lundi 28 février 2011

Icare, un nouveau venu dans la presse papier du jeu vidéo


En passant chez un buraliste, j'ai découvert au milieu des magazines de mon hobby préféré un titre qui m'était inconnu avec une bien sympathique jaquette illustrée par Kratos, héros de la saga God of War. Ni une ni deux, je feuillette ce nouvel arrivant et suis bien attiré par ses pages, puis me décide à l'achat compulsif du mag qui surprend sur plusieurs points. En effet, Icare ne joue pas dans la cour des infos et tests comme le reste de la presse écrite, mais dans celle des dossiers rédigés avec passion quitte à en perdre un peu d'objectivité. Et ce premier numéro - il en sortira un tous les trois mois - à pour thématique la mythologie grecque (même s'il dérive aussi sur la romaine) avec comme toile de fond la série GoW. On y passe donc en revue les six jeux sortis à ce jour, se focalisant tant sur les critiques avec des années de recul que sur l'histoire du fantôme de Sparte, tout ceci égayé par de superbes illustration tout au long des 64 pages qui lui sont consacrées.

Le reste du magazine (7€ et 132 pages au total dont 130 sans pub!) traite d'autres nombreux jeux appartenant à la thématique du trimestre - Rise of the Argonauts ou Spartan par exemple - ainsi que du traitement de la mythologie dans le média tels la surexploitation du personnage de Hercule ou les différentes perceptions de la boîte de Pandore. Beaucoup de lecture donc, pas mal de choses à apprendre aussi, même si le point de vue personnel des rédacteurs l'est un peu trop à mon goût; dire que GoW c'est sympa mais pas le must du genre, descendre en flèche Chains of Olympus sous prétexte qu'ils n'ont pas aimé son scénario, je trouve ça moyen quand même. En espérant que pour le prochain numéro qui sera consacré à Deus Ex et par extension l'univers de la S-F fasse moins blog mais plus travail de journaliste (sur les avis je me répète, car le traitement de fond est excellent), je leur souhaite de tout coeur de trouver leur public et de continuer cet envol du jeu vidéo tant il y a de sujets sur lesquels pondre de longs et intéressants dossiers. Si tout va bien, alors il n'y a aucune raison qu'il ne rejoigne pas mes collections actuelles de mags papiers que sont IG et Role Playing Game. Bonne chance les gars!

Voici le site de Icare.

dimanche 27 février 2011

La semaine du gamer


L'essentiel de ma semaine, je l'ai passé sur Killzone 3 tant sur le solo (fini en 7h) que sur le multi en ligne. Le peu de temps qui m'est resté, c'est Dragon Quest 9 qui se l'est accaparé avec actuellement 45h au compteur. Chez des amis, ce sont des parties de PES 2011 et Buzz! qui ont égayé un bien bel après-midi.

samedi 26 février 2011

Killzone 3: le multijoueurs


Après avoir amplement traité de sa partie histoire - en solo ou à deux en écran splitté - il y a quelques jours, je remets le couvert sur le second contenu de Killzone 3: le jeu en ligne où jusqu'à 24 joueurs peuvent s'affronter simultanément dans différents modes de jeu. Après avoir pas mal bourlingué on-line, voici le détail de ce qui vous y attend.


Trois modes se présentent à nous lorsqu'on se lance dans le multijoueurs: Guérilla, Zone de guerre et Opérations. Chacun d'eux se joue en équipe, et c'est aléatoirement que l'on intègre le camp de l'ISA ou de leurs ennemis jurés les Helghasts; pas de combats "chacun pour soi" donc, mais des confrontations entre deux groupes de douze joueurs de chaque côté, aux objectifs bien distincts. Guérilla est de loin le plus simple à mettre en pratique puisqu'il se base sur le combat pur et le nombre de victimes que chaque faction fera dans le temps imparti, à moins que le nombre demandé ne soit atteint avant. Pas d'autre mission que de zigouiller le max d'ennemis, ce qui n'est pas le cas des autres modes. Dans Zone de guerre, des objectifs aléatoires sont signalés à chacun des clans, suivis par d'autres quand ils sont réalisés: capture de drapeau ou de base, assassinat d'une cible précise, protection de zone, pose de bombes ou désamorçage s'y succèdent sans temps mort et c'est ensuite que l'on compte les points. Le clan qui a le plus réussi ses objectifs a gagné. Enfin, Opérations met en place une séance d'attaque-défense où les soldats de l'ISA doivent pénétrer en territoire helghast, leurs adversaires ayant pour mission de les retenir à l'extérieur de leur périmètre. Ici, les meilleurs joueurs auront l'honneur d'apparaître en gros plan lors d'actions spécifiques (destruction d'une barricade par exemple), ce qui suscitera bien des fiertés pour ces derniers.

Chacun des trois modes de jeu permet de faire évoluer son personnage, celui-ci acquérant de nouvelles aptitudes ou pouvant utiliser des armes plus puissantes au fur et à mesure de ses progrès. Plusieurs catégories de soldats nous sont proposées, allant du trooper au sniper en passant par l'éclaireur et même le médecin, et chacun d'eux se trouve être équipé différemment, en armes comme en capacités - certains pouvant construire des robots alors que d'autres réanimeront leurs alliés blessés. A chacun de trouver le style qui lui convient le mieux, et en avant pour du frag en bonne et due forme!



Et si par le grand malheur vous ne trouvez personne pour jouer en ligne - actuellement il y a foule, pas d'inquiétude - ou qu'une coupure de téléphone intervient chez vous, ou encore dans le but de vous entrainer, vous pouvez passer par un jeu off-line où des bots simulent alliés et ennemis dans exactement les mêmes modes qu'avec des adversaires humains. Une I.A. que vous pouvez régler selon quatre niveaux d'intelligence, et une bonne manière de prendre connaissance des cartes où se déroulent les différentes opérations. D'ailleurs, reprenant celles du jeu solo, elles en sont donc aussi bien variées quoi que finalement peu nombreuses avec des lieux en ville, sous la neige, dans la forêt... Relativement grandes, elles nous offrent de bien beaux moments de chasse à l'homme.


Killzone 3 possède un multi de qualité qui me satisfait amplement, bon complément d'un solo lui aussi réussi.

vendredi 25 février 2011

Rétro: Metal Gear 2 Solid Snake



Comme beaucoup, j'ai découvert la série phare de Hideo Kojima avec son épisode sur Playstation, lequel a fait l'effet d'une bombe dans ma vie de gamer. Peu de jeux m'ont titillé les émotions comme Metal Gear Solid a su le faire, et j'ai rapidement sombré dans le fanatisme du créateur en m'accaparant chacune de ses suites, promptes à me faire acheter des consoles. Le troisième épisode dans sa version initiale m'avait laissé un sentiment mitigé - scénario fantastique mais gameplay à la ramasse - et j'en ai ensuite acquis le coffret Subsistence qui, en plus de grandement améliorer la jouabilité du soft via une vue de dos, contenait moults surprises: jeu en ligne, film de MGS3, nouvelles cinématiques, et surtout les deux premiers épisodes de la série initialement sortis sur MSX2 et traduits ici en français. C'est sur le second que je vais m'attarder.

Dans Metal Gear, celui qui n'est pas encore un héros se voit confié la mission d'investir discrètement la base militaire de Outer Heaven et d'empêcher le lancement d'attaques nucléaires. Dans son périple, il est trahi par son ami Gray Fox et son mentor Big Boss qui se révèlent être les terroristes qu'il doit traquer, les combat et fini par les vaincre. Laissés pour morts, le monde est sauvé et Solid Snake est acclamé; Kojima lui met son empreinte chez les grands. On lui demande une suite, il la livre en 1990: c'est Metal Gear 2 Solid Snake.


D'entrée, une attention particulière est mise sur le contexte de ce nouveau scénario, avec un monde en crise et des états friands de pétrole de plus en plus rare. Un pays émerge en Asie, du nom de Zanzibar Land, contrôlé par des mercenaires dont le monde craint la possession de l'arme atomique. Quand en plus un illustre savant prêt à révolutionner l'industrie de l'énergie se fait enlever et est gardé emprisonné là-bas, une opération est étudiée et lancée dans le but de le récupérer, et personne d'autre que le héros de Outer Heaven ne peut aux yeux de tous y parvenir. Snake, qui avait quitté l'armée après son exploit, est rappelé par le haut commandement et son nouveau chef, Roy Campbell, pour infiltrer cette nouvelle base dans l'opération codée "Intrude F014". C'est en escaladant une falaise qu'il arrive sur les lieux, déjà bien gardés.

Côté gameplay, un radar découpé en neuf cases apparaît sur notre écran, divisant celui-ci en deux parties et obligeant nos yeux à toujours garder comme information les déplacements ennemis tout autour de nous, en temps réel donc. La discrétion étant de rigueur, Solid Snake peut désormais ramper ou faire du bruit pour attirer l'attention des gardes et filer en douce. Lorsque l'on se fait repérer, plusieurs états de recherche apparaissent (alerte, évasion et normal), ce qui est encore de vigueur aujourd'hui mais nouveau à l'époque - le premier épisode n'ayant qu'un seul statut de détection. Avec de plus nombreux acteurs dans cette aventure, les communications Codec prennent plus d'importance et font de la radio un objet indispensable pour le succès de la mission, et les divers retournements de situation du scénario sauront scotcher le joueur à sa manette jusqu'à la fin et un nouveau combat contre le fameux tank bipède. Une durée de vie supérieure au précédent pour un plaisir de jeu encore plus grand!


A l'heure des consoles HD où les graphismes sont la plus grande préoccupation des développeurs, il est bon de se souvenir qu'autrefois l'histoire et le gameplay étaient leurs principaux intérêts, et encore MG2SN est loin d'être moche! Un mythe du jeu vidéo donc, que j'ai découvert en 2006 et qui n'avait alors pas pris une ride, et qui reste de nos jours une valeur sûre de l'action-infiltration, avec des combats contre des boss pour nous défouler après avoir fait tant preuve de discrétion, et qui resteront l'une des marques de fabrique de la série. Metal Gear avait tout inventé, mais Metal Gear 2 Solid Snake a tellement bien remodelé ses propres bases que hormis le passage à la 3D et l'apparition du système de camouflage, il n'y a pas vraiment eu de révolution dans la saga, et c'est tant mieux!

jeudi 24 février 2011

Cinéma Requiem pour une tueuse / True Grit


Alors que Luc Besson nous avait produit une bien mauvaise adaptation du jeu vidéo Hitman, c'est avec une joie non feinte que je suis allé voir sa version non-officielle: Requiem pour une tueuse. Tout dans ce film reprend l'ambiance des missions de l'agent 47, assassinats discrets, infiltration et complots sont au centre de l'intrigue qui voit Mélanie Laurent (Inglorious Bastards) exceller dans le rôle du tueur à gage. Avec Tchéky Karyo dans une composition proche de celle qu'il avait dans Nikita et Clovis Cornillac en espion à sa recherche, une intrigue passionnante et une ambiance oppressante, voila de quoi passer un très bon moment en salle.

Les frères Cohen se mettent au western et nous offrent avec True Grit une oeuvre digne des plus grands classiques. Les étendues désertiques de l'Ouest américain servent de décor à la quête d'une ado à la recherche du meurtrier de son père, accompagnée de chasseurs de primes pas forcément commodes. Duels au pistolet, chevauchées sauvages, gangs de hors-la-loi et héroïsme: rien ne manque au cahier des charges du parfait film de genre. Un incontournable.

Mise à jour Playstation Store du 23/02/2011


Voila une semaine bien chargée qui se présente à nous avec du côté des jeux complets un nouvel Alien Breed nommé Descent (PS3) et l'arrivée de Tactics Ogre (PSP), un add-on pour le très bon Fallout New Vegas ou encore la démo de Yakuza 4 que j'attends de pied ferme. Les promos minis et PSN de la semaine dernière sont encore d'actualité - jusqu'au 2 mars - et le détail de cette mise à jour apparaît ci-dessous:

Jeux complets (PS3)

Alien Breed: Descent (8.99€)
TNT Racers (9.99€)
The Undergarden (9.99€)
 

Contenus additionnels (PS3)

Fallout: New Vegas
- Dead Money (9.99€)
Killzone 3 - Retro Map Pack (4.99€)
ModNation Racers - Papercut Pack (1.75€)
Marvel Superhero Squad: The Infinity Gauntlet - The Thanos Throwdown (2.49€)
Need for Speed: Hot Pursuit - "Armés et dangereux" (6.99€)
EyePet Move - Lucky Dip Costume Pack: Animals One (gratuit)
DJ Hero 2 -
- Pendulum Mix Pack (7.99€)
- DJ Hero DLC Compatibility Pack (gratuit : anciennement dans le jeu)
Def Jam Rapstar -
- Common : The Light (1.49€)
- Lloyd Banks : Beamer, Benz, Or Bentley (1.49€)
- LL Cool J : Luv U Better (1.49€)
Rock Band 3 -
- Bob Marley Pack 01 (7.99€)
- Pat Benetar Pack 01 (7.99€)
Rock Band Network -
- ‘Genocide’ by Evile (1.49€)
- ‘Numb & Intoxicated’ by Kataklysm (1.49€)
- ‘Serial Killer’ by Damone (0.79€)
- ‘The Hounds of Anubis’ by The Word Alive (1.49€)
- ‘The One You Want’ by The Get Up Kids (1.49€)
 

Classiques PSone (PS3 et PSP)

Twisted Metal (4.99€)

Démos (PS3)
 
Alien Breed: Descent
Dragon Age 2

LEGO Star Wars 3: The Clone Wars
TNT Racers
The Undergarden
Yakuza 4

Avatars (PS3)

Aqua Pup 1 et 2 (0.25€ chacun)
Poulet (0.25€)
Dweezil Bomber (0.25€)
Napalm (0.25€)
Parachute 1 et 2 (0.25€ chacun)
Saucisse (0.25€)
Tomate (0.25€)
Oncle Ted 1 et 2 (0.25€ chacun)
WW2 German and British Bee (0.25€ chacun)
Yakuza 4 - Akiyama, Kazuma, Rio, Saejima et Tanimura (0.25€ chacun)

Thème (PS3)

Acceleration of SUGURI
 

Thèmes Premium (PS3)

Bionic Commando: Rearmed 2 (1.49€)
Leopard (0.99€)
Woodgrain (0.99€)

Thèmes Dynamiques (PS3)

Formula Flag (1.99€)
Drapeau de pirate(1.99€)
Beauté suspendue (2.49€)
Tour Eiffel (2.49€)
Chien (2.99€)
Football : équipes d'Angleterre et Espagne (1.59€ chacun)
 

Fonds d’écran (PS3)

Tales from Space: About a Blob Wallpaper 3
Acceleration of SUGURI

Vidéos (PS3)

Test Drive: Unlimited 2 (3 vidéos)
Knights Contract  (3 vidéos)
Crysis 2
Dragon Age 2
Dragon’s Lair
Yakuza 4
The Undergarden
Mass Effect 3
Acceleration of SUGURI
 

Jeux complets (PSP)

Ys I & II Chronicles (19.99€)
Tactics Ogre: Let Us Cling Together (34.99€)
Peter Jackson’s King Kong (9.99€) 

Essentiels PSP

Cars (9.99€)

mercredi 23 février 2011

Des crêpes japonaises à Paris



Je suis un peu à la bourre pour l'info, mais je me suis rendu récemment dans la première crêperie japonaise de Paname qui a ouvert il y a maintenant quatre mois, et tout à l'intérieur est source de grands souvenirs de vacances à Tokyo: le design kawaï de l'échoppe, les deux tenancières habillées en maid, la taille minuscule du "resto" (une mini table et deux tabourets), et bien entendu les crêpes au froment salées ou sucrées roulées dans un cornet papier. Bien garnies en plus et pas trop chères - environ 3€50 + des suppléments genre M&M's à 70c - voila une bonne idée pour se restaurer tout en voyageant brièvement à l'autre bout de la planète.


Situé au 3 rue des écouffes dans le 4e arrondissements, proche de Rivoli entre les métros Hôtel de ville et St Paul. Ouvert de 13h à 19h, mais attention car fermé le lundi et le jeudi.


Allez-y avec plaisir, c'est vraiment déliceux et forcément recommandé par Bibi.

mardi 22 février 2011

Test: Killzone 3


Si Sony mise bien sur un titre en particulier pour cette année 2011, c'est du côté du FPS et de sa licence maison Killzone qu'il faut s'attarder et plus précisément sur son très attendu troisième épisode, développé comme pour les précédents par les talentueux néerlandais de Guerrilla. Moi qui ne suis pourtant pas fan de ce genre de jeu - mes derniers étant Duke Nukem 3D sur PC et Medal of Honor sur PS1, c'est dire - me suis lancé dans cette aventure équipé de mon Move, prêt à en découdre avec ces Helghasts dont j'ignorais tout. Alors, que vaut vraiment ce Killzone 3?


Bam, d'entrée nous nous retrouvons en pleine guerre sans vraiment être tenu au courant des événements ni de l'histoire, et pour cause: le jeu débute au moment même ou le précédent s'est terminé. Si vous avez achevé Killzone 2, vous ne serez pas dépaysé, sinon il faudra vous adapter ce qui en soi n'est finalement pas gênant car on s'intègre vite au scénario et notre héros - Sev, déjà dans K2 - a l'étoffe d'un gars qu'on est bien content de contrôler; c'est qu'il en a dans le pantalon, le sergent, et son charisme n'a d'égales que ses répliques on ne peut plus militaires. Un très bon doublage nous est proposé, en français qui plus est, et les différents protagonistes de l'aventure nous font plaisir par leurs coups de gueule incessants et leurs conseils avisés tout au long de niveaux extrêmement variés (de la ville en ruine à la nature sauvage) bien que dirigistes, d'une incroyable beauté fourmillant de détails et d'objets jonchant notre chemin, dont l'ambiance sonore nous immerge instantanément. C'est qu'avec ça, le jeu bénéficie d'un scénario intéressant mis en scène par de nombreuses cinématiques in-game bien travaillées et foncièrement vivantes. Immersif, je vous dis!


Le gameplay surprendra par là aussi une variété d'actions avec une séquence d'infiltration et des rail-shooters à bord de véhicules, même si l'essentiel bien évidemment vient du jeu de tir à la première personne où un équipement haut de gamme est à notre disposition, avec une bien belle part offerte aux armes lourdes assurant un côté spectaculaire qui ne s'estompe jamais. Violent, mature et explosif, Killzone 3 se voit affublé d'un "18+" amplement mérité qui saura vous montrer la guerre sous son jour le plus noir et le plus sadique, tout en faisant de vous un héros puissant mais humain. Le jeu n'est pas vraiment difficile, et il m'a fallu à peine plus de sept heures pour venir à bout de son mode solo. La gestion du Move est incroyablement précise, et il est à noter également que contrairement à l'écrasante majorité des softs d'aujourd'hui celui-ci ne nécessite aucune installation préalable sur le disque dur de la console. On insère la galette, et on joue aussitôt: voila qui est top.


Vous l'avez compris, j'ai été totalement emballé par ce jeu qui a relancé mon intérêt pour les FPS - à commencer par les précédents épisodes - tant sa jouabilité, sa maîtrise technique et son atmosphère se révèlent inattaquables en aucun point. Le jeu solo est peut-être un poil court (mais si bien construit), et c'est là qu'arrive le multijoueurs et ses différents modes de jeu. Je ne l'ai pas encore testé (serveurs fermés avant le Day 1), mais le ferai bientôt et vous en aviserai bien évidemment. Ah oui, j'ai oublié un petit détail: il est possible de jouer la campagne solo à deux en écran splitté.


Spectaculaire, scénarisé et passionnant, Killzone 3 est mon coup de coeur de ce début d'année.

lundi 21 février 2011

Zelda et Link fêtent leurs 25 ans!



21 février 1986, Japon, sortie en magasins de la cartouche Famicom The Legend of Zelda.


25 ans plus tard, 16 jeux sortis - hors remakes et Phillips' touch - et des hordes de fans à travers la planète.

Pour fêter cela, je vous convie à voir ou revoir les trailers de films qui n'existeront que par ces quelques minutes, datant de 1987, 2006 et 2009.

Bon anniversaire donc à la princesse et à son preux chevalier.





Cinéma Largo Winch 2 / Gnomeo et Juliette


Plus détonnant et simple d'accès que son prédécesseur, Largo Winch 2 est un vrai régal de film d'aventures mêlant action et humour sous couvert d'espionnage. Pas vraiment conseillé aux plus jeunes - car malgré tout assez violent - il satisfera grandement les fans du milliardaire en short mais aussi tous ceux qui ont soif de bagarres, courses poursuites et explosions en tous genres, embrigadés dans une histoire qui tient bien la route.

Superbement animé et d'une beauté insolente, Gnomeo et Juliette est une relecture d'une histoire bien connue et adaptée aux enfants - mais aussi pour les plus grands - à travers des nains de jardins divisés en deux habitations. Très drôle, intelligent et d'un rythme qui ne s'essouffle jamais, voila une excellente surprise qui satisfera les enfants et leurs parents, tellement meilleur que d'autres films d'animations sortis récemment.

dimanche 20 février 2011

La semaine du gamer


Beaucoup de temps passé cette semaine sur l'excellent mais difficile Dead Space 2 en solo uniquement, premières heures vécues et fortement appréciées avec Killzone 3 en version presse - test mardi prochain - et toujours en vadrouille dans le monde fabuleux de Dragon Quest 9, avec les sept fruits enfin récupérés.

Bon jeu, bande de Meuporgs.

samedi 19 février 2011

Blu-ray All the boys love Mandy Lane


Film datant de 2006 mais sorti à la vente en France sans passer par la case ciné l'été dernier, c'est récemment que je me suis laissé tenter par l'achat de ce slasher après en avoir visionné la bande-annonce et agréé au label qualité Wild Side (Paintball, La dernière maison sur la gauche, Lesbian Vampire Killers...). Nous trouvons donc des étudiants fêtant la fin d'année scolaire dans une ferme isolée, un tueur en série lâché dans la nature et des meurtres gores au possible; pas de quoi révolutionner le genre, mais un sacré bon moment passé dans son canapé. Pas trop surprenant et un peu angoissant, Mandy Lane et ses prétendants sont un bon casse-dalle pour les amateurs de Vendredi 13, Scream ou autre Halloween.

vendredi 18 février 2011

Soirée de lancement de Killzone 3



N'étant pas habitué aux événements exceptionnels que sont les présentations de jeux par leurs développeurs, je ne savais pas trop à quoi m'attendre en me rendant hier soir au rendez-vous des bloggeurs invités par Sony - bénéficiant de la place de mon ami Maspalio qui était dans l'impossibilité de s'y rendre - et c'est non loin de la tour Eiffel que se tenaient les festivités. Le jeu du studio néerlandais Guerrilla Games m'y attendait de pied ferme.


Cinquante personnes debout dans un espace de même pas 40m², c'est pas vraiment l'endroit spacieux et calme que j'imaginais. Le programme était ainsi fait: réservation d'un laserquest pour l'occasion, présentation par les développeurs et possibilité d'interviews, multiples bornes jouables... Ces dernières étaient bien fichues avec écrans 3D par-ci, coop en splitté par-là, possibilité de jouer à la manette ou au Move sur différents niveaux du jeu, et un bar avec petits fours en libre prise. De quoi passer du bon temps donc. Cependant, j'ai été un peu déçu par la présentation qui s'est résumé à Mr Matijs de Jong (Game Director) lisant un prompteur durant près de vingt minutes sans motivation et envoyant quelques vidéos pour illustrer ses dires. Pas de manette en main pour le gars, et une foule ne baragouinant pas l'anglais qui en avait strictement rien à faire de lui et qui donc parlait à haute voix durant ladite présentation. Pas facile de rester attentif dans ces conditions, même quand on est placé tout devant, alors que l'intérêt était présent. Et pour l'interview à laquelle je m'étais inscrit comme d'autres et qui devait avoir lieu durant la première cession de laser (sur trois), je l'attends encore car Mr de Jong s'est rapidement volatilisé, sûrement dégoûté de l'accueil bien parigo auquel il a eu droit.


Concernant la partie de Laser, n'y ayant jamais participé moi-même j'imaginais un quelconque briefing avant de démarrer les hostilités, du moins pour les newbies... raté, t'es balancé dans un labyrinthe en carton et c'est à nouveau un indescriptible bordel (ou joyeux foutoir) qui s'est emparé des lieux, avec des tirs fusant de toutes parts; ennemis et alliés! Faut m'expliquer: c'est toujours comme ça?


Une expérience à vivre me dira-t-on, mais où j'étais à mille lieues d'être dans mon élément. Cependant, le plus important étant le jeu en lui-même, je me suis vu remettre au moment de mon départ un exemplaire promotionnel du jeu Killzone 3 avec pour mission d'en faire un test en bonne et due forme. J'avais déjà joué à la démo avant de me déplacer, ce que j'en ai vu hier me paraît vraiment intéressant, et c'est donc avec un a priori positif que je vais me lancer dans cette aventure sachant que je n'ai jamais touché à un épisode de la licence et que je ne suis pas très fan de FPS non plus. Oula, en terrain inconnu dites-donc!



En remerciant chaleureusement Playstation France pour cette invitation et l'accueil fourni sur place.

Killzone 3 sort le 23 février prochain, en versions simple, collector et Helghast.

Voici la page Facebook du jeu, avec codes pour thème et costume Home

jeudi 17 février 2011

Une vie de Poisseman


Vous est-il déjà arrivé de vous retrouver assis au cinéma à côté d'un gamin qui a une envie pressante en cours de séance? Avec un paternel tellement absorbé par le film qu'il n'a pas du tout envie de quitter la salle durant 5mn? Et qui donne à son fils son gobelet de coca vide de contenance 50cl afin que ce dernier se soulage sans le déranger? Et qui laissa le gobelet bien rempli et soigneusement refermé dans le porte-gobelet prévu à cet effet entre deux sièges? Moi, si. VDP

mercredi 16 février 2011

Mise à jour Playstation Store du 16/02/2011


Cette semaine, nous avons au programme du Final Fantasy sur PSP, du Dragon's Lair, du Split Second Velocity et une nouvelle flopée de minis à tarifs réduits, ainsi que la tant attendue démo du monstre qu'est Killzone 3 et la Ultimate Team de Fifa 11 totalement gratuite.  Le tout se trouve détaillé ci-dessous

