lundi 31 janvier 2011

Une vie de Poisseman


Tiens, le froid qui s'abat à nouveau sur nous me fait penser à la fois où j'ai rencontré David Copperfield, à moins que ce fut Garcimore... bref le jour où en pleine rue on m'a volé mon écharpe alors nouée autours de mon cou. Trop forts ces magiciens! VDP

Cinéma Les chemins de la liberté / Comment savoir


Cette évasion d'un goulag sibérien par six prisonniers durant la seconde guerre mondiale captive entièrement le spectateur, l'immergeant dans un enfer de courage et de volonté. Les chemins de la liberté, c'est une marche de 6000 kilomètres forte en émotions que d'excellents acteurs savent retranscrire, pleine de promesses et de désillusions. Une marche inoubliable. J'ai adoré.

Comment savoir, voila un titre bien en osmose avec le sentiment qui était le mien à la sortie de la salle. Avec ses acteurs, je m'attendais à une comédie pétillante, mais au final on se trouve devant un film bancal qui hésite jusqu'à la fin entre humour et romantisme. Pas mauvais en soi, mais jamais décidé dans son genre, il satisfera - peut-être - ceux qui cherchent à passer la St Valentin dans le noir.

dimanche 30 janvier 2011

La semaine du gamer


Une semaine très complète avec en solo la fin de Lara Croft and the guardian of light, une avancée dans Dragon Quest 9 (5 fruits récupérés), le troisième niveau de Burn Zombie Burn! enfin achevé, et le commencement de deux autres jeux: Vanquish et Kingdom Hearts Re:coded.
A plusieurs, il y eu de la baston (Street Fighter 4 et Blazblue Continuum Shift), de la course (Nail'd), du Quiz (Buzz Quiz TV et sa copie TV Show King) et une belle cession de Sports Champions.
Ouf, crevé!

samedi 29 janvier 2011

Mon jeu du moment: Vanquish



Ah, le retour aux affaires de Shinji Mikami (Resident Evil, Dino Crisis, God Hand), déroutant, prône l'action frénétique à s'en faire des ampoules aux doigts dans une oeuvre où plein la vue est le maître mot tant au niveau visuel qu'en vitesse, balayant nos connaissances du genre et renouvelant le terme d'action par la même occasion. Quand on joue à Vanquish, on se fout du scénar pour se concentrer sur un gameplay basique et efficace: détruire des robots à tour de bras avec un plaisir toujours présent.

Petit pitch de départ quand même: dans le futur, la Russie frappe les Etats-Unis (et plus particulièrement San Francisco) avec l'intention de faire s'agenouiller la grande puissance mondiale et menaçant de rééditer l'attaque meurtrière sur New-York en cas de refus. Bien évidemment "on ne négocie pas avec les terroristes", et des militaires suréquipés sont alors envoyés dans la colonie spatiale d'où est parti le laser avec le simple but de l'anéantir. Notre joueur appartient à cette section d'assaut, bénéficiant d'une armure unique aux déplacements prodigieux.


Et l'histoire s'arrête là. Nous parcourons des niveaux avec désormais un seul objectif: transformer en boîte de conserve tous les droïdes que nous rencontrons, et il y en a un sacré paquet! Pour ce faire, nous possédons un arsenal qui peut être modifié à tout moment - par la simple récupération d'une arme qui remplace celle de notre inventaire - et terriblement varié tels une arme d'assaut, un fusil à pompe, un lance-disque, des grenades, un fusil à lunette ou encore un lance-roquettes. Le combat à main nu est également possible, et l'utilisation du boost de notre armure un avantage certain. C'est clair, les affrontements (mettant également en scène nos équipiers) vont à cent à l'heure et une nouvelle capacité se dévoile alors: le blocage du temps, utilisant la jauge de boost. Un excellent moyen de détruire plusieurs ennemis lorsque ceux-ci nous entourent, qui parfaitement maîtrisé peut changer le cours d'une bataille. Enfin, notre héros n'a pas de barre de santé, mais un système auto-régénérant comme on en voit de plus en plus ces derniers temps.


Le jeu est vraiment magnifique, reste toujours ultra-fluide malgré les très nombreux personnages se battant à l'écran, et possède une jouabilité simple d'accès. Je le trouve toutefois assez dur en mode normal (que j'ai abandonné pour recommencer en facile), mais les quatre modes proposés sont là pour convenir à tous les types de joueurs. On parle d'une durée de vie de 5 à 6 heures - ce qui me semble bien le cas - mais ce n'est pas un problème en soi car Vanquish, et on le comprend rapidement, est un jeu défouloir que l'on ressort à l'envie, avec des statistiques de fin de niveau qui ne demandent qu'à être améliorées. Et puis, je ne suis pas certain que passer 15 heures dans des couloirs à shooter à tout va ne lasserait pas le joueur... De petites doses à plusieurs reprises sont le choix de Mikami, et il me convient parfaitement.


Bourrin, speed, jouissif et nerveux sont des adjectifs facilement attribuables à Vanquish à qui l'on aurait néanmoins aimé en rajouter un petit - "convivial" - en raison d'une absence de mode multijoueurs. Dommage, car imaginer ces combats avec un pote relève du fantasme réellement possible mais non-appliqué. L'expérience solo se suffit malgré tout à elle-même, et l'éclate est totale manette en mains dans ce hit signé Platinum Games et encore une fois distribué par Sega qui sait faire plaisir aux vieux de la vieille, après l'exceptionnel Bayonetta.

vendredi 28 janvier 2011

Qu'est-ce que la Playstation Suite?


Présenté hier et brièvement annoncé dans mon article sur le NGP, ce nouveau service de Sony Computer Entertainment qui sera disponible en cours d'année concerne les smartphones et tablettes tactiles fonctionnant sous Androïd et a pour but d'attirer une nouvelle clientèle de gamers.

La Playstation Suite est donc pour faire simple une adaptation du Store pour les téléphones mobiles ainsi que la nouvelle NGP. On y trouvera en téléchargement des jeux PSN, des minis et des titres de la première Playstation, dont le catalogue aujourd'hui est déjà bien fourni; ce sont d'ailleurs ces "Classiques PSOne" qui ouvriront le bal de ce nouveau marché. Des jeux exclusifs à Suite (comprenez par là nouvelle plate-forme de développement) verront également le jour, ainsi qu'un label nommé "Playstation Certified" indiquant l'assistance de SCE envers les divers fabricants. Bref, des jeux Playstation pour une communauté bien plus nombreuse!

Dead Space 2 et Inazuma Eleven sont de sortie


Voici pour terminer la semaine en beauté la sortie commerciale de deux jeux que j'attendais personnellement beaucoup: la suite des aventures spatiales de Isaac Clarke et les débuts de footeux en culottes courtes.

Ah, les nombreuses heures passées à arpenter le vaisseau Ishimura nous auront bien foutu la pétoche avec ces monstres dégueux planqués dans de sombres couloirs. Et Dead Space 2 nous promet une immersion identique dans des lieux plus vastes et variés, de nouvelles frayeurs en compagnie de notre héros de l'espace, bref les mêmes sensations, mais en mieux. En plus des versions classiques sur PC, PS3 et XBox 360, une version dite "limitée" sortira en exclu sur la console de Sony avec dans son boîtier la version HD de Extraction, titre sorti préalablement sur Wii et jouable à la manette comme au Move. Enfin, une version collector verra le jour sur les trois supports, avec bande-originale, lithographie, contenus téléchargeables inclus, et soit Extraction (PS3), soit un goodie de fan: la réplique du Cutter Plasma (360 et PC). Et moi qui l'ai précommandé depuis plusieurs semaines espère que mon cher facteur me déposera bien vite ce colis.

Enfin, après trois ans d'attente, Level 5 se décide à nous sortir sa vision d'un jeu de foot mélangé à un RPG, le Olive et Tom des temps modernes qui a déjà connu deux suites et un spin-off au Japon: Inazuma Eleven. Ca faisait un moment que j'avais abandonné l'idée de gérer ma team de cassos, et voila qu'en fin d'année dernière la nouvelle est tombée en emplissant mes yeux de larmichettes de joie: le jeu sort en France, sur DS donc, et s'en trouve totalement traduit dans notre langue! Alors là, ça m'intéresse clairement, faudrait plus que je trouve le temps de m'y mettre. Oui, je le ferai un jour. Quand j'en aurai terminé avec la dizaine de jeux pas encore déballés. Et merde...

jeudi 27 janvier 2011

Sony nous présente enfin sa nouvelle console portable: nom de code NGP


C'est lors du Playstation Meeting qui s'est déroulé à Tokyo que Sony Computer Entertainment a dévoilé sa tant attendue nouvelle machine destinée à remplacer la PSP, mettant alors fin aux différents sons de cloche ébranlant le web depuis plusieurs mois et nous donnant enfin de vraies réponses sur sa forme et son potentiel: bienvenue alors à la Next Generation Portable.


On n'y croyait pas trop à la PS3 portable décrite ces derniers jours par les éditeurs travaillant dessus, bien qu'on en fantasmait clairement... et pourtant c'est le cas: un monstre de puissance doté de deux sticks analogiques et d'un écran tactile, ainsi que de plusieurs autres surprises! Reprenant le design de notre bonne vieille PSP (pas d'écran coulissant, donc), elle y ajoute de nouvelles fonctionnalités tels des caméras avant et arrière, une géolocalisation, un détecteur de mouvements ou encore une interconnexion avec sa grande soeur de salon, sans pour autant passer au tout-dématérialisé mais en adoptant un nouveau système de support pour ses jeux - qui se trouveront également disponible sur le Store. Des jeux faciles à développer car reprenant l'architecture de la PS3 (de nombreux portages sont à venir) et qui bénéficieront aussi des trophées dont on ne peut plus se passer. Voici en détail les caractéristiques techniques de la NGP (nom de code provisoire), qui sortira mondialement cette année.

- OLED et nouvelle interface utilisateur
À l'avant, le NGP est doté d'une magnifique diode électroluminescente organique (OLED) multitactile de 5 pouces. Associés à l'OLED, l'unité centrale et le processeur graphique hautes performances permettent des graphismes riches et époustouflants jamais vus sur une système de divertissement portable, tant en matière de jeux vidéo que d'autres contenus de divertissement numérique. Le nouveau système NGP intègre également un pad multitactile unique en son genre qui, associé à l'affichage tactile frontal, offre des possibilités vidéoludiques inédites aux utilisateurs. Ainsi, ceux-ci peuvent interagir directement en 3D avec les jeux, en "touchant, attrapant, traçant, poussant et tirant" avec leur main.


