vendredi 30 avril 2010

Dossier Star Wars Partie 6



6e partie:- La Nouvelle République

An 7 à 19. Coruscant a été reprise par les rebelles, la Nouvelle République est née; l'Empire affaibli et divisé est néanmoins toujours présent. Les batailles continuent sur des planètes comme Kessel, Adumar ou Correlia. Isard, nouveau chef de l'Empire, ne cesse de perdre des territoires, et de grands commandants de guerre la quittent pour continuer leurs propres combats de manière indépendante, comme le font le seigneur de guerre Zsinj, l'amirale Daala et le grand amiral Thrawn. D'autres menaces se présentent également sous les traits du criminel Durga le Hutt, du chevalier Jedi devenu fou Joruus C'Boat, ou de la résurrection de Palpatine. Et des armes n'ayant rien à envier à l'Etoile Noire sont la convoitise de tous: le Broyeur de Soleils, le Sabre Noir et Centerpoint.

Yan Solo et Leia Organa, désormais mariés, ont trois enfants: les jumeaux Jacen et Jaina, puis Anakin. La Force coule en eux, héritée de leur mère, ce qui les met en danger face aux plans diaboliques des ennemis de la République qui désirent les kidnapper durant leur enfance. Luke Skywalker crée un nouvel ordre Jedi, recrutant au fil de ses voyages ceux qui fonderont et maintiendront cette justice issue du passé. Yavin 4, lune qui a vu la destruction de la première Etoile Noire, devient la base du nouveau temple Jedi. Luke se rapproche également sentimentalement de Mara Jade, feu la "main de l'Empereur", ramenée du côté lumineux après tant d'années. Quant à la République, elle voit Leia Organa-Solo succéder à Mon Mothma lorsque celle-ci, pour des raisons de santé, se voit contrainte d'abandonner la présidence.

C'est après avoir vaincu le retour de Thrawn (en fait une machination visant à faire croire que le personnage n'était pas mort), que la paix s'installe dans la galaxie. Les seigneurs de guerre ne sont plus, l'Empire s'est éloigné en bordure extérieure et porte le nom de Vestiges, le calme règne enfin. Pour quelques années. Avant qu'un nouveau danger ne se présente de beaucoup plus loin...

Vers la partie 7...

jeudi 29 avril 2010

Diaporama de Tokyo


De nouvelles photos de vacances, cette fois-ci dans la capitale nippone. Le film dure 5mn, régalez-vous bien!

mercredi 28 avril 2010

Passionnément Silent Hill


 

Actuellement sur le jeu Shattered Memories sur PSP (qui existe aussi sur Wii et PS2), j'en profite pour discuter de cette série de Konami créée en 1999 par le studio tokyoïte de l'éditeur (KCET) qui a donné suite à six épisodes, ainsi qu'à un UMD vidéo intéractif. L'horreur sous une forme différente des Alone in the Dark ou Resident Evil, celà donne la charmante bourgade de Silent Hill.

Crasseuse, glauque, la ville maudite met le joueur sous tension dès le départ, avec son épais brouillard et sa radio qui grésille à proximité du moindre danger. Les monstres, horribles à souhait, pourchassent les différents personnages que l'on incarnera au fil des épisodes dans ce cauchemar psychologique, qui nous fait privilégier la fuite - même si ces derniers temps l'orientation action se fait sentir - dans des scénarii très élaborés où le rôle des personnages secondaires est de grande importance. La réflexion est également de rigueur, via des énigmes qui auront fait chauffer bien des neurones. Pas vraiment une ballade de santé, donc.

On y distingue deux sortes de jeux: ceux se basant sur l'histoire de la ville (SH1, 3 et Origins), et les autres se concentrant sur leurs héros (SH2, The Room et Homecoming). Shattered Memories est quant à lui un faux remake de SH1.

