playstation Store.


jeudi 21 avril 2011

Cinéma Rio / Numéro quatre


Coloré, musical, drôle et original, le dernier film d'animation des studios Fox est un petit régal pour les enfants, et même pour les plus grands. Rio, c'est l'histoire d'un ara domestique qui ne sait pas voler et qui va devoir apprendre à survivre dans un Brésil vibrant au rythme de la samba, à l'aube du plus grand carnaval du monde. On ne s'y ennui pas instant, les musiques sont fantastiques tous comme les décors, et il ne s'agit pas là d'une énième suite mais bien d'une aventure toute neuve pour le cinéma. Alors, allez-y!

C'est une histoire à mi-chemin entre Superman et Heroes qui nous est présentée dans Numéro quatre, où un lycéen doté de pouvoirs particuliers est pris en chasse par des êtres bien étranges. Bien plus orienté Teen-movie que je ne l'imaginais, ce n'en est pas moins un plaisant divertissement aux séquences d'action efficaces et aux effets spéciaux réussis, que je déconseille néanmoins à ceux qui sont allergiques aux ados, à leurs amourettes et à leurs potes rejetés de tous. Moi, j'aime bien le genre, et le film en est un bon cru.

Sortie de SOCOM Special Forces



Hier est donc arrivé en boutique le dernier épisode du jeu d'action tactique exclusif aux consoles Playstation, développé par son studio d'origine Zipper Interactive - également créateur de MAG - l'assez attendu SOCOM Special Forces. Aux commandes d'une escouade de cinq hommes, donnez les ordres adéquats et prenez possession de territoires ennemis, par la force ou de manière plus furtive, et mettez fin à cette nouvelle guerre se déroulant en Asie.


On nous annonce du grand spectacle à l'image de l'excellent Killzone 3 dans des décors poudre aux yeux et très détaillés comme on peut le constater sur les différentes images présentées ici. Le jeu solo est composé de quatorze chapitres - tantôt bourrins, tantôt mâtinés d'infiltration - tandis que le multijoueurs permet jusqu'à 32 participants de se fragger en coop ou par équipes, et ce sur différents modes de jeu: Suppression, Last Defence, Bomb Squad, Uplink..., le tout sur des musiques créées par le compositeur de la série télé The walking dead; voila qui augure du meilleur pour l'ambiance, bien que nous nous trouvions dans un registre très différent.


Le jeu - disponible uniquement sur Playstation 3 - est compatible 3D, casque-micro et Playstation Move pour nous offrir une immersion ultime; il dispose également d'un espace Home dédié du nom de  "centre tactique des opérations".


On en reparle très bientôt, mais en attendant matez-donc le trailer de lancement du jeu.



mercredi 20 avril 2011

Mise à jour Playstation Store du 20/04/2011


Au programme cette semaine: une démo de Virtua Tennis 4, un chapitre additionnel à Castlevania, l'arrivée de Sonic 2 ou encore la B.O. du dernier Motorstorm. Et pour les amateurs de jeu portable, Final Fantasy 4 Complete Collection et ses trois aventures distinctes saura combler vos trajets en transport.

Jeux complets PS3 

Battle Los Angeles : The Game (9.99€)
ModNation Racers (29.99€)
Red Johnson’s Chronicles : Episode 1 (9.99€)
Sonic the Hedgehog 2 (4.99€)
The Fancy Pants Adventures (9.99€)

Démos PS3

The Fancy Pants Adventures
Virtua Tennis 4 

Minis (PS3 et PSP)

Duæl Invaders (2.99€)
20Q (2.99€)