- Super Oval Design et deux joysticks analogiques
Tout en reprenant la philosophie conceptuelle de base de la PSP, le NGP adopte le facteur de forme Super Oval Design, conçu pour garantir aux utilisateurs une prise en main confortable. Pour la première fois, un système de divertissement portable sera doté de deux joyticks analogiques, ce qui offrira aux joueurs des genres plus variés en matière de divertissement vidéoludique nomade.


- LiveArea
Chaque jeu dedié à la machine sera assorti d'un espace nommé LiveArea, où les utilisateurs pourront se divertir et partager leur passion avec d'autres joueurs. Les utilisateurs auront également accès à toute l'actualité des développeurs et éditeurs de jeux vidéo via le PlayStation Network. En outre, les utilisateurs du NGP pourront visualiser un rapport Activity constamment mis à jour avec les scores des utilisateurs qui jouent au même jeu, ce qui permettra des communications actives en temps réel entre eux.


- Proximité
Sony proposera sur le NGP des services locaux, dans le cadre des fonctionnalités PlayStation Network de base. Nommée Proximité, l'application inédite, conçue spécifiquement pour ce service et le réseau, sera préinstallée sur le système. Ainsi, les utilisateurs sauront à quel jeu leurs amis des environs sont en train de jouer, ou à quels jeux ils ont joué récemment. Les utilisateurs pourront faire des rencontres virtuelles avec leurs amis et de nouveaux joueurs, quels que soient les jeux auxquels ils jouent. Il leur suffira pour cela de partager leurs infos de jeu, n'importe où et n'importe quand.


- Nouveau support vidéoludique
Le NGP adopte un nouveau support vidéoludique, à savoir une petite carte mémoire Flash destinée à tous les jeux. Grâce à la mémoire Flash, cette carte novatrice permet de stocker des jeux entiers, ainsi que des extensions pour les jeux et des sauvegardes de partie. En adoptant cette solution de carte mémoire Flash, Sony pourra proposer à terme des cartes de jeu à mémoire accrue, ce qui permettra aux développeurs de stocker un plus gros volume de données de jeu de façon à garantir des expériences vidéoludiques riches et passionnantes.


La console sera également dotée de deux caméras (une à l'avant, une à l'arrière), ainsi que de trois détecteurs de mouvements, d'un gyroscope, d'un accéléromètre et d'une boussole électronique. Toutes ces fonctionnalités feront profiter les utilisateurs d'un monde de divertissement ancré dans la réalité.

Caractéristiques

- Unité centrale : processeur ARM® CortexTM-A9 quadricœur

- Processeur graphique : SGX543MP4+
- Dimensions externes : 182 x 18,6 x 83,5 mm environ (largeur x hauteur x épaisseur)
- Écrans :(écran tactile) : 5 pouces (16/9e), 960 x 544, 16 millions de couleurs environ, écran OLED multitactile, surface capacitive
- Pad tactile arrière : pad multitactile, surface capacitive
- Caméras : une à l'avant, une à l'arrière
- Son : haut-parleurs stéréo et micro intégrés
- Capteurs : système de détection de mouvements SIXAXIS (gyroscope trois axes, accéléromètre trois axes), boussole électronique trois axes
- Localisation : GPS intégré, assistance localisation sans fil
- Touches/interrupteurs : touche PS, touche d'alimentation, touches directionnelles (haut/bas/gauche/droite), touches d'action (Triangle, Cercle, Croix, Carré),
gâchettes (gauche/droite), joystick analogique gauche, joystick analogique droit, touche START (mise en marche), touche SELECT (sélection), touches de volume (+/-)
- Communications sans fil : connectivité réseau mobile (3G), IEEE 802.11b/g/n (n = 1x1) (sans fil), (mode infrastructure/mode ad hoc), Bluetooth 2.1+EDR (A2DP/AVRCP/HSP)

Et du côté des jeux, ça donne quoi? Et bien, 82 éditeurs et développeurs tous pays confondus ont déclaré avoir des projets sur NGP, parmi lesquels les grosses pontes du jeu vidéo d'aujourd'hui que sont Square Enix, Namco Bandai, Sega, Konami ou encore Capcom au Japon; Activision, Rockstar, Ubisoft et même Epic pour l'occident. Du bien beau monde qui répond présent d'entrée sur cette magnifique bécane, dont les premiers jeux ont été annoncés à la conférence même: Call of Duty, Uncharted, Little Big Planet et Killzone y verront le jour, ainsi que les adaptations de Monster Hunter 3rd (déjà sur Wii et PSP) et Yakuza 4 (identique à la version PS3), alors que Hideo Kojima travaille sur un titre encore inconnu.



Annoncée parallèlement au NGP, la PlayStation Suite - accès à un équivalent du Store pour les smartphones fonctionnant sous Androïd - lui sera étroitement liée. Les nouveaux contenus vidéoludiques destinés aux systèmes de divertissement portable Androïd seront également compatibles avec le NGP. Ainsi, les utilisateurs pourront non seulement accéder à du contenu à la pointe de la technologie, mais aussi à des produits plus occasionnels, typiques du marché mobile. Le service Playstation Suite sera disponible dès la fin de l'année.


Maintenant, il faudra attendre le prochain E3 pour en savoir plus sur le prix de la console, ses titres du lancement et même officialiser son nom NGP (qui n'est pas encore définitif), mais pour le moment il faut bien avouer que cette présentation a réellement été impressionnante. Vivement plus de news, et commençons à économiser pour la fin d'année!

Une démo de Killzone 3 pour le 16 février


Ou même deux, pour être précis, étant donné qu'elle sera disponible en deux versions - 2D et 3D - qui se dérouleront sur le même niveau à la seule différence technique des téléviseurs; ledit niveau portant le nom de "Incursion glacée", et se situant au milieu du jeu. Si vous êtes membre du service Playstation Plus, alors c'est avec une semaine d'avance que vous pourrez découvrir les terres de Helghan, soit le 9 février! Cool, non?

A noter que la version 2D de la démo proposera un mode coop en écran splitté, et que la gestion du Move sera bien sûr gérée pour les heureux possesseurs de l'accessoire.

Killzone 3 sortira dans toutes les meilleures échoppes le 23 février 2011.

mercredi 26 janvier 2011

Mise à jour Playstation Store du 26/01/2011


Cette semaine sur le Store arrive la version dématérialisée de Dead Space Extraction (jouable au Move), en parallèle de la version boîte "limitée" de Dead Space 2. On note également la présence du classique de la Playstation  Tomb Raider 4 ainsi que de très nombreux thèmes et fonds d'écran. Et les soldes de janvier qui continuent!
Contenus additionnels (PS3)

Dead Space 2 - Packs Hazard, Martial Law, Supernova (4.99€ chacun)
Trinity Universe - Mightiest Meteorite Pack (2.99€), Super Treasure Pack 1, 2 et 3 (gratuits)
Super Street Fighter IV - Ultra Classic Pack (3.99€)
Rock Band 3 - David Bowie Pack 02 (6.59€)
Rock Band Network - 5 nouveaux titres (1.49€ chacun)


Version d’essai et activation (PS3)

Dead Space: Extraction (14.99€)

Démo (PS3)

BulletStorm

PSone Classic (PS3 et PSP)

Tomb Raider: La révélation finale (9.99€)

Mini (PS3 et PSP)

Denki Blocks! (3.99€)

Thèmes Premium (PS3)

Dragon’s Lair (2.49€)
Disruptive Themes : Mended Hearts (1.99€)

Thèmes dynamiques (PS3)

Leviathan Themes - Code Entropy: Alpha, Beta et Gama Themes (2.99€ chacun)
Straight Right Themes - Pixel Factory (1.99€)
Assassin’s Creed: Brotherhood (2.99€)
Top Darts (1.99€)
Drapeaux - France, Allemagne, Royaume-uni, Italie, Portugal, Espagne, Russie, Turquie (1.99€ chacun)

Wallpapers (PS3)

Beat Sketcher
HD Wallpaper
Kite
Painting
Theatre
Echochrome II
Tower


Vidéos (PS3)

Assassin’s Creed: Brotherhood Histoire
Battlefield Bad Company 2: Vietnam
Motorstorm Apocalypse
Modern Combat: Domination
Jeux complets (PSP)

Spectral Souls: Resurrection of the Ethereal Empires (17.99€)
Ys: The Oath in Felghana (24.99€)

Wallpaper (PSP)

Legends of War: Patton’s Campaign Wallpaper 6

Blu-ray Paintball


Par le biais des différentes promotions liées à l'achat de films en format Blu-ray (30€ les 3), mon choix s'est porté sur différents titres pas très connu du grand public, et pour cause: il s'agit de long-métrages sortis directement en vidéo, et dont je ne savais en fait pas grand chose mis à part des labels que je considère de qualité dans le cinéma d'horreur (Wild Side) et des bandes-annonces accrochantes. Celui dont je vais traiter aujourd'hui est disponible à la vente depuis janvier 2010, et se nomme Paintball.


Tout d'abord, et pour mettre en confiance, on parle ici de cinéma espagnol, qui représente pour moi le meilleur en termes de frissons et d'ambiance; et encore une fois on n'est pas trompés par la marchandise. L'histoire raconte une partie de paintball qui vire au cauchemar, quand les joueurs découvrent qu'ils sont pris pour cibles par un chasseur tirant à balles réelles. Une traque sans relâche commence alors, où chacun révélera ses capacités à survivre - ou pas - dans une immense forêt propice aux embuscades. Alors que certains craquent, les autres seront prêts à tout pour sortir vivants du jeu de leurs vies...



Passionnant de bout en bout, mettant le spectateur au plus proche de l'action, ce film m'a beaucoup fait penser à un autre venu également du pays d'Iniesta: Les proies, sorti en salles en 2007. Quand la tension prend le pas sur l'action, nous avons affaire à un bon trip qui ne nous fait pas regretter notre choix: Paintball, c'est d'la balle!

mardi 25 janvier 2011

Coup de gueule envers Clap Production


J'avais initialement prévu pour aujourd'hui un billet plein d'humour et de bonne humeur, et pour cause: je devais assister hier à l'enregistrement d'une émission télévisée avec comme invités Dany Boon et Benoît Poelvoorde à l'occasion de la sortie prochaine de leur très attendu film Rien à déclarer. C'aurait été formidable, oui, mais la production en a décidé autrement et me voila avec un énorme mécontentement - et je pèse gentiment mes mots - qui aboutit à ce carton rouge.