Offres spéciales  jusqu’au 2 mars

Alien Breed: Impact (PSN; 8.99€ > 5.99€)
Alien Breed: Assault (PSN; 8.99€ > 5.99€)
Sky Fighter (PSN; 9.99€ > 4.99€)
Split Second Velocity - Master Unlock (PS3; 4.99€ > 2.49€), Track and Mode Unlock (2.99€ > 1.49€), Full Vehicle Unlock (2.99€ > 1.49€), Survival at the Rock (6.99€ > 3.59€)
DC Universe Online - Abonnement 90 jours (PS3; 34.99€ > 24.99€) 

Constructor (PSone; 4.99€ > 2.99€)
Guilty Gear (PSone; 4.99€ > 2.99€)
James Pond: Robocod (PSone; 4.99€ > 2.99€)
Creatures 3: Raised in Space (Psone; 4.99€ > 2.99€)
Offres minis à 1,19€ jusqu'au 2 mars
 
Ice Road Truckers
YetiSports
Let’s Golf!
Pinball Dreams
Age of Zombies
Bloons
Brick Breaker
Bubble Trubble
Monsters (Probably) Stole My Princess
Dracula: Undead Awakening
Vector TD
This Is Football Management
Cubixx
NormalTanks
The Mystery of the Crystal Portal
Alien Zombie Death
4×4 Jam
Coconut Dodge
Aero Racer
Supermarket Mania
 

Réductions permanente de prix

Assassin’s Creed (19.99€)
Gottlieb Pinball Classics (4.99€)


Jeux complets (PS3)

Dragon’s Lair (9.99€)

Acceleration of SUGURI X-Edition (9.99€)
Modern Combat: Domination (7.99€)
Blokus (4.99€)
 

Démos (PS3)

Killzone 3
MotoGP 10/11
 

Classiques PSone (PS3 et PSP)

Atari Anniversary Edition (6.99€)
 
Rayman (4.99€)
Rayman 2 (4.99€) 

Minis (PS3 et PSP)

Karimogi (2.99€)
Zenonia (4.99€)
 

Contenus additionnels (PS3)

Def Jam Rapstar - Common : The Light;  Deichkind : Limit; Mos Def : Ms. Fat Booty; Talib Kweli : Get By (1.49€ chaque)

Fifa 11 - Ultimate Team (gratuit)
Trinity Universe - Low Income Prinny et Miyu’s Managraphic Packs (gratuits)
R.U.S.E. - Pack du soleil levant (9.99€)
WWE Smackdown vs. Raw 2011 - Bret Hart Pack; The Undertaker (0.79€ chacun)
ModNation Racers - Pack insecte de la St Valentin (gratuit pendant une semaine puis 1.75€)
The Fight - Fitness et Time Savers Packs (4.99€ chacun)
EyePet Move - Tenue Hôpital (2.99€)
Rock Band Network
- ‘Alive and Kicking’ by Nonpoint (1.49€)
- ‘Antman’ by The Red Chord (0.79€)
- ‘Flag in the Ground’ by Sonata Arctica (1.49€)
- ‘Have Faith In Me’ by A Day to Remember (1.49€)
- ‘I Still Feel Her : Part III’ by Jonny Craig (1.49€)
 

Avatars (PS3)

ModNation Racers
- ModNation Racers Avatar Bundle (0.99€)
- Chief (0.25€)
- Espresso (0.25€)
- Hale (0.25€)
- Jez (0.25€)
- Tag (0.25€)
EyePet
- Red Robot Pet Avatar (0.25€)
- Sleeping Pets Avatar (0.25€)
- Rock Chick Pet Avatar (0.25€)
Tron Avatar Bundle (0.99€)
 

Thèmes dynamiques (PS3)

Drapeaux - Eire, Pays-bas, Norvège, Ecosse, Suède, Suisse (1.99€ chacun)
Equipes de basket-ball - Boston Celtics, Chicago Bulls, Dallas Mavericks, Los Angeles Lakers, Miami Heat, New York Knicks, Oklahoma City Thunder, Orlando Magic, Phoenix Suns, San Antonio Spurs  (2.49€ chacun)
Thumbstar Themes
- Moon Shine, Neon Lights, Neon, Digital Design, Arc (1.49€ chacun); Callsign: Night Shark (1.99€) 

Fonds d’écran (PS3)

Tales from Space: About a Blob 1 et 2


Vidéos (PS3)

Blokus
Split/Second (2 différentes)
Yakuza 4
Killzone 3
Swords and Soldiers
 

Jeux complets (PSP)

Final Fantasy (9.99€)
Castle Rustle (10.99€)
TNT Racers (9.99€)
Tron Evolution (29.99€)
 

Essentiel PSP

FIFA Street 2 (9.99€)
 

NEOGEO Station (PSP) 

Fatal Fury (6.99€) 

Démo (PSP) 

Castle Rustle 

Contenu additionnel (PSP) 

Lord of Arcana : DLC Pack 01 (gratuit)

mardi 15 février 2011

Cinéma Very Cold Trip


Very Cold Trip, c'est un road/buddy movie dans la veine de Road Trip, Very Bad Trip, American Trip ou autre Eurotrip... vous aviez deviné? Mis à part le manque flagrant d'originalité du titre français du film, nous nous trouvons en compagnie d'un trio de gus ayant pour mission l'achat d'un décodeur tv numérique sous peine de voir la copine de l'un d'eux se barrer. Commence alors une succession de péripéties sur les routes enneigées du nord finlandais, à la recherche du fameux Graal. Même s'il n'égale pas les cadors du genre, il faut avouer que les mésaventures de ces nordiques se trouvent être bien sympathiques, à défaut de renouveler un style bien connu. Pas original, mais très efficace.

lundi 14 février 2011

Sony vous offre votre deuxième Move



Ah, si j'avais su... Sur une période de deux semaines (du 14 au 28 février), pour tout achat d'un pack PSMove découverte "1 Move + 1 caméra PSEye" et d'un jeu utilisant l'accessoire - exclusif ou compatible selon une liste de 14 titres - Sony s'engage à vous envoyer par courrier un second Move histoire de pouvoir s'amuser à deux. C'est quand même un cadeau à 40€, alors moi je dis qu'il serait dommage de ne pas en profiter! Pour tous ceux qui hésitaient encore, l'occasion fait le larron. Voici les différents jeux concernés par l'offre:

- Sports Champions
- SingStar Dance
- EyePet Move Edition
- Heavy Rain
- Start the Party
- The Fight
- Kung Fu Rider
- Time Crisis: Raizing Storm
- Sly Collection
- LittleBigPlanet 2
- The Shoot
- TV Superstars
- MAG
- Killzone3 (sortie prévue le 23 février 2011) 

Et oui, il y en a pour tous les goûts! Donc, pour recevoir le p'tit colis, qu'est-ce qui faut faire? Simplement envoyer vos preuves d'achats (tickets de caisses et codes-barres originaux du pack découverte PS Move et du jeu) et vos coordonnées (nom et prénom, adresse et code postal, ville, numéro de téléphone, e-mail) sur papier libre avant le 7 mars à:

Service consommateurs Playstation
Opération Saint Valentin
62061 ARRAS CEDEX 9 
 

Voici l'annonce du site officiel

Bon jeu à tous

Les Chevaliers du Fiel dans "Vacances d'enfer!"


Et c'est de théâtre dont il s'agit ici, d'une pièce et non pas d'un spectacle à sketches, joué sur les planches du Gymnase à Paris et bientôt en tournée.


Les deux Toulousains, seuls sur scène, y incarnent cinq personnages différents dans une comédie haute en couleurs sur le thème du vieux couple et des vacances de rêves qui bien évidemment ne se dérouleront pas comme prévu, le tout se passant dans l'appartement au moment du fameux départ. Entre un sosie de Cloclo, un plombier suicidaire ou encore une belle-mère bien vacharde, la galerie de protagonistes joués a de quoi varier les plaisirs tantôt s'amusant sur les indispensables quiproquos, tantôt s'essayant avec succès à un humour plus mature et exagéré. Sans repos et changeant souvent de tenues - et donc de rôles - les humoristes maintiennent une incroyable cadence durant une heure et demi où l'on se plie de rire, et l'on quitte la salle avec la satisfaction d'un spectacle savouré de bout en bout.


Jusqu'au dimanche 20 février au théâtre du Gymnase Marie Bell à Paris, la pièce partira ensuite en tournée pour une durée d'un an avant de revenir sur la capitale. Une sortie que je vous conseille vivement, sans risque de décevoir!

Site internet des Chevaliers du Fiel