Tout d'abord sur le premier style, qui forme en fait une vraie trilogie, on fait connaissance avec le personnage de Alessa (femme possédée par un démon, SHO), puis de sa première réincarnation (SH1), et enfin de sa seconde (SH3). La même ville visitée trois fois sur 30 ans, un combat éternel et reconduit par le joueur pour une forte dose d'angoisse sur une histoire passionnante. Mais la tension est encore plus pesante dans le deuxième style où la folie nous semble bien proche avec un homme hanté par sa femme décédée (SH2), un autre enfermé dans son appartement (The Room) et le dernier oublié de sa propre famille (Homecoming).
Puis il y a l'incroyable The Silent Hill Experience, disponible uniquement sur PSP, regroupant deux histoires originales genre bande dessinée ainsi qu'une sélection musicale des quatre premiers opus, leurs bande-annonces et des interviews. Un Must Have pour tout fan de la série.

Pour résumer, je possède SH1 sur PS1, SH2 Collector, SH3 et The Room sur PS2, SH Origins, SM et Experience sur PSP, et enfin Homecoming sur PS3. Quand je vous dit que je suis fan...

A propos des développeurs, KCET s'est occupé des quatre premiers épisodes avant de laisser à des studios tiers les clés de Silent Hill avec plus ou moins de réussite: les Anglais de Climax pour Origins et Shattered Memories, les Américains de Double Helix pour Homecoming. Et les Tchèques de Vatra Games pour le prochain, dont l'on ne sait encore rien.
Il faut enfin citer le film de Christophe Gans qui, même si l'adaptation n'est pas parfaite, est de bonne qualité et figure évidemment dans ma collection DVD.

mardi 27 avril 2010

Cinéma Kick Ass / Le chasseur de primes


Attention, les apparences sont trompeuses et ceci est de très loin déconseillé aux enfants: j'ai nommé Kick-Ass, où des ados super-héros s'en prennent plein la gueule et des bandits se font démembrer à coup de sabre dans des gerbes de sang qui éclaboussent jusqu'au plafond. Oui, l'ultra-violence du titre n'a d'égal que son humour ravageur, sa mise en scène impeccable et son interprétation exceptionnelle (avec Mc Lovin de Supergrave!). Quant à son rythme effréné, c'est bien simple, on ne voit pas passer les 2h qu'il dure, et on en redemande dès le générique terminé. Clairement le film à voir en 2010, une pure merveille, mais pour public averti. Encore meilleur que Kill Bill et Ninja Assassin!

Bande-annonce de Kick-Ass


Beaucoup plus grand public, la comédie américaine avec le duo de charme Gérard Butler - Jennifer Aniston "Le chasseur de prime", qui raconte l'histoire d'un... chasseur de prime (sans dec') dont l'ex-femme voit sa tête mise à prix et dont il se fait un plaisir à traquer. Des gentils, des méchants, des courses poursuites, des dialogues savoureux, et un couple formidable qui nous régale de bonnes rigolades. Une comédie familiale de très bonne qualité.

Bande-annonce Le chasseur de primes

lundi 26 avril 2010

Dossier Star Wars Partie 5


5e partie:- L'Alliance Rebelle

An -2 à 6. Créée sur un plan diabolique de l'Empereur qui y voyait un moyen de détruire d'un coup tous ses opposants, la Rébellion s'est transformée en une véritable menace vaillante et organisée, commandée par Mon Mothma. Leia Organa, membre fondatrice, se fait arrêter alors qu'elle est en possession des plans de l'Etoile Noire, mais parvient à les envoyer sur Tatooine où Obi-Wan les récupère. Luke, qui voit sa famille massacrée par les troupes de l'Empire, quitte alors la planète désertique aux côtés de celui-ci et de Yan Solo, un baroudeur à la tête mise à prix. Interceptés dans l'espace par la station géante, ils y rencontrent la Princesse d'Alderaan et parviennent à s'enfuir: Luke et Yan rejoignent alors l'Alliance. C'est lors d'un assaut désespéré qu'est anéantie l'Etoile Noire, au large de Yavin.

Dark Vador recherche activement Luke, puissant dans la Force, sans savoir qu'il s'agit de son fils. La destruction de la base de Hoth disperse les rebelles aux quatre coins de la galaxie, Luke se rend sur Dagobah où il est entrainé au savoir Jedi par Yoda, survivant de la guerre des clones, mais le quitte avant d'avoir achevé sa formation, sentant ses amis en danger. Après avoir traqué Boba Fett dans la Cité Impériale puis Tatooine, vaincu les seigneurs du crime Xizor et Jabba, le goupe parvient à sauver Yan, capturé. De son côté, l'Empereur entraine sa nouvelle apprentie, Mara Jade, qu'il appelle sa "main". L'acharnement que Vador met à retrouver son fils montre alors à Palpatine que sa loyauté commence à s'effriter. Une deuxième Etoile Noire est en construction, aussi les rebelles se regroupent à nouveau pour une attaque ultime proche de la planète Endor: en effet, l'Empereur en personne est sur place. Mais la destruction de l'arme ainsi que les morts conjuguées de Palpatine et Vador ne mettent pas fin à la guerre...

Les forces de l'Empire sont affaiblies, mais un nouveau chef arrive: Ysanne Isard, chef des renseignements de l'Empereur et accessoirement sa maîtresse. L'Alliance Rebelle se rapproche au fil de ses attaques de la capitale, et parvient enfin à prendre la Cité Impériale et lui redonne son nom de Coruscant. Présidée par Mon Mothma, la Nouvelle République est née. L'Empire, lui s'est délocalisé sur la planète Bastion, mais plusieurs commandants de croiseurs ont fait sécession: ce sont les Seigneurs de guerre, agissant désormais indépendamment.

Vers la partie 6...

dimanche 25 avril 2010

La semaine du gamer


Les consoles ont bien chauffé ces 7 derniers jours, et pourtant pas de nouveauté dans mes jeux du moment; mais de belles avancées. Alors c'est classique, mais je commence par Yakuza 3 et ses 40h de jeu (45% selon les stats), puis du WKC online (75h, solo et multi cumulé), du Uncharted 2 online et l'achat de la bd interactive Eye of Indra, et le téléchargement de la démo de Sam et Max que je n'ai pas eu le temps d'essayer. Sur PSP, j'ai terminé Lego Star Wars 2 et commencé Silent Hill Shattered Memories, et enfin sur DS j'ai accompli la 4e enquête sur cinq de Phoenix Wright 5. Bon ben, c'est pas mal tout ça!

samedi 24 avril 2010

Coups de coeur musicaux


Vu sur Nolife, trouvé sur Youtube, voici ce qui me fait vibrer:

 Rod Pulsar


Les Rois de la Suède


Passionnément Spirou


Je profite de la sortie d'un nouvel album de la série pour vous faire part de mon attachement à la bande dessinée belge, et dans le cas présent à la mythologie Spirou. C'est une collection que j'ai entamée sur le tard, en 1998 précisément, à la différence de Tintin ou Astérix qui ont bercé mon enfance. De nombreux auteurs se sont succédés au fil de la cinquantaine d'albums principaux, pour des aventures pleines d'humour et de dépaysement. Pas très sérieuses ni vraiment réalistes, ces histoires passent l'épreuve du temps sans encombre: Spirou, éternellement jeune, plaît à un public de tous âges.

Créée en 1938 par Rob-Vel, la série passe entre les mains de Jijé en 1943, puis c'est Franquin qui en prend les rênes dès 1946; avec lui, une étape est grandement franchie et la réputation du personnage traverse les frontières. Les aventures deviennent des albums à part entière. En 1969, Fournier prend en charge la destinée de Spirou et Fantasio dans des histoires proches de celles de son prédécesseur. Pas de révolution, mais bien une continuité avec cependant une apparition du fantastique dans leurs aventures. Viennent ensuite trois albums réalisés par le duo Nic et Cauvin (1981-1983), une trilogie d'assez bonne qualité revenant à certains fondamentaux (Fantasio inventeur) et dotée d'un sympathique humour.

Par besoin de moderniser ces héros, un autre duo est mis à pied d'oeuvre et nous offre alors une vision nouvelle: Tome et Janry. Avec eux, l'action est plus présente, les gags sont autant visuels que spirituels, les dessins baignent dans le détail. Chaque case est un régal à lire et à regarder, un nouveau public est attiré. En 1983, ils inventent le personnage du petit Spirou dans des suites de gags qui renvoient Boule et Bill à la préhistoire (l'album sortira en 1987); ils en restent les seuls auteurs. En 1998, ils publient un album censé faire transition avec une autre génération d'aventures, Machine qui rêve, histoire noire sans un soupçon d'humour au trait si différent, qui ne connu pas le succès espéré et les vit donner les clés de la série à un nouveau duo, Morvan et Munuera, en 2004. plus classiques dans le ton, mais plus manga aussi dans le dessin, qui répondent alors aux attentes du public malgré un premier album en demi-teinte. Ils sont également auteurs du hors-série "Le guide de l'aventure à Tokyo". Ayant arrêté à leur tour, leurs successeurs se nomment Yoann et Vehlmann (auteurs déjà du premier hors-série Le Spirou de...) et Alerte aux zorkons, leur premier album numéroté officiel paru en septembre 2010 nous a donné un semblant d'aventures sans grands risques. Peu confiant au début en cette nouvelle équipe, leurs histoires suivantes m'ont fait changer d'avis avec en point d'orgue un retour du marsupilami très réussi.

En marge de la série principale et du petit Spirou coexiste donc depuis 2006 des albums hors-format destinés à offrir à différents auteurs les moyens d'écrire et publier leur vision d'une aventure de Spirou. 8 histoires sont sorties jusqu'à aujourd'hui, de qualité diverses. Quant à la télévision, on y vit deux séries animées début 90 d'abord (fort sympathique et adaptée du Spirou de Tome et Janry), puis en 2006 (beaucoup moins bonne).

Petit moment de détente maintenant avec l'inénarrable Joueur du grenier et son test du jeu sorti sur Megadrive en 1996.



Et pour les 75 ans du groom, je n'ai pu résister à l'achat de cet ouvrage anniversaire fort complet.

Longue vie à Spirou et Fantasio!

vendredi 23 avril 2010

Dossier Star Wars Partie 4



4e partie:- L'Empire

An -20 à 0. La machination de Dark Sidious a abouti à sa prise de pouvoir; désormais appelé Empereur, celui-ci a aboli la République et dirige d'une main de fer la nouvelle galaxie. Son bras droit, Dark Vador, patrouille l'espace à la recherche de Jedi survivants, et les élimine. Cette mission se poursuit plus tard, par l'intermédiaire de son apprenti secret: Starkiller. Mais une opposition émerge face à Palpatine, des voix s'élèvent du sénat impuissant, alors qu'une arme pouvant détruire les étoiles est en construction. Afin de tuer dans l'oeuf cette menace nouvelle, et ayant fait échouer le plan de Vador décidé à le renverser avec l'aide de son disciple, l'Empereur fait en sorte que ce dernier crée une cellule de résistants puis les livre à sa sentence. Mais Starkiller, qui finit par s'ouvrir au côté lumineux, se sacrifie en leur offrant la liberté: l'Alliance Rebelle est née.

Vador l'ignore, mais il a deux enfants, des jumeaux. Leia, la fille, est confié à un couple de sénateurs d'Alderaan tandis que Luke, le garçon, est élevé par la famille de son père sur Tatooine où il vit comme fermier, surveillé de loin par Obi-Wan, devenu hermite. N'ayant pas réussi à intégrer l'armée impériale, Yan Solo, un orphelin débrouillard, s'associe à un Wookie en devenant contrebandier. Leia, devenue sénatrice à son tour, est aussi l'un des membres fondateurs de la rébellion, qui rassemble désormais une petite armée. Ayant connaissance de l'existence de l'Etoile Noire, des espions sont envoyés afin de s'en approprier les plans, et c'est à leur obtention que la guerre débuta.

Vers la partie 5...

jeudi 22 avril 2010

Diaporama de Toronto et des chutes du Niagara


Second diaporama des vacances de 2005, avec la deuxième semaine à Toronto et en visite aux chutes du Niagara.

mercredi 21 avril 2010

Une vie de Poisseman



Hier soir, au ciné, en pleine séance de "Adèle Blanc-Sec" - film grand public qui ne fait aucunement peur - j'ai eu... peur (et merde!) lorsque surgit une momie à l'écran, et ai poussé un hurlement strident. Salle blindée d'environ 400 personnes, un cri, et tous les regards se sont posés sur moi. VDP

Cinéma Adèle Blanc-Sec / Le choc des titans


Les grosses productions américaines n'effraient pas Louis Leterrier, réalisateur du très réussi "L'incroyable Hulk" (suite de l'épouvantable navet de Ang Lee) qui nous livre ce mois-ci un certain "Choc des Titans". L'histoire d'un demi-dieu, Persée, qui se voit confié la mission de sauver les hommes du courroux de Zeus, trahit par l'humanité. Un film choc, c'est le cas de le dire, ou chaque combat est vécu au fort de l'action, à cent à l'heure, pour le plus grand plaisir de nos rétines. Une interprétation juste (Sam Worthington - Avatar - est impressionnant) pour un scénario simple mais sans accro. Du grand spectacle, par celui qui nous a offert par le passé "Le transporteur" et "Danny the dog".

Autre visionnage hier, le dernier film de Luc Besson : "Les aventures extraordinaires d'Adèle
Blanc-Sec", adapté de la bande-dessiné de Tardi. Ce long-métrage marque un changement dans l'univers de Besson, qui s'oriente clairement sur le grand public, chose qu'il ne faisait jusqu'à présent - sauf pour Arthur - que dans ses productions. Complètement opposé à un Nikita, Jeanne d'Arc ou Angel-A, ce dernier film est une vraie ode à l'aventure dont l'humour ravageur n'est que bienvenue. Un peu comme un mix entre Taxi et La momie... Et l'interprétation, excellente en tous points, donne le premier rôle à Louise Bourgoin que l'on espère revoir rapidement. Du grand spectacle aussi, et de bonnes tranches de rires.

mardi 20 avril 2010

Diaporama de Montréal


Voici un montage photos de mes vacances de 2005, passées au Canada. Ceci représente la première semaine, sur Montréal. Nous devions partir à 3, puis l'un de nous eu le malheur de se retrouver sans taf; d'où nos pensées à lui, dans la vidéo.

lundi 19 avril 2010

Dossier Star Wars Partie 3



3e partie:- La guerre des clones

An -22 à -20. Plusieurs systèmes font sécession à la République - on les appèlent les Séparatistes - et sont dirigées par le Comte Dooku, ancien Jedi devenu le nouvel apprenti de Dark Sidious et portant désormais l'appellation Dark Tyranus. La guerre commence sur la planète Géonosis, opposants tous les Jedi aux droïdes seps; d'abord en infériorité, les chevaliers voient arriver en aide des milliers de soldats (la république n'a pas d'armée), issus d'un programme secret: les clones. Cette première victoire n'est en fait que le début d'une guerre terrible.

Les Jedi, devenus chefs de la grande armée, sont dispersés de toute part dans la galaxie. Le Chancelier Palpatine obtient les pleins pouvoirs, afin de diriger ses troupes. Des affrontements éclatent partout, clones et droïdes s'affrontent sans merci. Parmi les forces séparatistes, deux personnages méritent une forte attention: le général Grievous, mi-homme mi-machine, et l'ancienne Jedi Asajj Ventress, convertie au côté obscur. C'est durant ces années de batailles qu'Anakin passe les épreuves, devient Chevalier Jedi, puis se voit enseigner à sa propre Padawan: Ahsoka Tano. Mais le but de Dark Sidious, dès le départ, est de faire de l'Elu un adepte du côté obscur; et quand il y parvient, c'est sous une nouvelle identité qu'Anakin tue ses frères tout comme les dirigeants adverses, et livre à Sidious - Palpatine - la victoire: Dark Vador. Malgré sa défaite face à Obi-Wan, son maître, qui le laisse pour mort après leur duel sur Mustafar, Vador, atrocement mutilé, revient à la vie sous une armure et un casque noir ténèbres. Son action et l'application de l'ordre 66 (la tuerie des Jedi) mettent fin au conflit.