Tout commence il y a 15 jours, quand je reçois dans ma boîte mail une invitation de la part de Claponline afin de participer en tant que public à ladite émission nommée "Ciné Séries & Cie", qui sera diffusée sur Orange TV et dont c'est le pilote. Très content, d'autant plus qu'en vérifiant mon planning je ne travaille pas ce jour-ci, j'accepte l'invit' en la validant par téléphone. On me demande néanmoins de confirmer trois jours avant afin de bloquer définitivement la place, ce que j'ai fait bien évidemment. Le jour J - hier donc - je me présente aux studios du quai de Javel et me vois refuser l'entrée ainsi qu'une quinzaine d'autres personnes pour le motif que le plateau monté dans la nuit comporte finalement moins de places assises que prévu, et qu'il est déjà complet! Après une demi-heure d'attente mise à profit afin de nous trouver une solution (dont la logique aurait été une alternance du public, l'enregistrement durant trois heures), on se voit "invités" à assister à l'émission depuis une autre salle via un poste de télévision; et ce ne sont pas les petits fours proposés qui me font passer la pilule... Une gestion lamentable qui prend encore une fois le public pour des cons, véritable incompétence qui se fout royalement des deux heures de trajet et dix euros que m'ont coûté le transport pour me retrouver finalement sans rien, une journée de perdu tout simplement; car je me suis barré, en compagnie de deux autres personnes - les autres moutons fermant leurs gueules et acceptant la "solution" proposée.

Il y a deux ans, j'avais déjà eu des soucis avec cette société de prod' et ces mêmes studios (un enregistrement annulé sur place après deux heures d'attente sous la pluie), et j'avais décidé de leur donner une seconde chance, mais vous en voyez le résultat. Dans mon entourage, on dit de cela: "tu n'as pas joué mais t'as perdu quand même", faisant référence au fait que je n'ai rien demandé mais ai été invité. Donc, si vous recevez une invitation de Clap Production, méfiez-vous! Je vous aurais prévenu...

lundi 24 janvier 2011

Rétro: Batman Game Boy


En voila une cartouche qui a longtemps tourné dans ma bonne vieille Game Boy, l'ado que j'étais n'ayant que peu de sous en poche et exploitant à fond chacun de ses jeux. Une époque aujourd'hui bien lointaine, où les softs ne possédaient pas de système de sauvegarde mais nécessitaient d'être terminés en une fois, tels des bornes d'arcade. Une époque aussi où les licences étaient finement exploitées, et non symboles de jeux bâclés. Une époque enfin où le game over était monnaie courante et le nombre de vies limitées; ainsi est sorti en 1990 Batman, développé par le studio japonais Sunsoft.


Grand fan du film de Tim Burton sorti l'année précédente, je m'étais fait offrir à noël son adaptation vidéoludique avec l'envie d'incarner à mon tour la chauve-souris. La génération actuelle aurait un mal fou à le comprendre, mais ce titre était une véritable bombe de la première génération de jeux de la console, doté d'un réel fun qui n'a point vieilli. Découpé en quatre mondes, ce jeu de plate-formes nous fait contrôler un minuscule Batman devant passer chaque niveau en éliminant ses adversaires grâce à un arsenal évolutif (pistolet, batarang...) tout en sautant habilement et évitant le vide. Comme chez un certain plombier moustachu, de nombreux blocs d'items sont disséminés dans le décor et leur destruction aboutit à l'obtention de nouveaux pouvoirs. Si les deux premiers mondes (la ville et le musée) sont somme toute classiques, le troisième surprend le joueur par un clone hyper réussit de R-Type où l'on dirige le Batplane, alors que le dernier - la cathédrale - revient à de la plate-forme pure avec cependant une nuance: un décor toujours en mouvement! Pas simple d'en voir le bout lorsqu'il faut gérer les sauts et les attaques ennemies en même temps que l'infatigable scrolling horizontal. En point d'orgue du jeu, nous trouvons l'indispensable combat contre le boss de fin: le terrible Joker.


Ah, je m'en souviens du temps passé sur ce jeu, à constamment aller plus loin en apprenant à traverser chaque niveau de la meilleure des manières, à connaître parfaitement chacun des décors et l'emplacement des divers bonus. Toujours plus fort, toujours plus loin donc, jusqu'à enfin arriver au bout de la cathédrale, combattre et finalement vaincre notre ennemi juré. D'une traite, sans sauvegarder. Une autre époque...

dimanche 23 janvier 2011

La semaine du gamer


J'ai attaqué l'aventure Lara Croft and the guardian of light, que je trouve véritablement passionnante. A la fois casse-tête et action, ce jeu solo et coopératif donne un peu de fraîcheur à l'univers Tomb Raider que j'apprécie dès la première heure.
Enfin, les Playstation Move sont revenus en magasins! Et après en avoir acheté un second, je l'ai vite testé sur les modes deux controllers de Sports Champions (beach-volley, gladiateurs et tir à l'arc), à défaut d'avoir pu tester le mode deux joueurs.
Toujours sur Dragon Quest 9, après 30h de jeu.
Achat de TV Show King en promo (1€!) sur le Store. Ce Buzz-like est bien sympa - je possède et adore l'original - et son mode online très fun. En plus, j'ai gagné!

samedi 22 janvier 2011

Les lapins crétins dans Star Wars



Petit montage perso avec nos rongeurs préférés jouant La guerre des étoiles via JibJab.

vendredi 21 janvier 2011

Cinéma Le frelon vert / Propriété interdite


Adorant - que dis-je, adulant - le réalisateur Michel Gondry, j'étais extrêmement impatient de voir comment ce génie du surréaliste allait tourner son premier film d'action, qui plus est adaptation d'une célèbre licence. On ne tarde pas à comprendre: Le frelon vert met une patate d'enfer à ses spectateurs avec de la baston aux stéroïdes, un humour à cheval entre l'américain et le français (et ça c'est top), des persos charismatiques dans chaque camp; bref une interprétation au poil pour une mise en scène magistrale. Tantôt drôle, tantôt violent, et même quelque peu émouvant, nous avons ici un très grand film pour 2011.

Pfff, c'est pas aujourd'hui que le cinéma français pourra espérer rivaliser avec l'espagnol sur le terrain de l'horreur tant la comparaison serait une insulte à celui-ci. Un exemple? Propriété interdite, sorti de nulle part, et avec une bonne critique dans un journal gratuit trouvé dans le métro (sûrement la seule). Deux acteurs qui jouent comme des pieds et qui énervent rapidement, une ambiance inexistante, un ennui mortel pendant 40mn... puis je suis parti, précédé par trois autres personnes. Ma première bouse de l'année.

jeudi 20 janvier 2011

Evénements LittleBigPlanet 2 dans plusieurs villes de France


A l’occasion de la sortie de Little Big Planet 2, les stars du jeu, Sackboy et Sackgirl, partent en tournée dans toute la France, pour tenter de trouver l’âme sœur; tiens, une St Valentin avant l'heure!


La tournée débutera dès aujourd'hui à Nantes où ils seront tous deux présents sur la place centrale à partir de 15 heures (oui mais là, c'est trop tard). Venez à leur rencontre, et suivez-les dans leur promenade. Ils iront ensuite au Théâtre et à Ze Bar, pour un début de soirée haut en couleur dès 21 heures (si vous êtes dans le coin, c'est pas trop tard!)

A partir de 23h, ils seront au LC Club pour vous offrir de nombreux cadeaux. Ils y organiseront un concours, où vous pourrez leur faire votre plus belle déclaration d’Amour.

A gagner : une bague Mauboussin et une soirée privative pour le prétendant et ses amis !

N’hésitez pas à venir nombreux vivre l'aventure LittleBigPlanet 2 en live et tentez de faire chavirer le cœur de nos deux stars !

Les prochaines dates de déclaration d’Amour sont :

    • Samedi 29 janvier au Club La Croisière de Montpellier
    • Samedi 5 février au First à Lyon
    • Jeudi 10 février au Duplex à Paris 


Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.eu.playstation.com

Sackboy, Batman et Shepard reviennent en magasin.


Voilà une année qui commence fort en terme de sorties de jeu, et après Kingdom Hearts Re-Coded tout en attendant Dead Space 2, ce sont trois gros morceaux qui ont atterri sur les étals de nos revendeurs favoris: Little Big Planet 2, DC Universe Online et Mass Effect 2 PS3.

Cela fait déjà plus de deux ans que Media Molecule a révolutionné le jeu de plate-forme en lui donnant un aspect communautaire très longue durée, en plus d'une maniabilité simple et efficace ainsi qu'une mascotte personnalisable à l'envie: Little Big Planet a reçu un succès critique et commercial amplement mérité, son mode solo m'ayant personnellement occupé bien des soirées seul ou avec des amis; et les niveaux créés par les autres joueurs généralement bien imaginés - deux millions! -ne faisant que perdurer le soft. Malheureusement pas très patient, j'ai vite abandonné la création de mon propre niveau, mais retenterais sûrement l'expérience avec sa suite.


Car Little Big Planet 2, loin de se reposer sur ses lauriers, amène en son sein bien des nouveautés! Tout d'abord, fini le 100% plate-forme, et bienvenue à une multitude de possibilités aux gameplays différents tels du shoot, de la course, ou plus calmement des créations vidéo en tous genres. Aux 50 niveaux de l'aventure principale - ce qui est bien généreux - succèderont donc les oeuvres de la communauté, des jeux complets dont la seule limite est la créativité de chacun. J'ai hâte de voir ce que les joueurs du monde entier vont nous imaginer... d'autant plus que tous les niveaux créés sur le premier épisode seront toujours jouables avec le second. Que de bonnes nouvelles, comme je le disais!


Hier est également sorti le MMO mettant en scène les super-héros de l'univers DC Comics: DC Universe Online, sur Playstation 3 et PC. Le titre du studio américain Sony Online Entertainment (Everquest, Star Wars Galaxies) est exclusivement jouable en ligne, avec abonnement, et l'on décide d'emblée d'incarner soit un héros, soit un vilain, que l'on créé de toutes pièces autant sur l'apparence physique que sur les pouvoirs. Vous battre aux côtés de Superman contre l'infâme Lex Luthor, ou au contraire rejoindre les rangs du Joker et répandre la terreur dans le monde: de votre choix dépend votre destin. De Metropolis à Central City, bien des lieux connus des divers titres du label s'offriront à vous comme les terrains de jeu idéaux dans des combats dopés aux super-pouvoirs, le tout sur des scenarii écrit par les vrais auteurs de DC Comics!


Enfin, c'est aujourd'hui que déboule sur Playstation 3 ce qui fut jusqu'à présent une exclusivité de marque sur la concurrente XBox 360 - en plus du PC : Mass Effect 2. L'action-RPG de Bioware (qui a reçu les récompenses "meilleur jeu 360" ainsi que "meilleur RPG" aux Video Game Awards 2010) nous emmène alors dans l'espace en compagnie du commandant Shepard, héros du premier opus - qui se joue ici sous forme de BD interactive - pour de nouvelles aventures galactiques. L'une des particularités du jeu est l'importance des choix que l'on fait et qui ont une influence sur la suite de l'histoire. Sachez enfin que cette version PS3 ne se contente pas d'être un simple portage, mais bénéficie du moteur graphique du troisième épisode qui sortira en fin d'année, tout en contenant plusieurs add-on payants à l'origine; bien que d'autres soient déjà proposés sur le Store. Un indispensable, donc.

mercredi 19 janvier 2011

Mise à jour Playstation Store du 19/01/2011


En cette période de soldes, les boutiques physiques ne sont pas les seules à nous proposer des tarifs intéressants - ou à peu près, car cet hiver c'est pas trop la joie des promos en France. Heureusement pour nous, les éditeurs décident de remettre le couvert des rabais en folie sur plusieurs titres en téléchargement, et il y a du lourd sur le Store: GTA, Metal Gear, Megaman.... dans la continuité de noël, on va faire chauffer les cartes bancaires. En plus de la mise à jour hebdo, bien évidemment, avec l'arrivée du second add-on d'Assassin's Creed Brotherhood ou d'un nouveau costume pour Sackboy afin de fêter dignement l'arrivée de Little Big Planet 2.

Soldes d'hiver ( jusqu'au 2 février)

2K Games

Mafia II Complete DLC Bundle (24.99€)
BioShock 2 Complete DLC Bundle (14.99€)

Capcom

Bionic Commando: Rearmed (9.99€ > 7.99€)
Final Fight: Double Impact (9.99€ > 4.99€)
Mega Man 9 Complete Bundle (9.99€)
Mega Man 10 Complete Bundle (9.99€)
Dead Rising 2 Skills Pack Bundle (3.99€)

Konami

GTI Club+ (9.99€ > 4.99€)
Rocket Knight (12.99€ > 6.49€)
Vandal Hearts: Flames of Judgement (12.99€ > 6.49€)
Zombie Apocalypse (9.99€ > 4.99€)
Metal Gear Solid: Peace Walker (PSP; 39.99€ > 19.99€)
Metal Gear Solid: Digital Graphic Novel (PSP; 7.99€ > 3.99€)

Rockstar Games

GTA IV: The Lost and Damned & The Ballad of Gay Tony Bundle (19.99€)
Midnight Club Bundle: LA Remix & Dub Edition (PSP; 19.99€)
GTA: Chinatown Wars (PSP) (34.99€ > 14.99€)

THQ

Red Faction: Guerrilla (19.99€ > 14.99€)
WWE Smackdown vs. Raw 2011: Fan Axxess Pack (7.99€ > 5.99€)
WWE Smackdown vs. Raw 2011 (PSP; 39.99€ > 19.99€)
UFC Undisputed 2010 (PSP; 39.99€ > 19.99€)
Spongebob Squarepants: Truth or Square (PSP; 29.99€ > 19.99€)

Divers

Warhawk Complete Bundle (19.99€)
Crash Commando (7.99€ > 3.99€)
TV Show King (4.99€ > 0.99€)
Split/Second - High Octane Supercar Pack (1.99€ > 0.99€)
Topatoi Episode 2: Pillar of the Skies (5.99€ > 2.99€)
Assassin’s Creed (29.99€ > 19.99€)
Hannah Montana: Rock out the Show (PSP; 29.99€ > 19.99€)
Hannah Montana : Fashions Add-on (PSP; 1.49€ > 0.75€)
Hannah Montana : Moment Maker Add-on (PSP; 0.99€ > 0.49€)
Half-Minute Hero (PSP; 14.99€ > 9.99€)
Harvest Moon: Innocent Life (PSP; 12.99€ > 7.99€)
Harvest Moon: Hero of Leaf Valley (PSP; 24.99€ > 13.99€)
Valhalla Knights (PSP; 12.99€ > 7.99€)
Valhalla Knights 2 (PSP; 14.99€ > 9.99€)
Valhalla Knights 2: Battle Stance (PSP; 19.99€ > 14.99€)
Peter Pan: Adventures in Neverland (PSone; 3.99€ > 1.99€)
A Bug’s Life (PSone; 3.99€ > 1.99€)

Mise à jour hebdo



Ajouts de jeux et contenus (PS3)

Mass Effect 2 :
    - N7 Complete Arsenal Bundle (7.99€)
    - Aegis Pack (1.99€)
    - Appearance Pack (1.99€)
    - Equalizer Pack (1.99€)
    - Firepower Pack (1.99€)
    - Recon Operations Pack (1.99€)
    - Terminus Pack Pack (gratuit jusqu’au 23 février, 1.99€ par la suite)
    - Cerberus Pack (14.99€)
Trinity Universe - High level Armour Pack (2.99€); Synthesis Encyclopaedia Complete Edition (gratuit)
Tron: Evolution - Multiplayer Map Pack (3.99€)
Assassin’s Creed: Brotherhood - Animus Project Update 2.0 (gratuit)
R.U.S.E. - Chimera Operations Pack (6.99€)
DJ Hero 2 - Trance Anthems Mix Pack (7.99€)
EA Sports Active 2 - Starter Pack Nike (4.99€)
EyePet Move - Emergency Styling Pack (2.99€)
LittleBigPlanet - Space Costume (gratuit; compatible également avec LittleBigPlanet 2)
ModNation Racers - Time Savers Pack (2.99€)
Rock Band 3 - Stone Sour Pack 01 (5.29€); Network - 5 nouveaux titres (1.49€ chacun)
 