Contenus additionnels PS3

Ar Tonelico Qoga Harvestasha Alternative - Personality Patch Modules: Int: Default, Type B: Dorodere, Type C: Ultra ‘M’, Type D: Amazingshocking White (gratuits)
Castlevania: Lords of Shadow - Reverie (7.99€)
Dance Dance Revolution - Greatest Hits (3.59€)
DJ Hero 2 - Ultra Mix Pack (7.99€)
Hyperballoid HD - Hi-Tech Campaign (3.59€)
Hyperdimension Neptunia - Chef Hat (If) (0.99€), Leafy Bow Hq (Neptune) (0.99€),
Waitress (Compa) (0.99€), Planeptune Reconstruction, Request from an Overlord, Revenge for the betrayal (gratuits)
ModNation Racers - Lapin de Pâques (1.75€)
Mortal Kombat 9 - Kombat Pass (7.99€)
Motorstorm Apocalypse - Révelations (2.99€)
WWE All-Stars - Rêve américain (1.49€), Honky Tonk Man (gratuit)
Def Jam Rapstar - Sept nouveaux morceaux (1.49€ chacun)
Rock Band 2 - Dix nouveaux morceaux (entre 0.79€ et 1.49€ chacun)
Rock Band 3 - Six nouveaux morceaux (1.49€ chacun)
Yoostar 2 - Divers contenus (1.75€ chacun)
 

Avatars PS3 (0.25€)

Absolute Supercars - 2002 Enzo Ferrari Special, 2005 Ferrari Fxx Special, 2009 Ferrari 458 Italia Special
Explodemon! - Absorbemon Comic, Dr. Nitrous, Explodemon 3D, Explodemon Concept 1, Vortex
Mega Man 10 - Bass, Blade Man, Commando, Dr. Light, Dr. Wily, Neo Metol, Protoman, Roll, Rush, Sheep Man
Devil May Cry 4 - Agnus, Credo, Dante, Gloria, Kyrie, Lady, Nero, Trish, Weapons
Ferrari Challenge - 2002 Enzo Ferrari Special, 2005 Ferrari Fxx Special, 2009 Ferrari 458 Italia Special
EyePet - Daffodil, Garden Bird, Bunny
Space Ace - Avatars Bundle (0.99€)
MotorStorm Apocalypse - Factions Bundle (0.99€)
SOCOM - Bundles 1 et 2 (0.99€)
 
Thème Premium PS3

Space Ace (1.99€)

Thèmes dynamiques PS3

The Studio (3.99€) - Benoit’s Dream, Cosmic Candy
Disruptive (2.49€)- Amazing Earth: Grand Canyon, Moonlight (2.49€); Destination: Lune de miel aux Caraïbes, Niagara Falls,
Shanghaï, Coucher de soleil en Thaïlande, Las Vegas; Fire Skull, Fireflies, Haunted Castle, Headhunter
Lama Themes (1.99€)- Abstract Electric Wave, Chicken Farm, Hawai Scenery, Light Explosion, Soldier At Sun, Underwater Turtle Swimming, Warm Balloons Scenery 
Leviathan Themes (2.49€)- Bio Cascade, Digital Dream, A Zen Waterfall

Thème classique PS3

Battlefield 3 (gratuit)

Fonds d’écran PS3

Hoard Wallpaper 1, 2 et 3 (gratuits)
Stardrone (gratuit)

Bande-originale PS3

Motorstorm Apocalypse (4.99€)

Vidéos PS3

Fancy Pants Adventures
Battlefield 3
Ghostbusters
Gattling Gears

Jeux complets PSP

Ben 10 Ultimate Alien Cosmic Destruction (29.99€)
Final Fantasy 4 Complete Collection (disponible dès vendredi, 34.99€)
Patapon 3 (25.99€)
 

Démo PSP

Gladiator Begins

Contenus additionnels PSP

Buzz! - Le quiz des années 1980 (3.99€)
Dissidia 012 Duodecim - Pack musical Final Fantasy 9 (0.99€)

Quelques screens et vidéos des exclus PS3 2011


Avalanche d'images pour des titres très attendus cette année sur la console de salon made in Sony, avec dans l'ordre InFamous 2, Resistance 3 et Uncharted 3, ce dernier se présentant également via une vidéo dédiée à son tout nouveau mode multijoueurs. A leurs côtés, SOCOM Special Forces - qui sort aujourd'hui même en magasin - termine de nous démontrer que l'année 2011 est décidément celle de l'action sur Playstation 3!

InFamous 2


Resistance 3


Uncharted 3 Drake's Deception





SOCOM Special Forces