La République est abolie, l'Empire est né. Le Seigneur Sith Dark Sidious est alors connu comme l'Empereur...



Vers la partie 4...

dimanche 18 avril 2010

La semaine du gamer



Cette semaine, peu de changements dans les titres auxquels je joue, 90% du temps occupé le fut sur ma partie de Yakuza 3 qui dépasse désormais les 30h de gameplay. Fini Okinawa (quoiqu'on y reviendra sûrement en fin d'aventure), c'est dans le Tokyo bien connu des précédents épisodes que l'histoire se poursuit. Je m'y trouve comme à la maison! Et quel bonheur de dîner virtuellement chez Matsuya...
Un ch'ti peu de WKC en ligne, et l'achat de nouveaux titres - dont certains plus tout jeunes mais en promo: Alone in the dark, Fallout 3 et surtout GTA Episodes sur lequel je suis resté 2h; plus précisément sur The lost and damned. Et c'est du tout bon!

samedi 17 avril 2010

Une vie de Poisseman


D'autres me sont revenues en mémoires, marrons-nous un bon coup!

-A 16 ans, ballade à vélo dans les bois avec mes copains. Je suis le dernier de la file, donc personne ne m'a vu quand je suis tombé face contre terre, ma boisson dans le sac à dos éclatée également; y'a pas à dire, ça colle la grenadine... Seul et défiguré: on m'appela Double-Face pendant 15 jours. Je ne suis plus remonté en selle depuis. VDP
-En vacances au Canada (oui, encore une couille là-bas). Dernier jour, en direction de l'aéroport, mon compagnon d'infortune se rend compte qu'il a oublié son manteau à l'hôtel. On y retourne fissa, récupère le vêtement puis fonce en bus prendre notre avion. C'est alors que je m'aperçois que lors de notre halte à l'hôtel, c'est moi qui y ai oublié ma casquette. Je l'aimais bien, cette "Walibi Schtroumpfs"... VDP
-Chute dans les escaliers chez mes parents, appel des pompiers qui m'emmènent aux urgences. 40 km, c'est long, surtout allongé et en sens inverse à la route, avec le chauffeur qui met les gazes. Pourquoi la charmante pompière à mes côtés n'a-t-elle pas voulu me débarrasser du sac à vomi que j'ai rempli 5 mn après notre départ? VDP
-Aux urgences, justement, le médecin qui s'occupe de moi cherche une cause à mon malaise, et finit par décréter que je suis cardiaque. Des tonnes d'examens pour rien, tout est normal de ce côté là. Faut arrêter de chercher les toubibs en Roumanie, franchement... VDP
-Petit détail sur ma tenue vestimentaire lors de mon passage dans cet hosto: un pyjama Gaston Lagaffe, avec le message "Une pêche d'enfer!" VDP
-Lors d'une sortie avec des amis, on s'arrête chez un glacier; cependant, j'y ai pris une boisson. Mon premier poto commande une coupe "2 boules", et sa manière de l'annoncer me fait pouffer. C'est alors que son voisin, d'un ton ferme, surrenchérit: "3 boules!" au moment ou je buvais mon Fanta. Fallait pas: j'ai arrosé la table dans son intégralité, et je suis sûr que la serveuse s'en souvient encore. VDP
-Autre moment de rigolade au mauvais moment. Au resto jap avec des potes, et la copine de l'un d'eux que je ne connaissais pas très bien. La pauvre, elle n'a pas compris comment le gyoza (ravioli aux légumes) que je mâchouillais s'est retrouvé sur le bord de son assiette, encore entier. On m'a surnommé à cette occasion "le cracheur de gyoza volant". Non, vraiment, faut pas me faire rire quand je mange. VDP
-J'attends le coup de fil d'un pote, et quand enfin mon portable se met à sonner je répond sans regarder le numéro et balance un "YO!" retentissant. A l'autre bout de la communication, une voix me répond, entrecoupée de rire étouffés: "service client SFR, bonjour!" VDP

Dossier Star Wars Partie 2



2e partie: -L'ancienne République

An -32. La République Galactique est dirigée comme suit: le Sénat, chapeauté par le Chancelier, main dans la main avec le Conseil Jedi. Ce dernier n'a pas de rôle officiel politiquement parlant, mais est très écouté et suivi. Ses membres sont les garants de la paix, non-guerriers, plutôt des diplomates dont la mission est de désamorcer les conflits. Ainsi commence l'histoire de cette seconde partie du dossier.

Valorum est le Chancelier de la République, mais son aura au pouvoir ne cesse de diminuer. Ses faiblesses de plus en plus visibles laissent entrevoir sa futur éviction, les événements sur les planètes Eriadu et Naboo ne vont que précipiter sa chute. La Fédération du commerce, énorme entreprise de cet univers, décide de ne plus écouter la voie des politiques, qu'elle juge désormais inutiles, et attaque une planète éloignée: c'est le début du plan de conquête de Dark Sidious, le dernier des Sith, accompagné de son apprenti Dark Maul. Deux Jedi, Qui-Gon Jin et Obi-Wan Kenobi, sont dépêchés pour régler ce problème et vont rencontrer en chemin un enfant dont les pouvoirs fabuleux les amènent à penser qu'il s'agit de l'Elu: Anakin Skywalker.

Ce premier conflit s'achève par une victoire de la République et la mort de Dark Maul; cependant Qui-Gon y laissera également la vie. D'un point de vue politique, Valorum se fait remplacer par Palpatine, sénateur de Naboo. Le petit Anakin apprend la voie des Jedi et l'utilisation de la Force par Obi-Wan, avec qui il va vivre d'autres aventures sur des systèmes comme Zonama Sekot ou Ansion, et développer ses pouvoirs. Quant à Dark Sidious, il s'est trouvé un nouveau disciple et prépare sa revanche, 10 ans plus tard...

Vers la partie 3...

vendredi 16 avril 2010

Magdane Attention c'est show


Rolland Magdane, dans son nouveau spectacle "Attention, c'est show!"
Seulement 30 représentations, depuis le 14 avril au théâtre des nouveautés, et j'étais présent à la deuxième ce jeudi soir. C'est la troisième fois que j'assiste à une scène de l'ami Rolland, après "Magdane craque!" et "Le best of", et j'attendais beaucoup de cette version 2010 tellement les précédentes m'avaient bidonné.

Premier constat, le show n'est pas 100% inédit mais se résume à 1/3 de neuf pour le reste de bien connu. Pas de quoi en faire un drame, pourtant je pensais vraiment avoir affaire à des nouveautés, donc ça surprend un peu. Mais c'est toujours un bonheur d'entendre des sketchs comme "Benoît", "La thalasso" et "Les questions existentielles". Ou encore - je l'adore particulièrement - "Le mariage, 20 ans après".

Cependant, le contenu spécial pour cette année ne manque pas d'intérêt, et l'on voit l'humoriste s'attaquer à un domaine qu'il s'était refusé jusqu'à présent: le sexe! Et ça commence fort; dès le premier sketch, on est mis dans l'ambiance sans avoir le temps de comprendre ce qui nous arrive, nos habitudes avec le comédien sont bouleversées par ce thème que de nombreux autres ont déjà travaillé, et il faut se rendre à l'évidence: sans tabou, Magdane surprend, mais surtout Magdane fais mouche! La salle, composée pour la majorité de retraités, s'est laissé aller à la rigolade, et les applaudissements lors du salut ont démontré à Rolland que son public était toujours présent. Prêt à se fendre la poire.

Excellent spectacle, bien évidemment.