Offres d’essai et déblocage (PS3)

Spare Parts (9.99€)
Modern Combat: Domination (7.99€)

Jeu téléchargeable (PS3)

Costume Quest on Ice (12.99€)

Minis (PS3 et PSP)

Shift: Extended (3.99€)
Soccer Bashi ( 3.99€)
Pipe Madness (3.99€)

Thèmes dynamiques (PS3)

Leviathan - 5 thèmes (1.99€ chacun)
Sonic 4 Episode 1 (1.99€)

Vidéos (PS3)

MicroBot Heartbeat
Spare Parts
Crysis 2 Be The Weapon
Dead Space 2 Excavations
Singstar The Wiggles

Thèmes Premium (PSP)

Von Chrono - Gassed 1 et 2 (1.19€ chacun)


Fond d'écran (PSP)

Legends of War: Patton’s Campaign Wallpaper 5

mardi 18 janvier 2011

Final Fantasy XIII à la conférence Square Enix



Que de bonnes nouvelles pour les amateurs du géant japonais et de sa série phare, avec de multiples annonces aujourd'hui à la conférence 1st Production Department Premiere concernant le projet Fabula Nova Crystallis, initié l'an dernier par l'excellent Final Fantasy XIII et dont la suite est fort attendue. C'est avec joie que l'on a donc assisté à l'officialisation de Final Fantasy XIII-2 sur PS3 et 360 pour la fin d'année dans le monde entier, une nouvelle bande-annonce de Final Fantasy Versus XIII toujours exclusif à la console de Sony sans date précise, et enfin au changement de nom de Final Fantasy Agito XIII en Final Fantasy Type-0, prévu sur PSP au Japon l'été prochain; ce dernier pouvant d'ores et déjà voir arriver des suites avec la dépose des marques Type-1, 2 et 3 par le développeur.



Je ne sais pas pour vous, mais ça me met une sacrée patate de savoir qu'à noël prochain Lightning et ses comparses seront au pied de mon sapin!

Bienvenue dans le nouveau Poisseland

Et ce début d'année se révèle propice à un petit lifting du blog, plus sobre et arborant un nouveau logo, mais toujours doté du même état d'esprit poissemaniesque. Merci d'être aussi nombreux à le suivre, en espérant que cette maquette 2011 vous satisfasse.

Mon jeu du moment: Lara Croft and the guardian of light


En tant que fan de la première heure de Tomb Raider et de son héroïne de charme, je ne pouvais passer à côté d'un épisode de la série même si celui-ci se démarquait de nos habitudes d'aventuriers. Après avoir mis les mains sur les opus de salon ainsi que les portables, me voici désormais face au premier titre dématérialisé de la saga: Lara Croft and the guardian of light.


L'utilisation de la 3D isométrique remanie notre manière d'aborder l'aventure avec des niveaux linéaires et ponctués de casse-têtes en tous genres. Certains sont indispensables à la progression, tandis que d'autres de nature optionnelle récompensent le joueur pour son implication et sa réussite par le biais de nouvelles armes et améliorations d'état. L'équipement de Lara se compose initialement de ses traditionnels flingues, d'un grappin et d'une lance sacrée, avant de pouvoir s'étoffer; ce qui ne sera pas de trop dans des confrontations avec le bestiaire du temple et de ses alentours. Plutôt varié, on y trouve autant des animaux sauvages (loups, araignées...) que des démons ayant juré la fin de notre périple. Les décors majestueux nous possèdent immédiatement, et la maniabilité simple de Lara rend le titre accessible rapidement. Entre action et réflexion, Crystal Dynamics a trouvé un équilibre qui n'est pas mis en défaut.


La particularité du titre est de proposer une aventure en solo ou à deux, et dans ce dernier cas il est possible de jouer sur le même écran ou bien en ligne. Si l'on est seul, alors on incarne Lara; mais en duo un second personnage du nom de Totec sera contrôlé par vous même ou votre ami et le côté coopératif sera de vigueur. Ce sont les mêmes niveaux - au nombre de quatorze - mais on les joue différemment que l'on soit un ou deux à vivre l'aventure. Obtenir toutes les récompenses et résoudre les énigmes est un sacré défi qui tiendra en haleine les acharnés de trophées.


Le scénario n'est présent que pour introduire ce nouveau gameplay à la série, mais voici tout de même le pitch de départ. Lara découvre le Temple de la lumière en Amérique centrale, où git Xolotl, le gardien des ténèbres. Celui-ci a été emprisonné suite à un combat perdu contre Totec, le gardien de la lumière, des millénaires plus tôt. Mais Lara n'avait pas remarqué qu'elle était suivie par des mercenaires, et ceux-ci la tenant en joue subtilisent le Miroir de Fumée, artefact enfermant en son sein les deux gardiens ennemis qui sont alors libérés. Xolotl prenant la fuite avec le miroir, Lara et Totec s'unissent afin d'empêcher ce dernier d'utiliser son pouvoir de destruction.



http://www.laracroftandtheguardianoflight.com/