lundi 29 novembre 2010

Test Sports Champions


Après l'avoir utilisé dans l'excellent Heavy Rain, l'amusant Pain ainsi que quelques démos bien réussies (Tumble, Kung Fu Rider, TV Superstars...), je ressors mon Playstation Move suite à l'arrivée en ma demeure de l'un de ses jeux phares du lancement: Sports Champions.


Après m'être échauffé tranquillement, avoir rapidement calibré la manette et fait de la place autours de moi, je fus fin prêt à affronter les différentes épreuves disponibles sur le disque. Six jeux y sont présents, très variés et avec de bons challenges à relever: nous trouvons donc du tir à l'arc, du ping-pong, du beach volley, des combats de gladiateurs, du frisbee et même de la pétanque! Cela paraît bien peu, mais tous les maîtriser demande pas mal de temps, surtout si l'on souhaite obtenir la coupe or de chaque épreuve - trois coupes à conquérir par discipline. Dix persos jouables de base (plus d'autres à débloquer), des tenues et terrains de jeux à obtenir au fil des parties: du classique fort bien venu pour une envie de progresser toujours présente, l'obtention de tous les trophées ne se faisant pas sans y laisser de notre sueur. On notera l'agréable possibilité de poser notre propre bande son en fond musical, tout comme le fait que le jeu ne nécessite aucune installation sur le disque dur de la console.


Voici le détail de chaque jeu du soft

Ping-pong: prise en main parfaite avec coup droit et revers, possibilité de faire des effets, déplacements avant-arrière. L'I.A. est très bonne, la difficulté haute s'en trouve bien corsée.

Beach volley: se joue en deux contre deux. On ne déplace pas son personnage sur le terrain, mais jouons uniquement le ballon. Cela se traduit par des engagements, réceptions, passes, tirs, contres; avec là aussi une I.A. poussée - autant pour le coéquipier que pour les adversaires.

Tir à l'arc: d'une précision redoutable, cette épreuve demande sang-froid et rapidité. Diablement efficace.

Pétanque: fort originale, cette épreuve nous permet enfin de titiller le cochonnet depuis son salon. Alors, tu tires ou tu pointes?

Gladiateurs: combats face à un adversaire équipé également d'une arme et d'un bouclier. Une barre de vie qui diminue au fil des frappes, intervention de coups spéciaux... mais un manque de précision dans nos attaques et des déplacements hasardeux (avec les boutons du Move) rendent l'expérience mitigée. Sympa, sans plus.

Frisbee: on joue au golf (mêmes règles) avec un disque. Pas évident à prendre en main, c'est avec de l'entraînement que l'on réussi à viser proprement.


J'ai donc pu m'essayer de nombreuses heures sur Sports Champions, mais uniquement en solo faute de deuxième Move. Il est clair que je m'en prendrais un second à la fois pour des joutes endiablées au tennis de table ou de la coop au volley, mais aussi pour une expérience décuplée au tir à l'arc et aux combats de gladiateurs. Jouables jusqu'à quatre personnes, ces jeux sont parfaits pour passer des réveillons de fin d'année entre la dinde aux marrons et la bûche chocolatée - en lieu et place du sempiternel bêtisier; bref dès que des amis se présentent à votre porte. Mon seul regret vient du fait que six épreuves me semble bien maigre, mais leur intérêt (pour moi 5 sur 6) est élevé. J'imagine bien un second opus débouler l'an prochain, avec dans sa besace du bowling, du tennis ou encore un jeu de fléchettes. Mais nous n'en sommes pas encore là, et voici donc en résumé mon avis sur le produit:

-Parfaite reconnaissance des mouvements, challenges à la hauteur, fun seul et encore plus à plusieurs, originalité de la pétanque et du frisbee, très joli, nombreux trophées à débloquer: pas mal d'heures en prévision à lui consacrer.
                    
                                  8/10 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire