jeudi 25 novembre 2010

Rétro: Fear Effect



C'est en février 2000 que Resident Evil a vu débarquer l'un de ses plus importants concurrents, à la fois d'un point de vue visuel avec son environnement précalculé et de son ambiance survival assez orientée action: le titre produit par Eidos et développé par les américains de Kronos Digital s'appelait alors Fear Effect, et sortait en exclusivité sur Playstation.


L'histoire se déroule en Chine, où trois amis mercenaires vont se confronter à d'étranges fantômes aux cours d'un scénario très élaboré dans lequel ils partent à la recherche d'une personne enlevée avant de se retrouver à affronter de bien puissantes forces occultes. Le joueur dirige alors alternativement les trois héros aux noms de Hana, Deke et Glas, chacun ayant son armement et ses capacités propres, dans des séquences d'action, de mécanismes à activer et autres énigmes à résoudre - l'influence de Resident Evil se ressent à tout moment. De même pour la jouabilité, calquée sur son illustre modèle et donc facilement maîtrisée par les fans du genre.


L'ambiance du titre est assez oppressante de par ses relations avec la mythologie chinoise, relativement gore mais sans en être dénué d'humour. On trouve également un style manga bien prononcé (l'utilisation du cel-shading y est pour beaucoup), aidé par une technique au top qui nous livre des décors non-statiques - néons qui brillent, eau qui coule, effets du vent. De même, les scènes cinématiques présentes utilisent un genre anime qui y est en parfaite harmonie. Le jeu tient sur quatre CD, se finit en une dizaine d'heures et propose trois fins différentes. Vos héros vont-ils survivre à cet enfer? Cela ne dépend que de vos actions.


L'année suivante vit la sortie d'une préquelle intitulée Retro Helix, revenant sur la rencontre entre les trois protagonistes et mettant en scène un nouveau personnage au cours d'une nouvelle aventure tout aussi passionnante. Depuis, un troisième épisode avait été prévu puis annulé sur Playstation 2, et dès lors nous sommes sans nouvelles de Hana et de ses compagnons. On peut toujours espérer que Square Enix nous ressorte cette licence des cartons de Eidos; en tout cas je l'apprécierais énormément. Un grand moment de jeu passé sur PS1, qui se doit de rester en nos mémoires.



    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire